Alain Delon : Une paternité jamais reconnue, « tu ne seras jamais mon fils » !

On connait le caractère de Delon, mais à qui a-t-il bien pu dire cela ?

Delon, Instagram

On connait le caractère d’Alain Delon. Celui qui est considéré comme un Dieu vivant au n’a jamais eu la réputation d’être un tendre. En fait, pour lui, il a trois enfants. Anthony, fringuant quinquagénaire avec qui les relations sont loin d’être simples, Anouchka, sa favorite et Alain-Fabien, jeune qui se prend pour un acteur. Par contre, il aurait un autre fils, le photographe Ari Boulogne. Ce dernier âgé aujourd’hui de 58 ans, n’a jusqu’à présent pas réussi à faire reconnaître sa filiation avec Alain Delon. Il est vrai que le vieil homme a toujours tout fait pour que cette paternité ne soit jamais reconnue. Pour lui, il a trois enfants et pas un de plus. Mais qui est Ari Boulogne et surtout qui est sa mère ?

La chanteuse Allemande Christa Päffgen

Le nom de Christa Päffgen ne dit rien ou très peu de chose aux gens. Il est vrai qu’elle se faisait appeler « Nico » mais ce n’est toujours pas un nom qui interpelle. Par contre, quand on se rappelle que Nico est la chanteuse du groupe Velvet Underground, les références musicales rock font le reste. En effet, c’est l’un des groupes rock les plus connus et il fait partie de l’entourage de Andy Warhol. La chanteuse, qui était également mannequin, a eu une courte idylle avec l’acteur français. Mais Alain Delon a toujours refusé de reconnaître l’. La chanteuse et rock star s’étant rendue compte qu’elle ne pouvait pas offrir de vie correcte à son fils, et voyant que rien n’était possible du coté de Delon, a écrit à la mère de ce dernier.  Elle lui a annoncé qu’elle était grand-mère d’un petit garçon et lui a parlé de la situation.

Elevé chez sa grand-mère en France

Edith Boulogne, du nom de son second époux, n’a pas hésité un instant. Elle a sauté dans un avion et est allée chercher le petit bonhomme. Elle l’a élevé en le considérant comme son petit-fils. C’est donc chez sa grand-mère française que le petit Ari a grandit. L’enfant a ainsi eu une enfance à peu près normale à Bourg La Reine, dans la région parisienne. En grandissant, le mari d’Edith Boulogne a décidé d’adopter le jeune Ari et ainsi Ari a eu le nom de Boulogne. Cette adoption avait d’une certaine façon fait de la peine à Ari. En effet, cela avait chagriné sa mère biologique qui avait alors commencé à traiter Edith Boulogne de voleuse d’enfant. De l’autre coté, vivant chez la mère d’Alain Delon, il a eu à rencontrer ce dernier à plusieurs reprises. Il faut s’imaginer ce que peut être la vie d’un enfant élevé par sa grand-mère  mais renié par son propre père, puis adopté par son grand-père par alliance. L’arbre généalogique est pour le moins compliqué. Et il peut être difficile de s’y retrouver mais les méandres de cette filiation sont aussi très perturbants.

Alain Delon le renie en face

Ari a expliqué qu’il se trouvait dans la du guépard. Il avait 24 ans, ce dernier a commencé à lui tapoter l’épaule et lui a dit des mots terribles. « tu es mon pote, toi t’es mon pote, mais je vais te dire un truc. Tu n’as pas mes yeux, tu n’as pas mes cheveux, tu n’es pas mon fils et tu ne seras jamais mon fils. Je n’ai couché avec ta mère qu’une seule fois ». Ces mots, venant de celui que tout le monde considère comme son père ont été terribles pour lui. Toujours est-il que Ari Boulogne vient de se faire renvoyer devant les juridictions suisses pour intenter une procédure contre Alain Delon. Mais selon son avocat, il est fort possible que l’homme renonce, en raison de la faiblesse de ses moyens financiers.