Dispatches from Elsewhere, la nouvelle pépite d’AMC

Grande habituée des séries originales, la chaîne AMC vient de dévoiler son nouveau show, tout droit sorti de l’imagination de Jason Segel, le célèbre Marshall de How I Met Your Mother.

Officialisée dès juillet 2018, la série a dû attendre un an avant de voir son tournage débuter durant l’été 2019. Directement inspirée du documentaire The Institute, sorti en 2013, est une série atypique, qui ne va sans doute pas plaire à tout le monde.

L’histoire de Dispatches from Elsewhere, en quelques mots

Dispatches from Elsewhere raconte l’histoire de Peter, un homme au profond mal-être, qui ne s’épanouit ni dans son travail, ni dans sa vie personnelle. Un jour banal comme les autres, il répond à une annonce énigmatique, qui le précipite au cœur d’une organisation secrète plus que loufoque. S’en suit alors un savoureux jeu de piste, dans lequel Peter et trois autres individus, plongés à ses côtés dans la même aventure, doivent retrouver une mystérieuse Clara.

Chacun des quatre personnages est profondément différent des autres, contribuant un peu plus au ton décalé de la série. Rien ne les prédisposait à se rencontrer ou à évoluer ensemble dans un même but, pourtant ils vont devoir se serrer les coudes et se soutenir les uns les autres.

Loin d’être une série qui se démarque par son action omniprésente, Dispatches from Elsewhere cherche plutôt à bousculer les codes. Par le biais de ces héros au lourd passé, le spectateur s’identifie à cette quête extraordinaire et se lance à leurs côtés pour retrouver Clara.

Dispatches from Elsewhere, inspirée d’une histoire vraie

Sous ses airs de série farfelue et absurde, Dispatches from Elsewhere est pourtant tirée d’une histoire vraie. En effet, durant l’année 2008, l’artiste Jeff Hull lance une nouvelle expérience à San Francisco, sous la forme d’un jeu de piste organisé par une société secrète, le Jejune Institute. Jusqu’en 2011, ce sont des milliers de personnes qui vont participer à ce test sans même le savoir, à travers un ensemble d’épreuves et de défis en tous genres. Le but de Jeff Hull ? Réaliser un documentaire sur tous ces joueurs, qui se jettent dans la gueule du loup sans avoir peur des conséquences.

Les premiers retours sur Dispatches from Elsewhere

Comme pour tout lancement d’une nouvelle série, les premières critiques sur Dispatches from Elsewhere étaient particulièrement attendues. Si la presse américaine ne sait pas trop sur quel pied danser face à l’étrangeté du show, le public semble lui avoir fait son choix. Ainsi, sur Rotten Tomatoes, l’incontournable baromètre d’appréciation des séries et des films, Dispatches from Elsewhere affiche un score de 84 %. C’est une excellente note pour la nouvelle pépite d’, qui cherche indubitablement à renouveler son catalogue de séries après les succès de Breaking Bad et de The Walking Dead.

Notons que la critique est unanime sur le jeu des acteurs, avec en tête de liste un Jason Segel comme on ne l’a jamais vu, lui qui était plutôt habitué jusqu’ici aux rôles comiques et légers. Mention spéciale également à Eve Lindley, actrice transgenre, qui incarne Simone mieux que quiconque l’aurait fait.


Avatar

Hugo Moratus

Passionné depuis mon plus jeune âge par le web, j'ai passé un bac L avant de me tourner vers la rédaction. Aujourd'hui, j'essaye de lier ces deux passions !