Femmes sans soutien-gorge : Le mouvement #NoBra rencontre un vrai succès !

Une tendance semble se dessiner en France à savoir le No Bra. Elle est facile à mettre en place puisqu’il suffit d’enlever le soutien-gorge.

Femme
Source : capture Pixabay

Après une journée de travail, les baleines du soutien-gorge pénètrent dans votre buste, vous avez clairement des douleurs insoutenables. Les bretelles écrasent vos épaules, la fermeture engendre des démangeaisons à cause de l’étiquette. Porter un soutien-gorge pour certaines femmes est un supplice et il suffit de l’enlever pour découvrir la joie du No Bra. Les femmes qui ont une petite taille peuvent se permettre de rejoindre le mouvement puisqu’elles n’auront pas des douleurs dans le dos. Si vous avez par contre une taille volumineuse, il sera nécessaire de porter un soutien-gorge pour avoir un bon maintien.

Qu’est-ce que le No Bra ?

Comme nous avons pu le préciser, cela consiste à enlever le soutien-gorge que ce soit pendant une journée de travail ou à la maison. Pendant le confinement, les femmes ont abandonné les tailleurs avec des jupes ou des pantalons, elles ont oublié la coiffure, la couleur, le maquillage et le soutien-gorge beaucoup trop désagréable. Vous vous levez et vous optez pour quelques vêtements sans enfiler un soutien-gorge, 7 % des femmes selon un sondage IFOP dont les résultats ont été relayés par BFMTV ont adopté ce format.

  • Même si le confinement est terminé, les femmes continuent de ne pas porter un soutien-gorge.
  • Elles étaient seulement 3 % avant le confinement à adopter le No Bra, cela montre que la tendance prend de l’ampleur.
  • Les petits bustes sont beaucoup plus intéressants, car si vous enlevez le soutien-gorge, vous n’aurez pas de désagréments.
  • En effet, les femmes qui ont un buste un peu plus volumineux ont forcément besoin d’un tel sous-vêtement pour profiter d’un bon maintien.
  • Chez les moins de 25 ans, elles sont 18 % à ne pas porter ce vêtement, cela représente une hausse de 14 points par rapport au début de l’année.

Le soutien-gorge est désormais décliné en plusieurs modèles plus ou moins confortables. Si certaines optent pour le push-up pour donner l’impression qu’il y a une taille de plus, d’autres choisissent des balconnets traditionnels.

Pourquoi choisir la tendance du No Bra ?

Vous vous questionnez sur l’intérêt de ne pas porter ce sous-vêtement et la raison est simple puisqu’il s’agit du confort. En effet, vous n’avez plus ce buste qui est serré, ce qui est clairement désagréable notamment avec la chaleur. La plupart des femmes ne choisissent pas la bonne taille pour ce sous-vêtement qui devient vite un calvaire à porter pendant plusieurs heures. De ce fait, les femmes veulent retrouver une certaine sérénité et d’autres optent pour la carte de la sexualisation. Elles ne souhaitent plus se cacher aux autres, elles veulent être beaucoup plus libres dans leurs actes.

Certaines femmes ne veulent pas renoncer au soutien-gorge, elles sont 69 % dans ce cas de figure chez les moins de 25 ans. La raison évoquée est simple, elles ont peur du regard des autres à cause de cette partie du corps qui pourrait se dévoiler plus facilement lorsque la température diminue ou à cause d’un vêtement un peu trop transparent. En effet, l’effet du t-shirt mouillé est toujours un fantasme pour des hommes, elles ont également la crainte d’être la cible d’une agression sexuelle ou physique. Si vous êtes tenté, vous pouvez toujours enlever votre soutien-gorge lorsque vous êtes à la maison ou dès que vous rentrez du travail.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.