Est-il réellement possible d’enlever un tatouage ? Techniques, douleur, on vous dit tout !

Les tatouages, ce n’est plus pour la vie. Aujourd’hui, il est tout à fait possible de se faire retirer un dessin ou une inscription que vous regrettez et que vous ne voulez plus voir apparaître sur votre corps.

Techniques pour enlever un tatouage
Source : Instagram

Vous avez inscrit sur votre corps un signe chinois, un dessin qui vous rappelle votre premier amour ou, pire, vous avez fait inscrire sur votre peau le nom de votre ex ? Pas de panique, sachez que les tatouages ne riment désormais plus forcément avec irréversible. Si le but d’un tatouage n’est évidemment pas d’être enlevé, il est désormais possible d’avoir recours à cette possibilité si la vue de votre art corporel vous hérisse le poil. On vous dit sur les techniques qui existent aujourd’hui pour vous débarrasser à jamais de vos tatouages. Efficacité, douleurs, prix, on fait le point avec vous.

La suppression au laser : comment ça marche ?

Pour vous faire enlever un tatouage, vous devez passer par votre dermatologue ou un médecin esthétique si le premier ne pratique pas cette technique. Le laser est la technique la plus connue et répandue pour faire disparaître l’encre présente sous la peau. Le dermatologue Dr Jean-Michel Mazer expliquait la technique à Santé Magazine ainsi : « Il s’agit d’un impact photomécanique. L’idée est de fragmenter les gouttes d’encre dans la peau, jusqu’à ce qu’elles arrivent à la taille critique de 5 ou 10 microns : elles sont alors résorbées par l’organisme. L’objectif est de faire de la poussière d’encre ».

Le dermatologue devra faire un choix parmi les lasers disponible en fonction de la couleur du tatouage. Par exemple, pour la couleur noire qui reste la plus répandue, c’est le laser Alexandrite ou Yag qui est utilisé. Le premier est également utilisé pour enlever le bleu ou le vert tandis que le second est utilisé pour les couleurs orange et marron. Quant à la couleur rouge, plus difficile à atteindre, il faudra s’équiper d’un laser KTP. La différence entre les lasers se trouve dans la longueur d’onde qui ne sera pas la même.

View this post on Instagram

🌟TATUERINGSBORTTAGNING🌟 Resultatet efter en behandling. Vi erbjuder förmånliga paketpriser och avbetalning via Klarna. Boka er tid via länken i vår profil. #tatueringsborttagning #tatooremoval #tatooremovalnorrkoping #tatueringsborttagningnorrköping #tatueringsborttagninglinköping #ångratatuering #taborttatuering #taborttatueringnorrköping #hårborttagning #hårborttagningmedlaser #hårborttagningnorrköping #ansiksbehandling #hudföryngring #hudföryngringnorrköping #ärrbehandling #tabortärr #ärrbehandlingnorrköping #pigment #pigmentfläckar #borttagningavpigmentfläckar #akne #akneärr #akneärrreducering #laser #laserbehandling #norrköping #tatuering #tatueringnorrköping #bokadirekt #klarna

A post shared by Clean skin laser treatment (@cleanskinlasertreatment) on

Quel prix pour un détatouage ?

Deux technologies existent et s’affrontent. Il y a d’abord le Q Switch (on peut avoir grâce à elle du KTP, de l’Alexandrite et du Yag) est la plus utilisée. Mais récemment est arrivée sur le marché la technique du laser « picoseconde » qui est plus rapide, mais également plus chère. Le Q Switch, s’il est plus abordable, est un traitement qui dure relativement longtemps puisqu’il faut faire des séances tous les deux mois pour laisser le temps à la peau de cicatriser (le laser provoque des croûtes). Pour le picoseconde, vous pourrez faire des séances chaque mois, réduisant de moitié la durée du traitement. Cela pourrait permettre à bien des usagers d’être favorables à l’idée de se faire enlever leur tatouage grâce à a longueur du traitement, bien plus courte, quand une bonne partie arrête en cours de route le traitement Q Switch, car trop long.

En ce qui concerne le prix, la différence est relativement notable. Il vous faudra compter entre 5 à 15 séances avec le Q Switch, chaque séance coûtant entre 150 et 300 euros (tout dépend de votre tatouage, mais en moyenne, il faut 10 séances). Pour le laser picoseconde, la séance vous coûtera entre 300 et 400 euros. Pour un tatouage qui aurait demandé 15 séances avec la première technique, 12 suffiront en moyenne avec cette seconde. « Il est compliqué de prévoir de façon exacte le nombre de séances nécessaires pour faire partir un tatouage, surtout quand le tatouage est polychrome, avec beaucoup de couleurs différentes » explique le docteur Fusade, toujours à Santé Magazine.

Des techniques douloureuses pour le patient ?

Le docteur Jean-Michel Fazer préfère vous prévenir, il faut s’armer de patience, mais aussi de courage : « C’est une aventure dans laquelle les patients doivent être patients et courageux. Une séance de laser fait mal, c’est un peu comme un tatouage. Mais on peut mettre des crèmes anesthésiques qui rendent la douleur supportable (…) Je ne vous cache pas que les patients trouvent le temps de traitement beaucoup trop long. Je rappelle que quand on commence à détatouer, on abîme le tatouage. Il va pâlir et très rapidement ça ne ressemble plus à rien ! ».

Si votre tatouage est uniquement composé de la couleur noire, sachez que ce sera plus rapide et moins douloureux. Ce sont les tatouages avec différentes couleurs qui demandent le plus de temps : « Dès qu’il y a des couleurs, il faudra compter plus. Comme avec les tattoos bleus clairs ou verts, très à la actuellement, mais qui ne sont pas toujours faciles à faire partir. Et le jaune est aussi très difficile. »

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.