Baisse de motivation au travail ? Voici les raisons pour lesquelles vous ne voulez pas travailler

La période est assez complexe et vous ressentez une baisse de motivation au travail. Cela serait tout à fait normal.

Stress
Source : capture Pixabay

Avec un éventuel reconfinement, les mesures drastiques mises en place comme le couvre-feu ou encore l’arrivée de l’hiver, il y a de nombreuses raisons pour perdre cette motivation. De plus, le changement d’heure peut aussi avoir des répercussions sur votre moral, car il fait désormais nuit beaucoup plus tôt. Il n’est donc pas surprenant qu’une charge mentale soit au rendez-vous et vous n’arrivez pas à vous détendre. Le stress se mêle à l’angoisse et vous avez l’impression d’être aspiré par une spirale infernale.

De nombreuses raisons peuvent expliquer cette baisse de motivation

Si vous êtes contraint de télétravailler, vous êtes certes chez vous, mais vous avez perdu le lien social. Le manque d’interactivité avec les collègues dans « la vraie vie » peut alors vous peser, certains ont notamment pu se sentir beaucoup plus isolés.

  • A la fin de l’année, il y a toujours une baisse de la motivation à cause de l’hiver, des températures qui sont froides.
  • Le manque de luminosité est aussi problématique, vous ne faites donc pas le plein de vitamines D, ce qui est aussi problématique.
  • Le temps est maussade, le ciel est gris et vous n’avez pas forcément l’envie de vous distraire.

Si vous rajoutez à cela la crise sanitaire, il est tout à fait compréhensible de ressentir cette petite baisse de régime. Il suffit parfois d’organiser son quotidien différemment pour ne pas sombrer par la suite dans une dépression qui peut être très conséquente.

N’hésitez pas à consulter un spécialiste pour parler

Certaines personnes isolées ne peuvent pas se confier et même parler à des amis n’est pas toujours suffisant. Des spécialistes ont notamment pu préciser via différents sites Internet que des personnes ont pu ressentir une sorte de syndrome post-traumatique à la suite de la première vague. Il faut alors consulter un psychologue qui pourra réellement vous écouter et, parfois, se confier à une personne totalement inconnue à votre foyer vous permet de vous libérer beaucoup plus aisément.

Il est également facile de dire que vous ne devez pas vous enfermer chez vous. Il est préférable de reprendre le sport même si cela ne dure que 20 minutes par jour. Envisagez des loisirs, la créativité peut parfois être bénéfique. Si vous vous sentez mal et qu’aucune des activités n’arrive à vous sortir de cet état, il est préférable de contacter un professionnel de la santé qui pourra vous épauler au cours de cette période qui n’est clairement pas simple. Cela fait de nombreux mois que nous jonglons avec un contexte très stressant.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.