Vacances d’été : pourra-t-on partir en Espagne avant la fin de l’été ? La situation s’aggrave encore !

Barcelone reconfinée, de nombreuses régions sont touchées à nouveau par l’épidémie

À l’heure où de nombreuses provinces se confinent à nouveau partout en Europe, les questions se multiplient pour les familles françaises, à propos des vacances d’été. Sera-t-il possible, notamment, de partir en Espagne, l’une de leurs destinations préférées ? Le coronavirus n’a pas fini de générer des rebondissements cette année, et les vacanciers sont épuisés par la situation actuelle. Alors qu’un déconfinement global a été mis en place dans l’ensemble de l’Europe au moins de juin, la situation semble se gâter à nouveau et les mauvaises nouvelles s’enchaînent dans l’ensemble de l’Union Européenne. Les frontières sont pourtant à nouveau ouvertes depuis le 1er juillet avec de nombreux pays d’Europe et du monde, ce qui fut un soulagement pour les ménages français, prêts à faire leurs valises.

Mais depuis le début du mois, on assiste à un certain relâchement global, pour ce qui a trait aux mesures barrières. Les masques ont été peu portés, les distanciations physiques peu appliquées.

Les conséquences ont été rapides : multiplications des clusters en France et à l’étranger, nouvelles vagues d’appels vers SOS Médecins pour suspicion de , nouveaux cas plus nombreux.

Parmi les pays les plus touchés par cette résurgence, on peut citer l’Espagne, qui est contrainte d’appliquer de nouvelles mesures strictes pour éviter un retour en force du virus.

Pourra-t-on profiter des ramblas de Barcelone, ou des plages de Tenerife cet été dans ces conditions ?

Des provinces reconfinées en Espagne

L’Espagne, dont l’économie est durement touchée par le Coronavirus, s’est hâtée de rouvrir ses frontières avec les différents pays de l’espace Schengen, de manière à pouvoir recevoir les vacanciers à nouveau. Cette décision a été prise après le déconfinement, de manière à stimuler à nouveau le milieu du tourisme, durement touché par le virus.

Néanmoins, depuis début juillet, on assiste à un retour progressif des contaminations, la péninsule ibérique n’est évidemment pas épargnée par ce phénomène. Ce retour rapide des cas de coronavirus a donné lieu à un reconfinement pour certaines provinces espagnoles. C’est le cas notamment en : la ville de Barcelone est victime de cette seconde vague qui s’annonce, et de nombreux citadins sont contraints de rester à leur résidence.

Les frontières vont-elles se refermer ?

La situation économique étant dramatique, en particulier avec un flux bien moindre de touristes, l’Espagne voudrait limiter au maximum l’impact de cette résurgence. Néanmoins, le nouveau premier Jean Castex n’a pas exclu des mesures strictes, de manière à éviter l’importation de cas provenant de pays étranger. Celui-ci a même mentionné la possibilité de fermer à nouveau les frontières françaises avec l’Espagne, de manière à prendre le plus de précautions possibles face à l’épidémie, au grand dam des autorités espagnoles.

La ministre du tourisme espagnole, Reyes Maroto, a exprimé sa volonté d’éviter d’en arriver à de telles extrémités, de manière à ne pas fragiliser encore davantage la situation au sein du pays, en le privant d’un grand nombre de vacanciers.

Qu’en est-il de nos vacances ?

Au sein de la Catalogne, la situation semble s’améliorer si l’on en croit les nouveaux chiffres. Ceux-ci indique que le nombre de cas baisse actuellement au sein de la province espagnole qui est l’une des plus visitées par les Français. Il est donc possible qu’un déconfinement soit mené dans les semaines à venir.

Pour ce qui a trait à la fermeture des frontières, en revanche, nous sommes actuellement dans l’incertitude la plus totale. Il est donc préférable de partir en Espagne tant que cela reste possible, mais sans oublier de respecter les gestes barrières. Le port du masque, la distanciation physique, sont autant de moyens d’éviter des mesures bien plus radicales, et ainsi de continuer de profiter du tourisme aussi longtemps que possible dans ces régions.