Vacances de la Toussaint : Une liste des pays qui ne veulent pas des Français… Découvrez la ici !

Si vous souhaitez prendre des vacances à la Toussaint, vous ne devrez pas perdre de temps pour trouver la destination idéale, le choix est vite fait.

Frontières vacances d'été
Source : capture Pixabay

Généralement, les familles prennent le temps de trouver la destination de leur rêve.

Cela peut bien sûr déboucher sur des disputes plus ou moins houleuses, car les envies de certains ne sont pas celles des autres. Contrairement à la France, certains pays ont décidé de fermer leurs frontières afin d’éviter que les touristes puissent transiter. Cela permet aussi de lutter efficacement contre la propagation du coronavirus. Certaines rumeurs annoncent un petit changement au sein du puisque Jean Castex pourrait réfléchir à la fermeture avec l’Espagne.

Par contre, elle est surtout rythmée par le rouge. En effet, pour les vacances de la Toussaint, les destinations fermées aux touristes français sont extrêmement nombreuses. Pour les vacances de la Toussaint, il faudra encore être très vigilant pour être certain de choisir les bons pays.

Autoroute
c Source : capture Pixabay

L’Europe, la destination de choix pour les vacances de la Toussaint

Cette année, vous aviez l’intention de découvrir les États-Unis ou encore l’Asie, voire le Maroc et même la Russie ! Le en a décidé autrement puisqu’il a pris vos plans et il a pu les jeter à la poubelle. En effet, avec la crise sanitaire, beaucoup de pays ont décidé de fermer leurs frontières aux touristes. Il y a tout de même une raison, car cela permet de limiter la propagation du virus. Toutefois, les vacances de la Toussaint seront bien ternes pour ceux qui avaient le souhait de voyager sans aucune restriction.

Algérie
Source : capture Pixabay
  • Vous pourrez alors faire une croix sur les États-Unis, l’Amérique même est totalement bloquée au vu de la situation.
  • Pour l’Australie, il faut éviter, car la ville de Melbourne est sous le coup d’un confinement pour 6 semaines.
  • Si vous regardez la carte du journal, vous pourrez constater que le rouge est aussi au rendez-vous pour la Russie, la Thaïlande ou encore la , l’Indonésie et les Philippines.
  • Le scénario est le même pour le Maroc, l’Algérie et l’Arabie Saoudite, mais également le Kenya et l’Afrique du Sud.
Tanger
Source : capture Pixabay

Il est impossible d’envisager des vacances de la Toussaint pour le Canada, les États-Unis, la Colombie, le Pérou ou encore l’Argentine. Vous constatez que les frontières sont clairement fermées pour les touristes français qui ont surtout la possibilité de se déplacer en Europe. Vous pourrez tout de même vous rendre au Mexique, mais il y a des restrictions : questionnaire de santé et prise de température.

Où partir pour les vacances de la Toussaint ?

Après avoir évoqué les destinations qui sont fermées, vous avez tout de même le moral dans les chaussettes, mais certains pays peuvent tout de même vous accueillir, c’est le cas des pays en Europe par exemple à savoir l’Espagne, le ou encore l’Italie. Ce sera aussi possible de vous rendre en Roumanie ou en Serbie. L’Autriche, la Suède vous ouvrent également leurs portes. Le choix est tout de même restreint, il sera possible en dehors de l’UE de rejoindre la Suisse par exemple, mais pour le Royaume-Uni, la couleur est orange. Vous avez donc des restrictions comme c’est le cas pour le Mexique.

Vous pouvez désormais envisager vos vacances de la Toussaint, mais la meilleure solution consiste tout de même à rester en France. Vous êtes ainsi certain d’être proche de chez vous si toutefois le plan de confinement préparé par Jean Castex devait être déployé. En effet, il sera ciblé dans un premier temps notamment pour fermer les zones qui sont visées par une hausse des contaminations. Par contre, si la situation dérape et le coronavirus devient à nouveau incontrôlable comme en mars, vous serez contraint de subir un nouveau confinement, d’où l’intérêt d’adopter les gestes barrières pendant les vacances de la Toussaint.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.