Ours polaires : le réchauffement climatique pourrait tous les tuer d’ici 2100

Le réchauffement climatique menace bien sûr les humains, mais les animaux ne sont pas épargnés. Les ours polaires pourraient tous périr dans quelques années.

Réchauffement climatique
Source : capture Pixabay

Le réchauffement climatique s’invite dans toutes les stratégies des politiques. Il suffit de regarder les dernières élections municipales en France pour constater que l’Écologie est un domaine important. Les êtres humains commencent-ils à prendre conscience de la gravité de la situation ? Si l’homme n’agit pas en conséquence dans les prochaines années, les conséquences seront désastreuses pour les populations, mais également certaines espèces. Les ours polaires sont donc menacés avec une extinction prévue pour 2100.

Agir contre le réchauffement pour sauver les ours polaires

Si vous regardez les actualités concernant le réchauffement climatique, vous pourrez constater que la situation est relativement grave. Fonte des glaces, hausses des températures, sécheresse massive, inondations… Les phénomènes ne cessent de se multiplier et sur Internet, certains sont formels, la nature tente de reprendre ses droits. De ce fait, le réchauffement climatique est une réalité qu’il ne faut pas négliger. Une étude partagée dans Nature Climate Change est assez déstabilisante, voire angoissante.

  • Si le réchauffement climatique n’est pas combattu dans les prochaines années, le rythme pourrait s’accélérer.
  • Les ours polaires sont alors menacés à cause des gaz à effet de serre, les émissions pourraient augmenter dans les prochaines années.
  • Il faut alors limiter au maximum ce désagrément afin de préserver ces ours polaires dont l’extinction est prévue en 2100 si rien n’est fait.
  • Les ours sont également menacés, car la reproduction est en chute libre.

Les spécialistes qui ont pu étudier d’un peu plus près le phénomène estiment qu’il faut impérativement changer pour que les ours polaires puissent être sauvés. Il faudrait toutefois un changement radical, car dans le cas contraire, leur extinction ne serait que repoussée. De nombreuses photos et même des vidéos ont été partagées sur Internet. Elles montrent que le quotidien des ours polaires est problématique, car avec la fonte des glaces, ils ne peuvent plus trouver à manger et leur habitat est aussi menacé. Vous vous souvenez sans doute de ce cliché qui avait fait le tour de la toile. Il montrait un ours polaire extrêmement maigre, il était le signe des conséquences du réchauffement climatique. Ils n’ont donc plus cette banquise indispensable puisqu’ils trouvent leur nourriture sur celle-ci.

Les femelles sont confrontées à une situation très difficile

Généralement, les ours polaires ont besoin de se réfugier notamment pour mettre au monde les petits au milieu de l’hiver. Avec la fonte de la banquise, le contexte est particulièrement difficile, car elles ont des difficultés pour trouver une tanière pour qu’elles soient à l’abri de tous les prédateurs. Pour que les oursons puissent aussi voir le jour dans les meilleures conditions, elles doivent impérativement chasser les phoques afin d’avoir une réserve conséquente. Malheureusement, avec la disparition progressive de la banquise, les phoques ont également déserté.

Comme le mentionnent les spécialistes à l’Agence France Presse dont les propos ont été relayés par Le Monde, le contexte est particulièrement alarmant. De plus, les professionnels ont également constaté que le nombre de jours pour le jeûne commençait à diminuer pour les oursons. Face à ce contexte, la survie serait seulement de 125 jours avec un poids qui serait 20 % plus faible. Les ours polaires sont dans une situation critique depuis de nombreuses années, mais sans réaction rapide de la part des hommes, le contexte sera de plus en plus problématique. Le déclin est donc enclenché avec une extinction programmée à ce rythme en 2100.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.