L’application TikTok bientôt bannie aux États-Unis et en France ? On fait le point !

L’application qui connait un succès fou chez les jeunes (et moins jeunes) pourrait bientôt ne plus être disponible. On vous explique pourquoi.

Tik Tok
Source : Le Figaro

L’application connait un succès fou et fait partie des grands gagnants du confinement. En effet, elle a dépassé les 2 milliards de téléchargement en avril dernier, alors qu’un tiers de la population devait rester enfermé. Aux États-Unis, le succès est également indéniable puisque sur les trois premiers mois de l’année 2020, 315 millions de nouveaux comptes ont été créés. Le succès est indéniable !

TikTok
Source : capture Pixabay

Une application trop gourmande en données personnelles ?

Mais face à ce succès, certains détracteurs voient le jour et pointent du doigt l’application qui serait extrêmement gourmande en données personnelles, bien plus que d’autres applications (relativement) similaires. La polémique a été relancé par un Tweet provenant d’un compte officiel des Anonymous qui prévient les utilisateurs : « supprimez TikTok » écrit-il.

Par ce tweet, il dévoile également les résultats d’une expérience visant à définir les données utilisées par l’application. L’auteur de l’expérience explique avoir fait la même chose avec , Reddit et Twitter. Or, il a constaté que ces applications ne collectaient pas du tout la même quantité de données que TikTok. Pire, il explique que l’application chinoise cache les données qu’elle conserve. Pour lui, comparer l’application aux autres revient à comparer « une tasse d’eau à l’océan« .

TikTok
Source : capture Pixabay

L’ancêtre de TikTok déjà condamné

Les plus anciens adeptes de TikTok savent que l’application se nommait autrefois Musical.ly. ByteDance, le propriétaire de l’application, avait payé une amende de près de 6 millions de dollars puisqu’il avait reconnu avoir illégalement collecté les données d’enfants de moins de 13 ans pour les transmettre à des annonceurs afin qu’ils puissent faire de la publicité ciblée.

Mais nouvelle application et nouveau nom ne serait finalement pas synonyme de changement. En effet, au mois de mai, vingt groupes de défense des consommateurs et des enfants ont déposé une plainte auprès de la Federal Trade Commission, l’organisme chargé de réguler le commerce américain.

Selon la plainte, les plaignants accusent l’application de poursuivre sur cette même voie de la collecte de données chez des mineurs de moins de 13 ans, sans que leurs parents n’aient à donner leur autorisation.

Tik Tok
Source : Le Figaro

Les USA songent à retirer l’application

Le secrétaire d’État Mike Pompeo a expliqué lors d’une interview à Fox News qu’il était tout à fait possible que les États-Unis finissent par interdire TikTok mais aussi d’autres applications chinoises pour les raisons précédemment invoquées.

Il déconseille les américains de télécharger l’application, les prévenant qu’ils verraient leurs données personnelles et informations privées se retrouver dans « les mains du Parti communiste chinois« .

Plusieurs politiciens américains ont déjà publiquement critiqué l’application de ByteDance (dont le siège est situé à Pékin) en disant qu’elle représente une menace pour la sécurité nationale. Mais alors, est-ce que le Gouvernement Chinois a accès aux données collectées par TikTok ?

TikTok assure sa défense

Face à ces attaques, TikTok a décidé de répondre par la voix d’un porte-parole qui a expliqué que l’application est dirigée par un PDG américain et que les employés qui y travaillent sont parfaitement compétents dans les domaines de la sécurité et de la sureté.

De plus, le porte-parole insiste bien sur le fait que le gouvernement Chinois n’a en aucun cas accès aux informations personnelles des utilisateurs de l’application. « Nous ne le ferions pas si on nous le demandait » conclut-il.

Et l’application le prouve puisqu’elle a annoncé que les personnes qui vivent à Hongkong n’y auront bientôt plus accès. En effet, TikTok – tout comme Facebook, Google, et Twitter – se refuse de répondre aux demandes d’informations du gouvernement sur les utilisateurs de son application . « A la lumière des évènements récents (la loi sur la sécurité nationale imposée par la Chine) nous avons décidé d’arrêté l’application TikTok à Hongkong » annonce le communiqué.

TikTok

L’Inde serait le premier pays à bannir l’application

Malgré tout, les États-Unis pourrait mettre leur menace à exécution. Ils suivraient alors l’Inde qui pourrait être le premier pays à définitivement bannir TikTok. En effet, le gouvernement Indien considère que l’application est une « menace pour la souveraineté et l’intégrité« . 

Et quid de la ? Pour le moment, rien n’indique que l’application pourrait disparaître. Les utilisateurs français peuvent donc se rassurer. Vous êtes nombreux à vous amusez à faire des vidéos (ou à les regarder) et rien ne devrait changer… pour le moment en tout cas.

 

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.