L’ex policier qui a tué George Floyd filmé dans un magasin : il a été libéré de prison ! C’est le drame !

Alexandre Keung, l'un des quatre officiers emprisonnés à la suite de la mort de George Floyd a fait face à la colère d'une femme qui l'a reconnu dans les rayons d'un supermarché. Elle n'a pas hésité à le confronter et a filmé la scène.

Le 25 mai dernier, les citoyens des États-Unis (et du monde entier) se sont indignés de la mort de George Floyd, un homme afro-américain de 45 ans. Arrêté par quatre policiers, George Floyd a été maintenu au sol avec violence, son cou écrasé par le genou d’un policier. 

« Je ne peux plus respirer » implore-t-il alors que le policier use d’une rare violence, quand bien même sa victime ne montre aucun signe de protestation. Huit minutes d’enfer plus tard, George Floyd laisse s’échapper son dernier souffle. 

Des passants filment la scène

Cela n’aurait pu être qu’une nouvelle terrible mise à mort, déguisée en par la police américaine. Mais la scène a été filmée. En effet, des passants ont tenté de s’interposer, signalant aux policiers que George Floyd n’est pas violent et qu’il est en train de mourir.

Mais les trois autres policiers présents sur place les empêchent d’intervenir. Comme seule arme, ils auront leur téléphone. Ils immortalisent ainsi la scène qui se retrouve sur les réseaux sociaux. Après que la mort de George Floyd soit officielle, la devient virale.

Les citoyens américains sont révoltés et se retrouvent dans les rues malgré l’épidémie de COVID-19. Les stars s’en mêlent et rejoignent le combat. Le hashtag Black Lives Matter (« les vies des hommes noires comptent ») est en tendance mondiale sur Twitter.

Georges Floyd a été tué par un policier aux Etats-Unis
Source : capture Twitter

Les policiers incarcérés suite à la pression

Les internautes sont d’autant plus sidérés que les policiers ne sont pas poursuivis pour ce crime. Ils ont ôté la vie d’un homme qui ne présentait aucun danger, et ils s’en sortent.

Face à l’ampleur du mouvement et la colère des citoyens, une enquête est ouverte. On apprend quelques jours plus tard que les quatre policiers ont été démis de leur fonction et sont incarcérés, dans l’attente de leur procès qui aura lieu le 29 juin prochain.

Un des policiers filmés dans un supermarché

Et pourtant, ils n’y passeront que quelques jours. Thomas Lane, l’un des policiers, avait déjà été libéré sous caution le 10 juin dernier. Et aujourd’hui, c’est Alexander Keung qui a pu sortir de , après le paiement de sa caution qui s’élève à 750.000 dollars.

Une femme l’a immédiatement reconnu alors que celui-ci faisait ses courses et n’a pas hésité à le confronter. Elle a partagé la vidéo sur les réseaux sociaux.

Dans cette vidéo, on la voit parler directement à l’ancien policier. Elle entame la conversation avec la phrase suivante « quel est votre prénom ? ». Alexander comprend qu’il a été reconnu et se contente de répondre : « Oui, c’est moi« .

« Donc vous êtes sorti de prison et vous êtes tranquillement en train de faire vos courses, comme si de rien n’était » enchaîne la dame, visiblement remontée. Alexander tente de se défendre, expliquant qu’il n’est pas dans son assiette et qu’il est très mal à l’aise. 

Alexander se dit désolé par la situation

La citoyenne américaine n’hésite pas à lui dire qu’elle considère qu’il n’aurait pas du être libéré sous caution, qu’il aurait du rester en prison. Qu’il est trop tôt pour lui de sortir alors qu’il a participé à la mise à mort de George Floyd. 

A ses mots, Alexander garde son calme et répond qu’il peut comprendre son point de vue. Il se dit « sincèrement désolé » lorsqu’elle lui demande comment il se sent, mais cela ne semble pas convenir à celle qui filme la scène. Elle lui répond en effet les mots suivants : « non vous n’êtes pas désolé. Vous êtes dehors trop tôt, tranquillement, comme si vous n’aviez pas tué cet homme« .

Source : capture Instagram @blacklivesmatterfoundation

Les internautes sont indignés

La vidéo fait logiquement le tour des réseaux sociaux et les internautes s’indignent de le voir ainsi, libre. « Donc Alexander Keung est libre, dehors, en train de faire ses courses alors qu’il devrait être derrière des barreaux ? Est-ce que c’est une blague ? » ; « Il n’y a pas une seule once de regret dans son regard« . Certains pensent même que cela pourrait être scripté, étant donné le calme apparent d’Alexander.

S’il a été libéré sous caution, Alexander n’échappera en revanche pas à son procès qui aura lieu à la fin du mois. Et les citoyens attendent une peine exemplaire pour ceux qui ont tué de sang froid George Floyd lors d’une arrestation de routine.

Autres faits :


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.