Vol annulé pour les vacances d’été : la procédure pour un remboursement reste parfois chaotique

Le coronavirus a été particulièrement néfaste pour le tourisme cette année, et l’ensemble des voyageurs qui comptaient partir en vacances entre mars et mai ont malheureusement subi des annulations en cascade.

Vacances d'été et avion
Source : capture Pixabay

Celles-ci ont bien évidemment beaucoup affecté le secteur du transport aérien, qui fut l’un des plus lourdement touchés.

Cela a eu pour conséquence une fragilisation profonde de ce secteur, certaines compagnies n’ont eu d’autre choix que d’être mises en liquidation judiciaire, quand les autres ont largement licencié au sein de leurs effectifs, en dépit des aides mises à disposition par les différents États.

Vous avez peut-être de votre côté, subi une annulation de vol. Généralement, les compagnies proposent aux voyageurs de reporter leur voyage : un nouveau calendrier est alors mis à leur disposition afin que ceux-ci puissent choisir une date ultérieure pour voyager. D’autres proposent aux clients un avoir, de manière à ce qu’ils puissent racheter des billets de leur choix, quand ils le souhaitent.

Mais cette pratique est-elle légale ? Retour sur un sujet .

Quelle est la loi en matière d’annulation de vol ?

Pourtant, la loi est claire à propos des annulations de vol. Le règlement européen n°261/2004 traite justement de ce sujet, et celui-ci est clair : en cas d’annulation de vol, la compagnie aérienne est tenue de vous fournir un remboursement. Pour autant, les différentes sociétés concernées ne le font généralement pas.

Bien que cette pratique soit discutable, la raison en est compréhensible : en cas de demande de remboursement, les compagnies déjà fragilisées par l’arrêt des réservations, seraient contraintes de libérer de la trésorerie. Celle-ci manque cruellement en cette période, et les remboursement par milliers pourraient ainsi induire une liquidation pure et simple de ces différentes compagnies aériennes.

C’est la raison pour laquelle les remboursements ne sont pas directement proposés, et parfois même plus ou moins refusés malgré la loi.

Comment procéder en tant que voyageur ?

Vous êtes voyageur et votre compagnie aérienne a annulé votre billet d’avion ? Ce sujet a été traité à maintes reprises dans des magazines de protection du consommateur, comme UFC Que Choisir ou 60 millions de consommateurs, qui ont publié différents articles sur le sujet.

Nous vous recommandons tout d’abord de considérer la proposition d’avoir : si vous êtes certain de voyager à nouveau dans les mois à venir, cette solution pourrait vous convenir, et permettre à la compagnie aérienne de conserver sa trésorerie. En revanche, si vous n’avez pas prévu d’effectuer un autre voyage dans les mois à venir, mieux vaut vous faire rembourser. Et c’est encore davantage le cas s’il s’agit d’une compagnie assez récente, ou low cost.

Si les grandes compagnies aériennes nationales ont les reins relativement solides, ce n’est pas le cas d’autres sociétés plus fragiles. Notamment Level, compagnie low cost appartenant au groupe Vueling / Iberia a dû mettre la clé sous la porte il y a quelques jours, ce qui n’est pas particulièrement agréable pour celles et ceux qui avaient demandé un avoir suite à un vol annulé.

Exigez un remboursement

De ce fait n’hésitez pas à exiger un remboursement, même si celui-ci ne vous est pas proposé. N’acceptez pas d’avoir car cela pourrait mettre à mal la procédure éventuelle de remboursement. N’hésitez pas à évoquer le fameux règlement européen en cas de refus : un consommateur bien informé est souvent plutôt convaincant pour les entreprises. En procédant de cette façon, de nombreux voyageurs ont eu la possibilité de se faire rembourser leur vol annulé.

Vous pouvez parfois rencontrer quelques difficultés à cause de ce remboursement, les compagnies peuvent proposer seulement des avoirs, ce qui n’est pas forcément réjouissant.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.