Vacances : voici les 16 pays à risque, classés en zone rouge pour la France !

La crise du coronavirus n’a pas fini de sévir dans le monde entier. Parmi les dernières mesures prises par la France, 16 pays ont été classés en zone rouge par la France, voici lesquels.

La crise du est loin d’être derrière nous malheureusement, et alors que l’été bat son plein, ce sont les professionnels du tourisme qui en font les frais. En effet, en dépit d’une volonté de relancer l’économie et de motiver les Français à prendre le chemin des plages, nombreux sont ceux qui ont décidé d’être prudents. Qui plus est, de nouvelles mesures restrictives ont été adoptées, dans le monde mais aussi en France, concernant différents pays.

Pire encore, 16 pays ont été classés en zone rouge, correspondant aux régions du monde où la pandémie est la plus active actuellement. Des restrictions plus sévères encore ont donc été appliquées pour ces territoires, et les déplacements y sont plus difficiles que pour le reste du monde, vis-à-vis de la France. Quels sont ces pays soumis à restriction ? Et quelles sont les zones qui pourraient en faire partie dans les semaines et les mois à venir ?

16 pays où des tests sont imposés

Il est clair que les pays situés en zone rouge sont à éviter par les touristes, sachant que le virus y circule très activement. Dans l’ordre alphabétique, ce sont les pays suivants : Afrique du Sud, Algérie, Bahreïn, , Emirats Arabes Unis, Etats-Unis, Inde, Israël, Koweït, Madagascar, Oman, Panama, Pérou, Qatar, Serbie, et Turquie.

Si vous provenez de ces différents pays, vous devrez vous soumettre à un test de dépistage obligatoire, quelles que soient les conditions. Cette mesure sera appliquée à compter du 1er août pour les voyageurs, et on ne sait pas encore pour combien de temps malheureusement.

Des pays qui pourraient entrer en zone rouge dans un futur proche

Certains pays connaissent aujourd’hui une résurgence importante du virus, et ces différentes zones seront à leur tour éventuellement placées en zone rouge également. Le Maroc en fait notamment partie : le pays a été contraint de fermer ses 8 plus grandes villes, dont Tanger et Marrakech, ce qui équivaut à contraindre près de la moitié de sa population. Cette décision locale a généré des embouteillages dans l’ensemble du territoire, et les habitants paniqués pour certains causés d’importants accidents de la circulation, de par l’engorgement des routes. Ces villes sont confinés jusqu’à nouvel ordre, de manière à freiner au maximum les contaminations. IL ne serait donc pas étonnant que celui-ci fasse partie de cette liste de pays à risque fort dans les semaines à venir.

L’Espagne connait également une situation dramatique, en particulier pour le tourisme. De nombreuses provinces sont actuellement confinées à nouveau, avec des villes comme Barcelone, qui accueille de très nombreux touristes tout au long de l’été. Sa côte est n’est également pas épargnée malheureusement.

Le Royaume Uni a d’ailleurs décidé de confiner l’ensemble des voyageurs revenant d’Espagne pendant 14 jours, au retour de leurs vacances. Cela a malheureusement généré de nombreuses annulations de la part des tour opérateurs, mais aussi des voyageurs, ne pouvant pas forcément se permettre un enfermement de deux semaines au retour de leurs vacances.

Des zones françaises en surveillance

Enfin, certains départements de France sont également en surveillance actuellement. La Mayenne a notamment beaucoup fait parler d’elle récemment, de par l’apparition de nombreux clusters. C’est aussi le cas en Bretagne, où un grand nombre de cas ont été détectés dans les semaines précédentes. Pour le moment, aucune décision de reconfinement n’a été prise, en espérant que la situation puisse s’arranger sous les meilleurs délais.