Vacances : un été catastrophique pour les uns, étrange pour les autres

La crise du coronavirus a suscité bien des inquiétudes concernant les vacances d’été 2020. De nombreux Français ont eu du mal à se décider, d’autres ont abandonné leurs projets. Qu’en est-il de la situation à l’heure actuelle ?

Photo by Sai Kiran Anagani on Unsplash

Il est bien difficile de se sentir libre et en , en cette période post-confinement, d’autant que la situation n’a de cesse de s’aggraver. Actuellement, nombreux sont les Français qui ont décidé de changer leurs habitudes, pour opter pour des vacances différentes. Qu’il s’agisse de destination, ou de comportement global, le covid-19 nous a mené à nous comporter différemment, et à bousculer nos coutumes, pour se protéger.

Les conséquences sont graves pour le monde du , qui a été fortement touché par l’épidémie. Pour ce qui concerne le trafic aérien, on estime que celui-ci ne reviendra pas à la normale avant au moins 4 ans, pour l’aéroport d’Orly, ce qui laisse présager la gravité de la situation.

Certains ont malgré tout décidé de partir s’aérer, ce qui est particulièrement agréable après un confinement de 2 mois, et toute cette inquiétude, mais rien n’est plus comme avant. Qu’est-ce qui a changé ? Comment les Français se sont-ils adaptés à cette nouvelle ère ?

Des vacances, non sans restriction

En premier lieu, nombreuses sont les frontières qui ne sont pas encore ouvertes, c’est le cas notamment aux Etats-Unis, qui est une destination estivale de choix. Celles et ceux qui avaient prévu de partir à New York, ou en road trip dans l’ouest américain, ont donc été contraints de reporter leur voyage.

Il en va de même avec des destinations comme les pays d’Amérique Latine, mais aussi différents territoires des Caraïbes, qui sont encore fortement touchés.

L’ est aujourd’hui relativement épargné par l’épidémie, notamment la Martinique et la Guadeloupe, mais de nombreux vols ont été annulés, forçant ainsi les Français à ajourner leur voyage, ou à chercher une autre destination de vacances pour cette année. Certaines compagnies aériennes font faillite, c’est le cas de Level, qui proposait justement des vols low cost à destination des Antilles.

Beaucoup d’incertitude concernant les vacances

Si chaque année 3 ou 4 millions de Français hésitent sur leur destination, cette année ce sont en tout 7 millions qui début juillet, étaient dans l’incertitude la plus totale concernant le contenu de leurs vacances. Les décisions ont été difficiles à prendre, au vu de l’instabilité ambiante, ce qui a mené tous ces ménages à se montrer prudents.

Les réservations sont également très instables : la multiplication des cas en Bretagne notamment a donné lieu à de nombreuses annulations de voyageurs, un coup dur supplémentaire pour les professionnels du tourisme, qui souhaitaient parvenir à sauver leur saison sur les trois mois d’été.

De la bonne application des gestes barrières

Comment parvenir à lier la convivialité des vacances, ainsi que l’application des gestes barrières ? Les Français sont de bons vivants, aimant s’embrasser, et passer du temps avec leurs proches, autour d’un bon dîner. Port du masque, distanciation physique, évitement des embrassades ou serrages de mains, peuvent être difficiles à concilier avec cet esprit que l’on veut chaleureux.

Une évolution des destinations

Les destinations que les Français privilégient ne sont plus les mêmes : la qui a le vent en poupe à cette période de l’année, voit ses réservations chuter de près de 50% au mois de juillet, ce qui est catastrophique. En revanche, la Bretagne est plus plébiscitée que jamais, mais aussi les régions rurales, surtout quand elles sont à proximité du domicile des vacanciers.

Les grandes villes en revanche sont très touchées par l’absence du tourisme étranger, et sont particulièrement vides à cette période de l’année, alors qu’elles sont généralement bondées.