Vacances d’été : Olivier Véran n’exclut pas le confinement ! Retour en arrière pour la France ?

Comme a pu le préciser Emmanuel Macron lors de ses différentes prises de parole, le confinement peut être déployé si toutefois la situation en France se dégrade. Il estime que le pays est désormais mieux préparé et tous les scénarios ont été envisagés. Ces derniers pourraient donc être déployés rapidement notamment pendant les vacances d’été si toutefois les contaminations sont nombreuses. Le confinement absolu est réellement mis de côté, car il aurait des conséquences dramatiques pour la France alors que nous traversons une crise économique sans précédent. D’autres hypothèses sont donc prises en compte.

Quel confinement pour une seconde vague ?

Si vous regardez les différentes informations qui circulent sur la toile, vous pourrez constater qu’il y a un véritable flou. Il est difficile de savoir si une seconde vague se présentera aux portes de la France pendant les vacances d’été, à la rentrée ou encore au cours de l’automne. Tout semble être envisagé puisque nous ne maîtrisons pas le virus. Il faut attendre un vaccin pour que nous soyons en mesure d’éradiquer la maladie. Les premiers essais sont prometteurs notamment pour le vaccin britannique, il n’est toutefois pas le seul à être testé.

https://twitter.com/infofrance2/status/1285826120806543366

  • Olivier Véran qui a accordé une interview à France Info au début de la semaine précise qu’il faut respecter les gestes barrières et le port du .
  • Le traçage des malades est aussi une mesure à ne pas négliger au même titre que la recherche des contacts.
  • Si ces étapes ne suffisent pas pour contrôler la propagation du virus, le de la Santé estime que reconfiner une partie du pays ne doit pas être mis de côté.

De ce fait, avant le confinement localisé, d’autres étapes sont nécessaires, les autorités compétentes feront donc tout le nécessaire avant d’arriver à ce scénario. Ce dernier pourrait donc confiner une partie de la population que ce soit une ville, un département, un quartier ou encore une région, voire une moitié de la France. Le choix dépendra essentiellement du contexte.

Du simple cluster à la perte du contrôle

Nous sommes actuellement avec diverses villes françaises au stade des clusters. Les autorités compétentes tentent de les maîtriser le plus rapidement possible pour éviter que la contamination ne soit plus conséquente. Toutefois, si les mesures ne suffisent pas même pendant les vacances d’été ou à la rentrée, le gouvernement n’exclut pas un confinement avec d’autres scénarios, car le but premier n’est pas de perdre le contrôle. En mars dernier, le virus a pu exploser dans différentes régions, car la France n’était pas prête et elle n’a pas su réagir au plus vite. Comme Emmanuel Macron a pu le révéler, le gouvernement a appris et il pourra désormais déployer les mesures très rapidement.

Nous avions travaillé avec le Conseil scientifique avant même le déconfinement. Il y a des mesures qui sont appliquées dans différents coins de notre territoire.

De ce fait, si la situation prend une ampleur conséquente, le gouvernement pourrait demander à limiter les déplacements tout en interdisant certains rassemblements. Il suffit de regarder ce que les pays voisins ont pu effectuer ces dernières semaines notamment l’Espagne et l’Allemagne. Il y a donc de grandes chances pour que le modèle soit identique. Au vu de la contamination et de la période d’incubation, les Français pourraient être confinés au minimum 15 jours en fonction de la situation bien sûr.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » France » Vacances d’été : Olivier Véran n’exclut pas le confinement ! Retour en arrière pour la France ?