Vacances d’été : risque-t-on de devoir porter le masque à la plage ?

C’est la question que de nombreux Français se posent aujourd’hui, depuis la nouvelle annonce du gouvernement. Y aura-t-il finalement des endroits où le masque ne sera pas obligatoire ?

Masques
Source : Compte Instagram @madamecitation

Si le fait de porter le masque peut être salvateur pour ce qui est de la crise du coronavirus, cela reste néanmoins très désagréable, en particulier au vu du pic de chaleur que la France connait actuellement. De nombreuses régions sont classées en vigilance orange , en cette fin de semaine, et il est fort probable que le mois d’août démarre sous les mêmes auspices. La semaine prochaine risque fort d’être elle aussi très chaude, avec des température pouvant avoisiner les 40°C, notamment dans le sud-ouest de la France.

Si le masque est aujourd’hui obligatoire dans l’ensemble des lieux fermés, et ce depuis le 20 juillet, il est fort probable que l’on se retrouve dans certains départements, à le porter à l’extérieur. C’est la nouvelle annonce qui a été faite par le , cet après-midi même. La question est donc de savoir où et quand cette mesure sera adoptée ? Quelles seront les régions concernées ?

Des départements où le seuil de vigilance est dépassé

La situation semble s’aggraver progressivement un peu partout en France, concernant la crise du . Après une courte période de régression, principalement en mai et en juin, le mois de juillet a été le théâtre d’une résurgence, qui s’insinue visiblement petit à petit, dans l’ensemble du territoire. Certains départements subissent de plein fouet ce retour de contaminations, et ils se trouvent notamment en , ainsi que dans la région PACA, deux régions qui sont aujourd’hui classées en rouge. Le gouvernement est donc en alerte, et tente à tout prix de trouver des moyens d’éviter les contaminations en masse.

La nouvelle est donc tombée aujourd’hui : il est fort probable que certains départements soient contraints de demander à leurs habitants de porter le masque non seulement au sein des espaces intérieurs, mais aussi en extérieur.

Une décision qui sera prise par les préfets

Le pouvoir de rendre le masque obligatoire dans les lieux ouverts a été confié aux préfets, qui pourront ainsi, département par département, prendre leur décision. Cela permet d’éviter une obligation globale qui serait difficile à accepter par les Français, en particulier durant cette période de fortes chaleurs. Le masque s’avère en effet relativement étouffant, et il est fort probable que cet inconfort provoque de légers malaises auprès d’une partie de la population.

Pourra-t-on donc continuer d’aller à la plage simplement en maillot de bain, et non en compagnie de notre masque en tissu ou chirurgical ? Rien n’est moins sûr, d’autant que les régions les plus touchées actuellement se trouvent en bord de mer.

Ces régions du littoral pourraient donc contraindre leurs habitants et visiteurs de porter le masque en permanence. Même si cela n’a pas été indiqué de manière claire, il est probable que des sanctions soient appliquées en cas de non-respect des règles, notamment des amendes plus ou moins élevées selon les cas.

Ce qui est sûr, c’est que le coronavirus n’a pas fini de nous surprendre, et à moins d’un vaccin accessible dans de brefs délais, nous risquons probablement de connaître à nouveau des périodes de confinement, même si celui-ci est local, et de fortes restrictions.