Vacances d’été : pas de vacances pour un Français sur 2 ! Nouveau reconfinement dans le nouveau plan du gourvernement!

Les vacances d’été ont un petit goût de déception, à la fois pour le Français et pour les professionnels du tourisme. Cette année, un Français sur deux ne partira pas en vacances, selon les statistiques.

Les professionnels du ont eu beau souhaiter booster au maximum ces deux mois d’été, les résultats n’en sont pas moins décevants.

Alors que la saison a commencé de manière catastrophique avec un confinement survenu pendant le printemps, l’été est tout aussi difficile pour ce secteur, où les dépôts de bilan se multiplient, un peu partout dans le monde.

Qu’il s’agisse des compagnies aériennes, des hôtels, des restaurants, des bars, des boîtes de nuit, ce domaine a connu son année la plus noire depuis des décennies, et ce n’est pas fini : en effet, les efforts produits par le et par les Français eux-mêmes, ne suffiront pas à sauver l’année.

Des chiffres difficiles à avaler pour les professionnels

Cette année, moins d’un Français sur deux prendra la route des vacances. En effet, 53% des habitants de l’hexagone ont décidé de rester chez eux cette année, et c’est un chiffre extrêmement difficile à accepter pour l’ensemble des professionnels du tourisme. Seule consolation : 94% de ces touristes ont décidé de passer leurs vacances en France cette année, seuls 6% prendront la route d’un pays étranger, situé en ou ailleurs dans le monde. Néanmoins, cela ne suffira probablement pas à améliorer la situation qui est catastrophique financièrement, pour tous types d’établissements.

Quelle est la proportion de Français impactés par la situation ?

Les dernières études démontrent que ce sont 61% des Français qui ont été influencés par la situation sanitaire, ce qui n’a rien d’étonnant : en effet, cela a généré une certaine appréhension, concernant le fait de partir à l’étranger, prendre l’avion, ou emprunter tous types de transports comme le train ou le bateau. Qui plus est, les liaisons sont particulièrement peu nombreuses, bien moins que lors des étés précédents, empêchant ainsi les Français de réserver pour la destination dont ils rêvent. Des annulations de vols ont eu lieu pour de nombreux pays et villes en et dans le monde, n’aidant pas ceux-ci à s’organiser pour ces vacances.

Un budget moins important que l’année dernière

En plus d’être peu nombreux à partir, les Français ont également moins d’argent à consacrer à leurs vacances. On estime que 4 Français sur 10 ne disposent pas d’un budget aussi important que l’année dernière pour les congés, ce qui implique qu’ils dépenseront moins sur place, encore une mauvaise nouvelle pour le domaine du tourisme.

Les restaurants, et activités parallèles pourraient donc en pâtir bien évidemment, si les vacanciers décident d’être un peu plus prudents avec leurs finances.

Cela peut se comprendre au vu des restructurations d’entreprise, des licenciements, ainsi que du chômage partiel, qui ont causé des pertes de revenus pour un grand nombre de travailleurs. Qui plus est, cette situation pleine d’incertitude oblige chacun à se comporter de façon un peu plus raisonnable pour ce qui est de ses dépenses, afin de pouvoir pallier par la suite, à tout changement subit de situation professionnelle par exemple.

Même s’il est difficile de faire un bilan pour le moment, les statistiques restent décevantes et nous dévoilent un été en demi-teinte, qui ne suffira probablement pas à effacer l’angoisse du confinement.