Vacances d’été : les habitants de la Mayenne changent leur immatriculation, découvrez leurs craintes !

C’est une actualité peu réjouissante puisque les habitants de la Mayenne tenteraient de changer leur immatriculation notamment pour partir en vacances d’été.

Immatriculation
Source : capture Unsplash

Aujourd’hui, la Mayenne se retrouve dans une situation problématique avec une hausse des contaminations. Les habitants ont-ils peur d’une discrimination ? Dans tous les cas, selon les informations partagées par Ouest , certains envisagent de changer leur plaque d’immatriculation. Si vous cherchez la raison de ce comportement, sachez qu’elle est simple : ils souhaitent partir en vacances d’été. Les garagistes depuis quelques jours seraient alors débordés par la situation puisque les automobilistes sont nombreux à effectuer cette demande afin de cacher le 53.

Masquer la mauvaise image pour des d’été

Lorsque vous tentez de réserver un logement pour les vacances d’été, le professionnel peut vous demander votre localisation. Certains ont souvent des craintes à préciser qu’ils viennent de l’Alsace, région très touchée par la première vague de l’épidémie. Toutefois, les habitants de la Mayenne semblent se retrouver dans une situation identique, d’où l’intérêt de changer selon eux leur plaque di’immatriculation. Le quotidien a pu rassembler quelques témoignages et pendant les congés, les habitants ont une crainte : que leur voiture soit abîmée.

  • En effet, lorsque des voitures proviennent de la Mayenne, le rapprochement avec le peut être fait puisque ce département est largement touché.
  • D’autres pourraient alors dégrader les voitures alors que les habitants partent en vacances d’été dans une autre région.
  • Aucun fait ne semble étayer cette information, mais les habitants auraient réellement des craintes.
  • Le journal révèle également qu’un centre auto peut gérer près de 30 clients par semaine pour ce motif.

De ce fait, ceux qui habitent à la Mayenne pourraient changer leur plaque d’immatriculation afin de partir sereinement en vacances d’été et de ne pas avoir la crainte d’être la cible d’une dégradation ou d’une discrimination. Cette volonté est toutefois légale puisque vous pouvez personnaliser votre plaque d’immatriculation, la partie qui se retrouve tout à droite. Cela est possible depuis la mise en place d’une mesure datant de 2009. Grâce à celle-ci, certains conducteurs peuvent afficher un autre département ou une région par exemple. Il y a par contre une consigne à respecter, vous pouvez inscrire le numéro de département que vous souhaitez s’il coïncide avec la région dans laquelle vous vous trouvez.

Les représailles sont-elles réelles pendant les vacances d’été ?

Il est difficile de savoir si les voitures en provenance de la Mayenne seraient réellement dégradées à cause du coronavirus. Certains automobilistes ont peut-être eu des remarques lorsqu’ils sortaient du département. Dans tous les cas, cette tendance semble être au rendez-vous selon les informations du journal. De plus, BFMTV explique dans son article que des voitures en provenance de Paris avaient fait l’objet d’une dégradation alors que les conducteurs étaient en Bretagne.

Si aucun fait ne semble relayé sur la toile, ce sont surtout des craintes qui sont au rendez-vous. La Mayenne se trouve dans une situation délicate puisque les mesures sont drastiques pour tenter de mettre un terme à cette propagation du virus. Il ne faut pas oublier même pendant les vacances d’été de respecter la distanciation sociale, de porter un masque qui est obligatoire dans tous les lieux clos depuis le 20 juillet et il est aussi conseillé d’adopter du gel hydroalcoolique lors des déplacements. Cela permet notamment de se désinfecter les mains dès que vous le souhaitez sans attendre que les commerces proposent une pompe par exemple.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.