Vacances d’été : ces zones à Paris où le masque devient obligatoire ! Il y en a de plus en plus !

Le coronavirus est toujours présent malgré les fortes chaleurs. Les Parisiens et les touristes vont devoir porter le masque dans plusieurs zones.

Vacances d’été: ces zones à Paris où le masque devient obligatoire !
Photo Google

Cela fait plusieurs jours que la température grimpe à Paris et la canicule s’est bien installée dans plusieurs endroits de . Ainsi, avec la chaleur, beaucoup de gens rechignent à l’idée de porter un masque.

Pourtant, les cas de Covid-19 continuent d’augmenter et plusieurs villes touristiques ont pris des mesures. En effet, certaines villes de comme Ajaccio ou Calvi ont demandé le port du masque obligatoire en extérieur. Les autres grandes villes en France s’y mettent aussi comme Rennes, Marseille ou encore Carcassonne.

Le port du masque à Paris obligatoire en extérieur

À Paris, le virus circule et c’est au tour de la capitale de rendre le port du masque obligatoire en extérieur. La préfecture de Paris a annoncé que tout le monde devra porter un masque dans certaines zones fréquentées dès ce lundi 10 août à partir de 8h.

« Tous les indicateurs montrent que le virus circule à nouveau plus activement dans la région » peut-on lire dans le communiqué de presse. Afin de connaître les zones concernées, la préfecture a dévoilé une petite carte sur Twitter.

À Paris, ce sont principalement les zones touristiques où le port du masque devient obligatoire. On y retrouve notamment :

  • les quais de Seine
  • le Canal Saint-Martin
  • le Bercy Village
  • le marché Barbès
  • Avenue de Saint-Ouen
  • Bibliothèque Nationale de France (parvis, marchés et quai)

Puis, Nicolas Nordman, adjoint à la sécurité à la mairie, a annoncé que les rues « très commerçantes » et la « Butte Montmartre, très touristique » étaient aussi concernées.

La ville de Paris veut que les touristes et les Parisiens portent le masque dans des lieux étroits où il « est difficile de respecter la distanciation« .

Cela inclut aussi les « lieux de fête où il a pu y avoir un relâchement des gestes barrière » a ajouté Nicolas Nordman.

Le but est de limiter au maximum la hausse du taux de contamination à Paris. D’ailleurs, les policiers surveilleront de près ces zones et dans les premiers jours, « il y aura de la pédagogie ». L’obligation du port du masque sera rappelée pendant une quinzaine de jours. Néanmoins, après, il y aura des verbalisations de 135 euros pour le non respect des consignes.

Le en danger en France ?

Cette année, à cause du coronavirus, il y a beaucoup moins de touristes en France et cela se ressent dans les restaurants, petits commerces ainsi que les hôtels.

Le secrétaire d’Etat du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne a exprimé ses inquiétudes dans le Journal du Dimanche. Celui-ci parle d’une perte de « 30 à 40 milliards d’euros » sur le secteur touristique français.

Cela s’explique par la clientèle internationale qui a disparu du territoire à cause du Covid-19. De leur côté, les Français préfèrent rester dans leur pays cette année et cela permet de sauver une partie du secteur touristique.

Enfin, le secrétaire d’Etat du tourisme espère bien que la relance aura lieu en septembre. Pour lui, les Italiens, Belges et les Espagnols devraient oser voyager en France d’ici la fin de l’été. Pour autant, cette « reprise » s’annonce quand même fragile à cause des clusters qui découragent les gens à voyager.


Emma Leroux

Emma Leroux

Récemment diplômée d'une école de journalisme, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.