Vacances de la Toussaint : un plan de reconfinement dans les cartons ? Les Français paniquent

Les vacances d’été sont au coeur de l’actualité et les Français attendent les annonces, certains ont toutefois décidé de tout arrêter.

Vacances d'été
Source : capture Pixabay

Malheureusement, le sera forcément impacté dans quelques semaines puisque les vacances de la Toussaint n’auront pas le même goût que celles de l’année dernière. Vous devez donc vous renseigner le plus possible.

Si vous devez partir en vacances, optez sans doute pour une zone éloignée comme à la campagne ou à la montagne. Certains Français ont même décidé d’adopter une caravane ou un camping-car pour profiter de la nature sans cette foule problématique qui pourrait favoriser la propagation du virus. Pour que vos vacances de la Toussaint ne soient pas chaotiques, vous n’aurez pas forcément de nombreuses solutions à votre disposition. La meilleure technique pour certains consiste à rester à la maison surtout si vous avez la chance de posséder un extérieur avec une piscine par exemple.

En effet, lorsque l’été sera au rendez-vous, certains auront fait le choix de rester chez eux et c’est ce que révèle un sondage assez inquiétant.

En effet, il montre que finalement le secteur sera frappé de plein fouet, mais il tentera tout de même de limiter la casse.

Passer des vacances au camping, la bonne idée ?
Source : Pixabay

30 % des Français ont annulé leurs vacances de la Toussaint

C’est un pourcentage assez important qui est partagé sur le Web ce 26 Mai. En effet, les Français ont clairement mis un terme à leurs vacances de la Toussaint à cause de différents motifs.

Les annonces sont peut-être un peu trop tardives pour envisager une organisation de qualité surtout si vous avez des enfants. D’autres ont peut-être peur de se retrouver dans une zone contaminée avec un reconfinement. Il y a une grande incertitude qui est au centre de toutes les attentions et elle mérite la plus grande vigilance.

  • Faut-il réserver pour les vacances de la Toussaint ? C’est la grande question que les Français ne cessent de se poser.
  • Les pourcentages sont assez alarmants puisqu’ils montrent que le secteur du tourisme sera réellement impacté.
  • Avec 30 % de Français qui ont annulé leurs congés, ce sont des pertes considérables pour tous les acteurs.
  • 27 % ont même décidé de les reporter à une date ultérieure puisque l’été est clairement chamboulé par l’épidémie.
Vacances
Source : capture Pixabay

Certains sont toutefois conscients que la situation est problématique et le flou est largement au rendez-vous. Difficile de se prononcer si vous ne savez pas si vous pourrez réaliser plus de 100 km ou vous prélasser sur la plage de votre choix. C’est Opinion Way qui est à l’origine de ce sondage proposé pour Flag Système et les statistiques ne sont pas forcément rassurantes.

Des Français changent complètement leur planning

À cause du qui a frappé de plein fouet la France et notamment une bonne partie de l’Est, les Français ont décidé de changer leur mode opératoire. 44 % des Français ont décidé de maintenir leurs congés, mais il y a des disparités en fonction des foyers. Sur ces 44 %, près de 33 % ont décidé de réaliser leur projet sans prendre en compte l’épidémie, la propagation… Par contre, 11 % ont voulu conserver leurs vacances de la Toussaint, mais ils ont choisi une autre destination. Pour le monde du tourisme, les annonces sont attendues avec impatience, car elles pourraient finalement motiver les consommateurs qui ont décidé de ne pas partir à cause de cette situation.

Vacances
Source : capture Pixabay

En ce qui concerne les budgets, ils devraient être identiques, l’épidémie n’a donc pas causé de pertes conséquentes par rapport aux économies. Pour 44 % des sondés, les dépenses devraient s’articuler autour de 805 euros et aucun changement ne se profile à l’horizon.

Bien sûr, ce montant est assez prometteur pour tous les acteurs du tourisme, car ils sont conscients que cela permet de relancer quelque peu l’économie. Pour le nombre de voyageurs, les annonces attendues au cours de la semaine pourraient être favorables. Il faudrait que les plages puissent ouvrir même avec des restrictions, car les Français attendent forcément de plonger leurs pieds dans le sable chaud. En parallèle, il sera aussi judicieux de lever la limite des 100 km, car à cause de cette distance, il est clairement difficile de se rendre dans le sud de la France si vous habitez à l’extrémité, au nord par exemple.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.