Vacances de la Toussaint : les départs seront-ils difficiles à cause du coronavirus ? Voici ce que nous savons

L’automne s’annonce et les vacances se pointent à l’horizon. Au regard du contexte sanitaire actuel, la participation des Français aux vacances se trouve entre le marteau et l’enclume.

Vacances d'été et coronavirus
Source : Pixabay

Les risques de contamination au coronavirus sont toujours présents et les conséquences économiques du confinement se font toujours ressentir. Il est alors crucial pour les vacanciers, de s’assurer des destinations choisies pour se détendre et d’avoir des solutions pour alléger leur budget de vacances.

Vacances de la Toussaint : les Français hésitent à faire leurs valises

C’était avec une grande impatience que la attendait la décision du gouvernement par rapport à l’effectivité ou non des vacances. Fort heureusement, la bonne nouvelle est tombée : oui, les vacances auront bel et bien lieu. Il en est de même dans toute l’.

les Français hésitent à faire leurs valisesles Français hésitent à faire leurs valises

Quand on sait comment les Français adorent les vacances, il était évident que les achats de billets (avion, bus, train…) allaient exploser. Cependant, la réalité est toute autre à seulement quelques semaines de cette période de détente. Suite aux impacts de la crise sanitaire liée au , plusieurs personnes font face à d’importantes difficultés financières. La fermeture temporaire ou définitive des entreprises a entrainé des pertes d’emplois. Ainsi, certaines personnes se trouvent dans l’incapacité de s’offrir des vacances. Ils préfèrent alors travailler ou trouver un emploi pour améliorer leur situation économique.

Par ailleurs, une autre catégorie de Français préfère ne pas partir en vacances par crainte d’une deuxième vague de contamination au coronavirus. Une réalisée par Opinionway confirme cette hésitation des Français à prendre part aux vacances. En effet, les résultats de ce sondage révèlent que 44% des Français questionnés ont catégoriquement un autre projet pour cette période : travailler, donc pas de vacances pour eux. Dans le rang de ceux qui ont prévu partir en vacances à la Toussaint, 15% ont procédé à un report de vacances, 16% ont carrément décidé de les annuler et 24% maintiennent leur désir de partir en vacances.

Les destinations à éviter pour les vacances de la Toussaint

Après le déconfinement, la vie reprend petit à petit son cours normal aux quatre coins du monde et en France. À cet effet, les vacances ont été autorisées à travers toute l’Europe. Cependant, les risques de contamination au coronavirus sont toujours réels et grands. Il est évident que la gestion de la pandémie n’est pas la même dans tous les pays. Certains ont du mal à contenir la pandémie et présentent un grand nombre de personnes infectées par le covid-19.

Une liste de ces pays à fort risque de contamination est mise à disposition. Vous pourrez ainsi les éviter, afin de réduire les risques. Il s’agit par exemple des États-Unis, du Brésil, de l’Afrique du Sud, du Qatar, du Koweït, de Madagascar, de l’Inde, de la Turquie, du Pérou. Il y a aussi : l’Israël, la Serbie, le Bahreïn, l’Algérie, les Émirats arabes unis, le Panama, Oman. C’est en tout, 59 pays qui sont considérés comme étant des zones à risque.

Les destinations à éviter
Source : Pixabay

Une solution en vue pour alléger le budget de vos vacances de la Toussaint

La crise sanitaire liée au covid-19 a fortement outragé les portefeuilles. Une solution pour amoindrir les dépenses à effectuer lors des vacances serait la bienvenue. Carole Delga, présidente de la région Occitanie, a sollicité l’appui du gouvernement pour la gratuité des péages durant les vacances d’été. Cette idée a beaucoup plu aux Français. Ils auraient en effet fait des économies sur leurs dépenses d’été (vacances), si l’idée avait été approuvée mais cela n’a pas été le cas pour les vacances d’été donc peu de chances que cela se fasse pour les vacances de la Toussaint.

En réponse à la demande de Carole Delga, le secrétaire d’État aux transports a notifié que cette décision ne relève pas de la compétence du gouvernement. C’est plutôt les concessionnaires qui gèrent les péages et autoroutes qui ont ce pouvoir de décision. Il a d’ailleurs invité la présidente de l’Occitanie à se rapprocher d’eux. Pour le moment, cette belle idée demeure un souhait.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.