Un jeune autiste ne portait pas de masque, l’accès au supermarché est refusé malgré le certificat médical

Le 12 septembre dernier, un jeune autiste se présente dans un supermarché avec sa mère qui possède un certificat médical.

Masque
Source : capture Pixabay

Le gouvernement demande aux Français de porter un masque dans les lieux clos comme les commerces. Il y a toutefois des exceptions pour certaines personnes puisque cette protection n’est pas toujours compatible. À Seclin, un magasin Leclerc n’a pas accordé l’accès à un jeune autiste présent aux côtés de sa mère. Les proches avaient un masque comme le demande la législation, mais ce jeune homme de 19 ans n’en portait pas. Vous pensez qu’il est normal que l’accès lui soit refusé puisque le masque est obligatoire, mais sa mère possédait un certificat médical comme le révèle Closer.

Le jeune autiste n’est pas contraint de porter un masque

Comme il présente un certificat médical qui stipule qu’il ne doit pas porter un masque, l’accès au supermarché n’aurait pas dû être refusé. L’information relayée par La Voix du Nord permet aussi de découvrir le témoignage de sa maman. Le vigile est alors prévenu, son fils est atteint d’un handicap à savoir l’autisme. Il pouvait donc pénétrer dans le magasin Leclerc, mais ce ne fut pas le cas.

  • La direction du commerce a eu vent de ce refus et elle a présenté des excuses à la famille.
  • Le vigile n’était apparemment pas en mesure de connaître cette dérogation, mais la mère ne veut pas des excuses.
  • Elle précise dans les colonnes du journal que les vigiles n’ont pas accepté que son fils pénètre dans le commerce, mais la direction aurait aussi mis un veto.

Elle a donc décidé de porter plainte le jour même, car selon elle, ils l’ont « mis plus bas que terre et ils ont atteint la dignité de [son] fils ». Elle a souhaité agir de la sorte pour son enfant, mais également toutes les personnes ciblées par l’autisme qui pourraient être concernées par cette situation. Dans un communiqué, il est révélé que le magasin respecte le protocole sanitaire en vigueur face à cette épidémie du qui fait rage en . La direction a toutefois précisé qu’elle regrettait le choix des vigiles puisque le jeune homme de 19 ans possédait une dérogation. La mère de famille a estimé que ces propos étaient mensongers.

L’existence de la dérogation avec le certificat médical

Vous ne le savez sans doute pas, mais il est possible de pénétrer dans un commerce sans porter le masque, il suffit de respecter le protocole mis en place. En effet, il y a des dérogations en fonction de vos problèmes de par exemple. De ce fait, si vous présentez un tel document, l’accès ne peut pas être refusé si vous ne portez pas de masque. Il faut toutefois que le certificat justifie l’impossibilité d’utiliser le masque. Les personnes qui utilisent ces dérogations doivent par contre respecter tous les gestes.

En effet, il faut se désinfecter les mains et surtout respecter la distanciation sociale d’un mètre au minimum. Il est aussi recommandé si cela est possible de porter une visière qui peut être moins contraignante que le masque puisqu’elle n’obstrue pas le nez et la bouche. Selon La Voix du Nord, ce n’est pas la première fois qu’une telle situation se produit, car il y aurait déjà eu un précédent du côté d’Auchan. Une petite fille autiste avait apparemment été mise dehors d’un supermarché avec sa famille à la fin du mois d’août. Elle ne portait pas de masque, mais elle avait toutefois un certificat médical qui mentionnait cette impossibilité.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.