SNCF : des contrôleurs déclarés positifs au Covid-19 continueraient de travailler !

La situation est dramatique, mais elle illustre aussi la précarité dans laquelle peuvent se trouver les contrôleurs de la SNCF.

SNCF
Source : capture Pixabay

Vous connaissez sans doute les mesures mises en place par le gouvernement pour tenter de contrôler le . Lorsque vous êtes déclaré positif, vous devez respecter un isolement de plusieurs jours afin d’éviter la propagation. Les contrôleurs de la SNCF devraient donc cesser leur travail puisqu’ils sont en contact tous les jours avec des centaines de personnes. Pourtant, ils ne cesseraient pas le travail comme le révèle le Parisien. En effet, nous apprenons qu’ils ne voudraient pas perdre de l’argent à cause des arrêts maladie.

Des contrôleurs SNCF ont-ils caché à la direction leur maladie ?

Lorsque vous êtes en arrêt maladie, une perte de salaire est à envisager. Avec le coronavirus, la mise à l’écart est indispensable pour éviter la propagation du virus. Par conséquent, un contrôle de la SNCF qui réalise un test doit être isolé pendant plusieurs jours. Face à cette situation, il bénéficie d’un arrêt maladie et il ne peut plus travailler. En réalité, des contrôleurs n’auraient pas stoppé leur activité notamment au cours de l’été alors que ce sont des centaines de personnes qui se croisent dans les wagons.

  • C’est le syndicat CFDT qui a fait cette découverte relayée notamment par le journal.
  • Les collègues demandent aussi un véritable silence de la part des contrôleurs déclarés positifs.
  • Ils ne souhaitent pas être identifiés comme des cas contacts, car finalement, la mise à l’isolement est aussi effective.

Cela peut paraître assez scandaleux, mais la méthode de paiement à la SNCF est spécifique. Lorsqu’un contrôleur dispose d’un arrêt maladie, il perd une partie de son salaire, ce qui peut être problématique pour certains foyers.

Une part variable dépend du travail des contrôleurs

Les contrôleurs de la SNCF ont une part fixe, mais une autre est variable. Cette dernière dépend alors s’il travaille ou non. De ce fait, les professionnels doivent jongler avec les journées de carence ainsi que les éléments variables de solde. Cela peut se traduire par une perte considérable du salaire pour ces professionnels. Toutefois, un contrôleur déclaré positif qui aurait passé sous silence sa maladie peut aussi s’exposer à des problèmes avec la direction. En effet, la SNCF rappelle qu’une sanction disciplinaire peut être mise en place.

Le journal mentionne même une responsabilité pénale puisqu’il y a finalement une mise en danger d’autrui avec ce virus qui peut être considéré comme mortel dans certains cas de figure. Dans tous les cas, cette affaire soulève plusieurs problèmes avec notamment la précarité de certains contrôleurs qui ne peuvent pas se permettre de perdre une partie de leur salaire et le calcul de ce dernier.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.