Rentrée des classes : tous les parents ne pourront pas accompagner les enfants dans l’enceinte de l’établissement !

La rentrée des classes se précise, le gouvernement a publié un nouveau protocole sanitaire que les parents devront respecter.

Rentrée des classes
Source : capture Pixabay

Le stress semble monter d’un cran chez les parents puisque la approche à grands pas. Il y a quelques jours, quelques conditions étaient partagées, mais un nouveau protocole a été proposé. Il faudra également attendre la conférence de puisqu’il fera quelques révélations le 27 août à 10h30. C’est d’ailleurs TF1 qui s’occupe de retransmettre l’allocution du Premier ministre en compagnie de Jean-Pierre Pernaut. Ce matin, nous apprenons également que les parents ne pourront pas forcément accompagner leurs enfants.

Quel est le nouveau protocole pour la rentrée des classes ?

Si vous êtes parent, vous serez en mesure d’épauler votre pour cette rentrée des classes et l’accompagner à l’école uniquement si vous avez un masque. Si ce dernier est absent, vous ne pourrez pas vous approcher de l’établissement scolaire. C’est une mesure très importante que vous pouvez d’ailleurs retrouver sur le site du ministère de l’Éducation nationale. Plusieurs conditions sont à respecter toujours dans cette optique de limiter le plus possible la propagation du virus.

  • Il faudra donc porter un masque sans, toutefois, s’attarder devant l’établissement scolaire.
  • L’accès se fera également après un nettoyage des mains et une désinfection de celles-ci avec du gel hydroalcoolique.
  • Il faut aussi respecter une distanciation d’au moins un mètre avec les autres même si le masque est au rendez-vous.
  • Si vous refusez de respecter ces conditions, vous ne pourrez pas accompagner votre enfant pour cette rentrée des classes.

Nous avons également appris il y a quelques jours que les masques ne seraient pas gratuits, car le gouvernement ne souhaite pas prendre en charge cette dépense. De ce fait, cette protection est considérée comme une fourniture scolaire et ce sont les parents qui doivent prévoir des masques. En Occitanie par exemple, il a été décidé de distribuer des masques gratuitement aux élèves pour qu’ils puissent réaliser leur rentrée des classes dans les meilleures conditions. Jean-Michel Blanquer a également précisé que le masque était désormais intégré au quotidien des Français, le gouvernement ne souhaite donc pas payer cette protection qui pourrait ne pas être utile à certains foyers. Il estime également que les autres pays ne proposent pas gratuitement des masques aux citoyens.

Des fermetures de classes envisagées

La rentrée des classes n’est pas encore au rendez-vous, mais Jean-Michel Blanquer pense déjà au pire. En effet, avec la propagation récente du virus dans plusieurs villes comme à Marseille et à Paris, il y a de grandes chances pour que des établissements ferment rapidement leurs portes. Cela est donc prévu selon le ministre. Il estime que la fermeture peut être décidée d’un jour sur l’autre en fonction du contexte. Toutefois, Emmanuel Macron et Jean Castex avaient assuré que la rentrée scolaire se déroulerait normalement pour septembre.

Des recommandations peuvent aussi être envisagées en supplément pour les villes les plus touchées comme Marseille et Paris. Il faudra alors se tenir au courant de la situation, et même se rapprocher de l’établissement scolaire qui pourrait alors communiquer dès la rentrée scolaire. La vigilance est de mise, car après les vacances d’été, c’est bien ce retour en classe qui attire tous les regards. En effet, certains attendent un regain beaucoup plus fort de l’épidémie puisque les hausses sont conséquences cette dernière semaine. N’oubliez pas que le port du masque est obligatoire au collège et, au lycée, l’OMS le recommande également dès 6 ans contre 3 ans selon les médecins.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.