Rentrée des classes sous tension : voici les scénarios envisagés

La rentrée des classes ne sera pas classique pour septembre 2020 puisque le ministère de l’Éducation a plusieurs défis à relever.

Ecole
Source : capture Pixabay

Vous avez donc passé des vacances relativement sympathiques avec toutefois un masque qui n’a pas pu vous quitter un seul instant. Aujourd’hui, vous devez envisager la rentrée des classes et elle ne sera pas forcément très reposante. Toutefois, le 27 juillet dernier, Blanquer précisait que l’objectif principal était de proposer un cadre classique et normal à tous les enfants. Ces derniers ont vécu une fin de cycle assez problématique à cause du confinement, la crainte d’un retour du virus est dans tous les esprits.

Quels sont les scénarios possibles ?

La rentrée des classes sera donc effectuée dès les premiers jours du mois de septembre que ce soit pour les enfants ou le personnel des établissements. La hausse des cas en France n’a pas pour l’instant provoqué un report ou engendré des consignes particulières. Comme c’est le cas pour la France et plus particulièrement les entreprises, des scénarios ont été identifiés. Ils seront alors mis en place en fonction des situations.

  • Le premier est simple, il consiste à mettre en place le port du masque avec le respect des gestes barrière.
  • Le second scénario est un peu plus inquiétant puisqu’il concerne une hausse des cas avec une circulation active du dans le milieu scolaire.
  • Si ce scénario se produit, il y a de grandes chances pour que l’accueil soit limité avec notamment un retour des enfants à la maison.
  • Le troisième scénario est le plus dramatique alors que la rentrée des classes de 2020 se prépare, il serait lié à une circulation très active.

De ce fait, si le Covid-19 circule très activement en France ou dans le milieu scolaire, nous serions plongés finalement dans les mêmes contraintes que celles liées au confinement en mars dernier. De ce fait, les écoles que ce soit les primaires, les collèges et les lycées seraient contraints de fermer leurs portes. Cela provoquerait à nouveau un retard considérable pour l’éducation, mais le ministère espère que cette situation ne se profilera pas à l’horizon.

Le retour du confinement serait dramatique

Pour l’instant, le gouvernement espère que la rentrée des classes sera maintenue, mais avec une hausse significative des cas ces derniers jours, tout peut finalement se produire. Il reste près de 15 jours avant le retour des enfants dans les établissements scolaires, le délai est donc assez long. Le coronavirus peut clairement prendre de l’ampleur alors que les vacances d’été ne sont pas terminées ou perdre de la vigueur. Dans tous les cas, les chiffres sont suivis avec la plus grande précision par tous les spécialistes, mais le retour du confinement est forcément redouté. Le précédent a engendré un décrochage significatif pour près de 8 % des élèves selon La Dépêche, le chiffre est dramatique.

Pour les enseignants, il y a deux défis à relever. Le premier concerne la mise en place d’un protocole très spécifique pour lutter contre la propagation du virus, cela demande forcément un investissement physique conséquent et une bonne organisation. Il faudra également rattraper le retard accumulé au cours du confinement. Le but premier consiste à offrir les mêmes chances de réussite à tous les élèves. Il faudra sans doute attendre la fin du premier semestre pour connaître réellement les dégâts liés au confinement. Les enseignants qui s’apprêtent à effectuer dans quelques jours leur rentrée des classes pourront-ils combler le retard ?


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.