Rentrée des classes 2020 reportée d’une semaine : voici la demande du syndicat !

La rentrée des classes de 2020 n’aura peut-être pas lieu à la date prévue. En effet, un report a été demandé au vu de la situation.

Classe
Source : capture Pixabay

Les enfants n’ont pas eu un cursus scolaire classique en 2020 à cause de l’épidémie du coronavirus. Cette dernière a provoqué un sérieux retard et le gouvernement a peur que le décrochage soit considérable. De ce fait, l’enjeu pour la de septembre est important, mais le défi est aussi complexe à relever. Il y a un protocole sanitaire spécifique à respecter que ce soit pour le personnel ou les enfants.

Le syndicat obtiendra-t-il le report de la rentrée des classes ?

Lors de ses différentes allocutions, Emmanuel Macron avait affirmé que la rentrée des classes serait maintenue à la date prévue si rien ne venait perturber le calendrier. Pour l’instant, une reprise de l’épidémie est validée dans certaines régions françaises. Les contaminations sont de plus en plus nombreuses, 3000 nouveaux cas ont été identifiés lors du week-end du 15 août. Par conséquent, certains pensent que le retour à l’école sera catastrophique. Le syndicat SNUipp-FSU a donc formulé cette demande selon la secrétaire. Cette dernière a pu s’exprimer au micro de RTL et d’Europe 1.

  • Pour que la rentrée des classes se déroule dans les meilleures conditions, un report d’une semaine a été demandé.
  • Si cette demande est validée, les enfants ne seraient pas accueillis le 1er septembre, mais quelques jours plus tard.
  • Cela concernerait les écoles primaires, maternelles et élémentaires. Elle estime que le protocole pourrait être modifié à cause de la multiplication des cas.

Alors que la fin de l’école a déjà été chaotique, le retour pourrait lui aussi être une source d’angoisse. Il faudra alors patienter pour savoir si Jean Castex et Emmanuel Macron prennent cette décision. À moins de 10 jours, il y a de grandes chances pour que la rentrée des classes soit maintenue. De ce fait, si des cas de coronavirus sont identifiés, les personnes compétentes pourront clairement fermer les écoles et demander aux élèves de rester à la maison. Il n’existe sans doute pas un scénario idéal que ce soit pour les professionnels de l’Éducation et les parents. Si ces derniers travaillent alors que les enfants doivent rester à la maison, des difficultés majeures seront au rendez-vous.

Un retour un peu plus serein pour la rentrée des classes

La secrétaire générale estime que la semaine du 31 serait nécessaire pour la préparation des écoles afin de respecter le plus possible le protocole mis en place. Il ne faut pas oublier que le virus est un peu plus présent dans certaines régions de France, l’environnement est donc stressant à cause d’une hausse des contaminations. S’il y avait une reprise épidémique, le gouvernement a fait savoir qu’un protocole renforcé serait mis en place. Dans tous les cas, la mise en place de toutes les mesures représente sans doute un casse-tête.

La secrétaire semble aussi pointer du doigt le manque de communication que ce soit envers les enseignants ou les parents. Il y a pour l’instant un certain flou, ils savent seulement que la rentrée des classes est programmée pour le 1er septembre pour les enfants. Ces derniers lorsqu’ils sont âgés de 11 ans doivent impérativement porter un masque afin d’éviter la propagation du virus. Que ce soit à la cantine ou lors des déplacements, il devra toujours recouvrir la bouche et le nez des élèves. Ce sera aussi le cas pour l’ensemble du personnel des établissements scolaires ainsi que les enseignants.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.