Rentrée des classes 2020 : école à la maison pour la seconde fois de par la situation sanitaire ?

Il n’est pas possible pour de nombreux parents de maintenir leurs enfants à la maison à compter de la rentrée des classes. Cela sera-t-il malgré tout une obligation à compter de septembre ?

La rentrée des classes est un sujet sensible, et malgré le fait que l’été ne soit pas terminé, elle est dans toutes les têtes. On pense encore à ce long , qui a contraint les écoliers à faire la classe à la maison, en compagnie de leurs parents souvent au technique, ou contraints au télétravail.

Comment cela se passera-t-il cette année ? A-t-on des chances pour que la résurgence soit forte en septembre, au point que les étudiants soient contraints de démarrer l’école à la maison ? Rien n’est moins sûr à l’heure actuelle, face à la crise qui semble connaître un nouveau rebondissement.

Équiper les professeurs pour pallier toutes les difficultés futures

Une rentrée normale est plutôt envisagée à l’heure actuelle, non seulement parce que la situation le permet encore, mais aussi parce que les élèves en ont besoin. Rappelons que dans certaines écoles, ce sont près d’un quart des élèves qui ont malheureusement décroché, lors des cours en ligne, qui furent assez difficiles à gérer. Travailler depuis son chez-soi peut s’avérer difficile, notamment lorsque l’on n’y a pas été entraîné, mais aussi parce que c’est synonyme de divertissements divers et variés, et de tentations.

Dans l’hypothèse d’une rentrée effectuée à la maison, il sera donc nécessaire d’anticiper ces éventuels décrochages, et cela a été longuement étudié par le .

Qu’il s’agisse ou non d’un reconfinement, il sera nécessaire de mettre en place un protocole qui permette aux élèves de ne pas prendre de risque, et l’école à la maison peut en faire partie. De ce fait, il a été question d’équiper convenablement les professeurs de manière à ce qu’ils puissent disposer du matériel nécessaire pour gérer leurs élèves et leur proposer un enseignement de qualité.

Une prime possiblement mise en place

Le fait de ne pas posséder un ordinateur, ainsi que le matériel nécessaire pour faire la classe à la maison, peut être un frein à l’apprentissage pour les élèves, ainsi qu’un handicap pour les professeurs, qui désirent pouvoir délivrer leur enseignement correctement. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a pensé à la mise en place d’une prime, permettant à chacun d’acquérir le matériel nécessaire.

L’objectif est d’équiper chaque élève, et chaque professeur confortablement, de manière à pouvoir suivre ou prodiguer les cours d’une façon efficace et surtout équitable.

Avec le bon équipement, il devient bien plus facile pour les élèves de rester accroché au programme, et de ne pas manquer les cours.

Le fait que le gouvernement puisse évaluer une telle possibilité est révélateur de la situation actuelle, et d’une éventuelle rentrée effectuée directement à la maison.

La jeunesse d’abord

Confinement ou non, l’accent est mis sur une volonté d’égalité de chances entre les élèves, de manière à ce que chacun puisse accéder de la même façon à l’enseignement, quelles que soient les conditions. Le confinement ne doit pas être un sacrifice vis-à-vis de la scolarité, et de l’avenir de milliers d’élèves.

Des heures supplémentaires sont également prévues, de manière à permettre aux élèves décrocheurs de trouver une aide complémentaire, pour rattraper les lacunes, un bon moyen d’améliorer le niveau général, qui a largement chuté lors de cette année 2020, peu favorable à l’éducation.