Reconfinement en France : les départements qui peuvent basculer en zone rouge renforcée !

Le reconfinement est possible pour la France puisque plusieurs pays ont déjà adopté un tel fonctionnement, mais il sera local normalement.

Confinement
Source : capture Pixabay

Il est difficile d’envisager un reconfinement, mais nous avons tendance à glisser de plus en plus vers cette hypothèse. Jean Castex et Emmanuel Macron ont balayé d’un revers de la main le strict, car il ne sera pas envisagé en premier recours. D’autres scénarios sont envisagés surtout si les clusters venaient à prendre de l’ampleur. De ce fait, les chiffres sont suivis avec la plus grande rigueur, car les contaminations continuent d’augmenter. Plus de 3000 cas ont été identifiés en 24 heures au cours du week-end du 15 août.

Le confinement local pourrait toucher ces zones

En regardant les chiffres, s’ils ont tendance à s’accélérer dans les prochaines semaines, il y a de grandes chances pour que le confinement local soit envisagé. Pour l’instant, le gouvernement n’a pas mentionné son intention de confiner des familles, des rues, des quartiers ou des villes. Certains pays ont déjà adopté cette technique comme en Allemagne, en Australie ou encore en Espagne avec la Galice et la Catalogne.

Confinement
Source : capture Pixabay
  • Certains départements sont plus ou moins touchés, c’est le cas de la Mayenne qui traverse une période très difficile.
  • Vous avez également la Guyane qui semble être étudiée sous toutes les coutures pour que la situation ne dégénère pas.
  • Les Bouches-du-Rhône pourraient également être la cible d’un confinement local.?
  • La vulnérabilité est aussi modérée pour le Nord, les Alpes Maritimes, l’Oise ou encore le Gard, la Gironde, voire la Sarthe et même le Var.

Le reconfinement local pourrait être proposé, mais des mesures restrictives devraient dans un premier temps être déployées pour être certain de limiter le plus possible la propagation du virus. La vulnérabilité est aussi décrite comme modérée pour la Haute-Savoie, la Haute-Garonne et la Meurthe-et-Moselle. Si le gouvernement devait décider d’un reconfinement local, ce serait ces zones qui pourraient être citées en premier. Plusieurs indicateurs sont alors étudiés notamment les tests et le nombre de contaminations. La vigilance est de mise, c’est pour cette raison que le masque est de plus en plus obligatoire dans les villes comme à Paris et à Marseille.

D’autres départements résistent au confinement local

Si vous souhaitez obtenir quelques chiffres officiels, nous vous conseillons de vous tourner vers Santé Publique , car le site met en avant les récentes statistiques, vous serez ainsi informé concernant la propagation du virus en France. Certains départements ne sont pas forcément inquiétants, c’est le cas du Cantal, de la Lozère ou encore de l’Orne, la Haute-Loire et même de l’Aveyron et de la Creuse. La Martinique, la Guadeloupe, l’Ain et la Corse-du-Sud n’ont pas des chiffres alarmants. Bien sûr, la situation peut évoluer très rapidement, c’est pour cette raison qu’il faut être vigilant le plus possible.

N’oubliez pas de porter un masque, de respecter la distanciation sociale d’un mètre au minimum et de vous laver les mains régulièrement. Avec la rentrée des classes qui se profile à l’horizon, il y aura de nombreux défis à relever notamment pour le personnel et les élèves. Ces derniers lorsqu’ils sont au collège ou au lycée doivent impérativement porter un masque au même titre que les enseignants. Si les vacances d’été ont été redoutées par les services sanitaires, la rentrée des classes sera elle aussi suivie de très près. Le gouvernement pourrait demander la fermeture des écoles si toutefois le nombre de cas venait à prendre de l’ampleur dans ces établissements.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.