Pistes cyclables à Paris : c’est l’heure des embouteillages ! Plus de 18 000 vélos à Sébastopol !

Vous pensiez que les voitures étaient les seules victimes des embouteillages, mais la réalité est bien différente à Paris.

Vélo
Source : capture Pixabay

Dans , le constat est réellement connu puisqu’il est très difficile à certaines heures de la journée de circuler avec une voiture. Vous devez perdre un temps considérable le matin et le soir pour réaliser quelques kilomètres seulement. Anne Hidalgo est souvent pointée du doigt avec les travaux qui rythment la capitale ou la fermeture de certaines rues. Ces dernières sont alors dédiées aux piétons et aux deux-roues. Pour éviter ces difficultés, vous choisissez alors le vélo et vous n’êtes clairement pas le seul dans cette situation.

Le vélo est victime de son succès à Paris

Autrefois, il s’agit d’un véritable bon plan pour les déplacements dans Paris. Le vélo était la solution pour éviter tous les embouteillages. Vous pouviez réaliser de confortables économies en supprimant les coûts du stationnement, les prix du carburant, l’entretien du véhicule… Inutile, également, d’envisager de prendre un taxi, le vélo avait la réponse à tout. Si au départ quelques Parisiens adoptaient ce moyen de locomotion, il suffit de regarder les pistes cyclables pour découvrir des embouteillages.

  • Avec le vélo dans Paris, vous ne gagnez pas forcément du temps, vous pouvez même en perdre, les transports en commun sont parfois un peu plus intéressants.
  • a pourtant multiplié les pistes cyclables pour que les adeptes du deux-roues soient sécurisés.
  • Cela vous permet de vous déplacer partout dans la ville et cela explique aussi le succès du vélo.

Il suffit alors de regarder les réseaux sociaux pour comprendre que les adeptes du vélo sont également agacés par la situation. Les chiffres proposés par le Parisien sont également très surprenants, car ce sont près de 1648 vélos qui peuvent emprunter le boulevard Sébastopol. C’est un chiffre très conséquent, mais sachez que cette zone n’est pas la seule. Bien sûr, les horaires de pointe sont les plus problématiques à savoir entre 18 et 20 heures pour le retour à la maison et 8 à 10 heures pour le départ au travail. Si vous faites un rapide calcul, vous comprendrez que ce sont 27 vélos qui peuvent se croiser toutes les minutes.

Les embouteillages concernent aussi les vélos

Faut-il prendre la voiture pour rouler dans Paris ? Devez-vous opter pour les transports en commun ou le vélo ? Il ne semble pas y avoir désormais une réponse miraculeuse qui pourrait résoudre tous vos problèmes. Apparemment, au vu des travaux réalisés dans la capitale ou encore l’affluence aux heures de pointe, vous aurez des difficultés pour circuler que ce soit dans une voiture ou sur un vélo. C’est souvent un critère pour les Parisiens qui décident de délaisser la capitale pour découvrir les pâturages de la province. Depuis la fin du confinement, les Français ont été nombreux à quitter les grandes villes.

Par contre, si vous conservez votre travail dans Paris, vous serez confronté à des déplacements complexes depuis votre logement jusqu’à votre entreprise. Ce sont alors d’autres difficultés à envisager. Dans les meilleurs des cas, le télétravail s’avère être efficace et si vous pouvez changer de travail, cela devrait vous faciliter la tâche. Toutefois, le vélo est difficile à abandonner, car il est très efficace pour éviter les routes rythmées par de nombreuses voitures, il est parfait pour ne pas être impacté par la grève des transports en commun… Dans tous les cas, la situation sera difficile puisque le compte Observations Cyclistes mentionne un record le 18 septembre dans le coin de Sébastopol avec 18025 vélos.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.