Philippe Etchebest : la fermeture des restaurants le fait sortir de ses gonds en direct !

Le 23 septembre, Olivier Véran était attendu puisqu’il devait dévoiler les nouvelles cartes. Philippe Etchebest était loin de s’imaginer que les restaurants allaient fermer.

Etchebest
Source : capture Instagram @chef.etchebest

Lors de son passage dans Sept à Huit dimanche dernier grâce au portrait de la semaine, révélait que le nouveau confinement serait du « suicide ». Il était sans doute loin de s’imaginer que le gouvernement prendrait des mesures drastiques. En effet, face à la situation à Marseille et en Guadeloupe, il a été décidé de fermer à la fois les bars et les restaurants. Dans d’autres villes, un horaire a été imposé à savoir 22 heures. Philippe Etchebest a donc pris la parole notamment sur BFMTV pour partager sa colère face à cette mesure qui pourrait conduire des professionnels dans le mur.

Philippe Etchebest est très en colère contre les mesures

Le chef que vous pouvez notamment découvrir dans ne comprend pas forcément les méthodes du gouvernement. Certes, ce dernier ferme les bars et les restaurants pendant 15 jours à Marseille, mais, pour Philippe Etchebest, les conséquences ne seront pas celles attendues. En effet, ceux qui ne peuvent pas se rendre dans ces établissements trouvent d’autres solutions et ils organisent ainsi de « manière anarchique » des fêtes en parallèle. La propagation du virus dans ce contexte est beaucoup plus forte.

  • Pour Philippe Etchebest, la fermeture des bars et des restaurants ne sera pas intéressante à cause des clusters en parallèle.
  • Le chef estime que tous les professionnels de la restauration sont les garants de l’application de toutes les mesures.
  • Les établissements ont donc respecté toutes les mesures avec la distanciation des tables, le gel hydroalcoolique, les masques…

C’est donc une grande incompréhension pour Philippe Etchebest qui ne comprend pas cette fermeture. Il estime qu’il faut arrêter de « stigmatiser cette profession », elle n’est donc pas la cause selon lui de la propagation du virus notamment à Marseille. Pour certains professionnels, il y a une crainte, celle que les mesures appliquées dans cette ville et en Guadeloupe se propagent à d’autres départements. En effet, la dernière carte montre que plusieurs zones sont déjà en rouge. La situation pourrait alors basculer très facilement.

Philippe Etchebest critique aussi les aides promises

Avec les fermetures pendant le confinement, les restaurateurs et les patrons des bars se retrouvent dans une situation particulièrement complexe. Philippe Etchebest précise que des aides ont été promises, mais, pour l’instant, personne ne semble en avoir vu la couleur. De ce fait, certains professionnels accusent le coup alors que la situation a déjà été difficile pendant le confinement. Les Français tout comme Philippe Etchebest se posent de nombreuses questions : le confinement va-t-il être mis en place ? Les restaurateurs vont-ils connaître la faillite dans certaines villes ? Le gouvernement répondra-t-il présent pour les aides financières ? La situation face au va-t-elle s’améliorer ?

Dans tous les cas, le coup de gueule de Philippe Etchebest était attendu notamment depuis l’annonce d’Olivier Véran, le ministre de la Santé. Celui qui estimait qu’il était impossible, voire inconvenable que le gouvernement décide un confinement a sans doute été bien surpris. Pour les restaurants et les bars, c’est finalement un confinement qui est imposé puisqu’ils ne pourront pas ouvrir leurs portes à partir de samedi pendant une période de 15 jours. Le ministre a aussi précisé que si la situation ne s’améliorait pas, d’autres mesures pourraient être appliquées. Philippe Etchebest estime qu’il faudrait peut-être sanctionner ceux qui n’appliquent pas les mesures, cela éviterait de stigmatiser une profession déjà bien malmenée.

Depuis l’annonce de la fermeture des restaurants et des bars, depuis dimanche à Marseille, Philippe Etchebest a eu l’occasion de multiplier les interventions. Il tente comme ce fut le cas après le confinement d’alerter sur la situation chaotique rencontrée par les professionnels de ce milieu. Il estime que la catastrophe pourrait clairement se produire dans les prochaines semaines si aucune solution n’est trouvée pour ces adeptes de la restauration qui ont déjà été malmenés par le confinement. Philippe Etchebest tente alors d’être un porte-parole pour ce secteur largement impacté par les mesures.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.