Mélenchon : Il répond aux internautes qui moquent sa coupe de cheveux

Le groupe parlementaire de Jean-Luc Mélenchon souhaite voter contre le plan de de déconfinement d’Édouard Philippe.

Instagram@jlmelenchon

La tête de file du mouvement l’avait annoncé avant le discours du premier ministre et à la tribune il a fait remarquer une « gestion calamiteuse « de l’épidémie, et a pronostiqué une éluctable deuxième vague.

« Le parlement a été une fois de plus méprisé. On nous présente un plan à 15h en nous demandant de le voter à 18h, avec un mot d’ordre qui est « à prendre ou à laisser ». Les Français attendaient des consignes claires pour pouvoir se projeter dans la suite. Ce que j’observe dans le discours d’Édouard Philippe, c’est que l’on voit combien cette date du 11 mai lui traîne comme un boulet au pied qu’Emmanuel Macron lui a accroché »,

 

a ajouté Adrien Quatennens,  député La France Insoumise du Nord.

Au cours du débat sur le plan de daconfineemnt, les internautes s’étaient lâchés sue la toile en moquant sa coupe de cheveux très longs puisque contraint au comme tout le monde, il n’a pas pu aller chez le coiffeur.

La « coupe mulet »

Certains ont même souligné le début d' »une coupe mulet ».

Jean-Luc Mélenchon a donc posté une réponse quelque peu humoristique, un peu plus tard dans la soirée sur Twitter : une photo de lui avec les cheveux attachée en queue de cheval et cette phrase en légende : « J’ai pas compris. Le 11 mai, il déconfine les coiffeurs oui ou non ? », en parlant d’Édouard Philippe bien entendu.

Cette note d’esprit et d ‘autodérision ne passe pas inaperçu et ainsi Jean-Luc Mélenchon ne pas pas de vue la politiques puisque la question est jutement de savoir si je genre de commerces vont réouvrir bientôt ou pas.

La mèche rebelle : un problème européen

Cette question touche visiblement d’autres pays.

Le président italien  Sergio Mattarella allait prononcer une allocution solennelle, devant les caméras lorsqu’une voix hors champ, celle de son conseiller Giovanni Grasso, lui a suggère  d’aplatir une mèche rebelle. En remettant timidement sa mèche en place, il a alors lancé

 « Eh Giovanni, moi non plus je ne vais pas chez le coiffeur… ». 

Cette allocution a été reprise par tous les médias, mais ce passe en off n’a pas été coupé au montage, pourtant il n’étais pas censé être enregistré.

« Une erreur pour laquelle le palais du Quirinal, siège de la présidence, s’est ensuite excusé », souligne l’AFP, mais qui a fait beaucoup rire internautes : le hashtag #ehGiovanni est depuis devenu viral, et tout un tas de même sont créés sur internet à ce sujet.

Concernant le déconfinement en France Adrien Quatennas a confirmé au micro de RTL, le plan a confirmé son impression de plan improvisé au micro de RTL :

« La date à partir de laquelle on doit déconfiner doit résulter d’un processus et non pas être le point de départ. On a l’impression d’Emmanuel Macron a pris le problème dans le mauvais sens. On ne sait pas bien sur quoi il s’est appuyé pour choisir cette date, puisque le conseil scientifique concernant les écoles, était pour la réouverture au mois de septembre ». 


Marie Prugnat

Marie Prugnat

Journaliste et rédactrice web, je contribue à de nombreux médias comme Gala, Télé Loisirs, My TF1 mais aussi des marques. Très curieuse, j'ai le sens de la formule !