Les grèves devraient frapper les stations de ski françaises pendant les vacances de février

0
146

Les stations de ski françaises devraient être fortement impactées par les grèves déclarées par les saisonniers, qui devraient baisser pendant les vacances scolaires de février.

La grève a été déclenchée par le syndicat intransigeant de la CGT sur les propositions de changement du système de chômage français, qui, selon le syndicat, entraîneront une pénurie de travailleurs saisonniers sur lesquels l'industrie du ski s'appuie fortement.

CGT Transport indique que l'action sera coordonnée dans les stations de ski françaises des départements de l'Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie. Elle débutera le samedi 15 février qui marque le début des vacances de mi-trimestre pour les écoles de la région parisienne, mais aussi pour de nombreuses écoles britanniques.

"Des avis de grève vont être déposés dans toutes les stations pour mener une action coordonnée avec des blocus à certains endroits.

"Nous devons absolument informer les touristes qui ne sont pas du tout au courant de ce qui se passe", a expliqué à France Info TV Antoine Fatiga, secrétaire général de CGT Transports.

Les modifications introduites le 1er janvier représentent une refonte majeure du système de chômage français.

Les travailleurs saisonniers comme le personnel des stations de ski peuvent travailler pendant la haute saison, puis recevoir des paiements complémentaires de Pôle emploi pendant la basse saison.

Le nouveau système leur permettra toujours de le faire, mais le taux sera calculé de manière différente, ce qui aggravera la situation de nombreuses personnes.

Unedic, l'agence en charge de l'assurance chômage, a calculé que la réforme pourrait avoir un impact négatif sur 850 000 personnes, avec des pertes pouvant aller jusqu'à 75 pour cent de leurs paiements dans des cas extrêmes.

"Les travailleurs saisonniers peuvent même être totalement exclus du chômage", a déclaré Pierre Scholl, délégué syndical CGT à la station de ski de Courchevel.

La grève n'est pas liée aux grèves des transports en cours depuis le 5 décembre, pour protester contre les projets de réforme du système de retraite français.