Eric Naulleau très en colère, serait-il contre la famille d’Adama Traoré ? Un tweet a attiré l’attention des internautes

On ne pourra pas lui reprocher de faire de la langue de bois. Sur son compte Twitter, le journaliste s’est emporté contre la famille Traoré, au travers de plusieurs messages des plus vindicatifs.

Eric Naulleau
Source : Compte Instagram @nofaithnolaw

est un homme qui ne mâche pas ses mots. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, il dit ce qu’il pense. Eric Naulleau est surtout très actif sur le plateau de Balance Ton Post aux côtés de Cyril Hanouna le jeudi soir.

Beaucoup se souviennent encore de ses nombreux clashs sur le plateau de On n’est pas couché, du temps où il officiait comme chroniqueur aux côtés de son compère de toujours Eric Zemmour.

Considéré comme moins sulfureux que ce dernier, l’ancien présentateur de Ça balance à Paris a tout de même des opinions assez tranchées.

View this post on Instagram

The New York Time Portrait d’un combat JUSTICE POUR ADAMA avec Assa Traoré PARIS — Standing on a truck, her fist clenched high and her back turned to a row of police vans, Assa Traoré galvanized the crowd before her. “You are powerful!” she shouted, to the cheers of thousands who had gathered on the Place de la République in central Paris to protest police violence and racism. “Your faces have been seen all over the world!” Until just a few weeks ago, Ms. Traoré, 35, a special-education teacher of Malian descent, was largely known as the spokeswoman for The Truth for Adama, an advocacy group that has demanded justice for her half brother, Adama Traoré, who died in police custody in 2016 on his 24th birthday. But now, with the spread of Black Lives Matter protests, she has gained wider prominence as the champion of men who have been victims of discriminatory police violence in France. Ms. Traoré said that men in minority neighborhoods are more likely to be targeted by the police than women — and as a woman, she could help defend them by taking a stand where she was least expected. @laveritepouradama

A post shared by Assa Traore (@assa.traore_) on

Et n’allez pas lui parler du cas d’Adama Traoré. Sans quoi, vous risquerez de provoquer son courroux. Actuellement, le cas de ce jeune homme, décédé le 19 juillet 2016 à la gendarmerie de Persan, après son interpellation à Beaumont-sur-Oise, provoque le débat. En cause, notamment, les terribles accusations de la part d’un ancien codétenu. Ce dernier accuse Adama Traoré de l’avoir violé à plusieurs reprises alors qu’ils étaient en prison. Tous deux étaient détenus dans la même cellule.

La colère d’Eric Naulleau

Le cas d’Adama Traoré et de la médiatisation de sa famille, notamment sa sœur Assa, ont tendance à agacer Eric Naulleau.

Ces derniers jours, le journaliste s’est donc emparé de son compte pour donner son opinion à ce sujet. Premier message mercredi 22 juillet dans lequel il comparait l’affaire avec le cas de Cesare Battisti, ce terroriste italien responsable de plusieurs assassinats dans les années 1970 et 1980, et qui avait pu bénéficier la protection de la France et de François Mitterand à partir de 1981. « Après Cesare Battisti, Adama Traoré. Le gauchisme égaré choisit décidément bien mal ses héros », pouvait-on lire sur le réseau social.

Le lendemain, le journaliste s’attaquait cette fois-ci aux féministes, curieusement silencieuses dans toute cette histoire. Toujours sur Twitter, il écrivait ainsi : « Les faits après le délire. Silence assourdissant de Caroline de Haas et des autres. Parce que la victime du viol est un homme ? Parce que le coupable n’est pas un bon coupable pour la galerie médiatique ? ».

« Une fratrie délinquante »

Ne comptez donc pas sur Eric Naulleau pour chanter les louanges d’Adama Traoré, ni de sa famille. Selon le journaliste, il semble totalement inconcevable de les porter aux nues, comme il l’écrivait sur Twitter lundi 27 juillet : « Il semble difficile de faire comprendre que, indépendamment de toute autre considération, la lumière doit certes être faite sur le décès d’Adama Traoré, mais qu’une fratrie délinquante et un multi violeur ne sauraient devenir les héros d’une quelconque cause. Etonnant, non ? ».

La veille, Eric Naulleau s’en était également pris à Alice Coffin, élue écologiste de Paris et féministe radicale. Dans une vidéo qui a refait surface, cette dernière expliquait que « ne pas avoir de mari, ça l’expose plutôt à ne pas être violée, ne pas être tuée, ne pas être tabassée ». Le complice d’Eric Zemmour a alors repris cet extrait et, sur son compte Twitter, a commenté : « Après « 3 hommes et un couffin », voici « Tous les hommes selon Coffin » : « Ne pas avoir un mari, ça m’expose plutôt à ne pas être violée, ne pas être tuée, ne pas être tabassée. » Au sujet de viol, toujours rien sur Adama Traoré, soutenu par EELV ? ». Une chose est sûre, on ne pourra pas reprocher à Eric Naulleau de manquer de franchise.


Emma Leroux

Emma Leroux

Récemment diplômée d'une école de journalisme, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.