Emmanuel Macron se fâche, pas d’ouverture des lieux de culte avant cet été !

Emmanuel Macron peut donc hausser le ton face à ces Français qui ne comprennent pas que la situation est complexe. Pour les lieux de culte, il faudra forcément attendre.

Macron
Source : capture YouTube

Pendant son allocution, a tenté de le répéter à maintes reprises, la vie après le 11 Mai ne sera pas celle d’antan et vous ne pourrez pas vaquer à vos occupations comme vous le souhaitez. Finalement, il faudra attendre pratiquement l’été, voire Septembre pour que la vie soit quelque peu identique, mais les Français seront contraints d’apprendre à vivre avec le virus.

Une date approximative pour les lieux de culte

Les fêtes de Pâques ont été complexes pour les croyants qui n’ont pas eu la possibilité de se réunir comme ils le souhaitaient. Il faudra encore attendre pour se rencontrer et partager sa foi, car les lieux de culte seront fermés même le 11 Mai. Alors que l’espace Schengen ne devrait pas rouvrir avant cet été, les écoles s’apprêtent à accueillir en partie et par plusieurs vagues les enfants, les croyants doivent prendre leur mal en patience.

Macron
Source : capture Twitter
  • Certains ont tenté d’improviser des messes en extérieur ou via un haut-parleur, mais Marine Le Pen est rapidement montée au créneau.
  • A Mulhouse, c’est un rassemblement religieux qui a été à l’origine de cette propagation fulgurante dans le Haut-Rhin.
  • Emmanuel Macron ne veut donc pas commettre les mêmes erreurs que la Chine, car le pays peut être confronté à une nouvelle vague.

Après une concertation avec les autorités compétentes, la décision sera celle-ci et Emmanuel Macron n’a pas l’intention de changer son fusil d’épaule : les lieux de culte ne pourront pas ouvrir avant Juin !

Pas de grands rassemblements avant le début de l’automne

Bien sûr, la messe pourra être envisagée, mais uniquement avec un petit comité, il faudra alors oublier les grands rassemblements. Si vous pourrez vous rendre à l’Eglise en Juin prochain, les grands évènements religieux ne sont pas envisagés avant la fin de l’été, voire le début de l’automne.

La pire des choses serait de rouvrir trop vite, trop fort, et d’être ensuite amené à refermer.

Le gouvernement est attendu au tournant concernant la gestion de cette crise sanitaire d’une grande ampleur. Certains estiment que la France n’était absolument pas préparée à cette situation et notre système a rapidement montré ses lacunes notamment pour le monde hospitalier.

Macron
Source : capture Twitter

Difficile de rivaliser avec un virus très contagieux lorsque les précédents gouvernements ont voté pour la fermeture des lits, des cliniques, des maternités, des hôpitaux et la réduction des médecins dans certaines zones. Cela n’est donc pas surprenant, mais nous sommes face à une période sombre pour la France. Haim Korsia, le grand rabbin de France est toutefois optimiste et il apporte un peu de baume au coeur aux Français.

C’était beau de voir tout le monde espérer ensemble.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.