Emmanuel Macron : le déconfinement fait peur au gouvernement – Ça va être terrible !

Le déconfinement arrive à grands pas, mais avec lui se pose tout un tas de questions, auxquelles le gouvernement lui-même peinent à répondre. Si les dernières communiqués font penser que tout est sous contrôle, la réalité serait en fait tout autre.

Emmanuel Macron
Source : La Voix du Nord

C’était une surprise pour tout le monde, lors de la dernière allocution du président, le va prendre fin le 11 mai, au moins de façon progressive, mais tout le monde n’est pas convaincu.

En effet, de nombreux risques restent à l’ordre du jour, sans parler des différents secteurs d’activité qui s’interrogent sur les mesures à mettre en place pour pouvoir reprendre leurs activités.

Toutes ces réponses, le gouvernement est censé les donner avant la date du 11 mai, même si d’après certains échos des coulisses, la majorité est de plus en plus divisée sur la dangerosité d’un aussi précoce.

Macron
Source : France 3

La terrible menace du déconfinement pour l’entourage politique de Macron

Il y a quelques jours, nous apprenions que le président de la République prenait des décisions unilatérales, sans forcément consulter ses ministres et son entourage politique.

Ce fut notamment le cas concernant la reprise progressive des écoles, pour laquelle Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation, aurait été informé seulement 15 minutes avant l’allocution télévisée du chef de l’État.

En tout état de cause, cette situation créée d’importantes tensions au sein de la majorité, d’autant plus qu’Emmanuel Macron le reconnaît lui-même, cette crise est d’autant plus difficile à gérer qu’il reste beaucoup d’inconnues.

Pourtant, d’après le journal « L’Obs », la crainte du déconfinement est bien réelle au sein même du gouvernement. Beaucoup de ministres sont effrayés par le déconfinement, et notamment de la deuxième vague du virus, qui commence déjà à sévir en , plus ou moins déconfinée.

« On est peut-être en train de découvrir qu’on peut attraper plusieurs fois le coronavirus, alors que toute notre stratégie reposait sur l’immunisation. C’est un abîme, notre affaire. », déclare une source de l’Élysée.

Pire encore, pour certains observateurs dans l’entourage du président, ce sont les conséquences économiques qui sont les plus à craindre, car le confinement cacherait l’ampleur des dégâts.

Macron et le gouvernement
Source : Causeur

« Le confinement, c’est le moment doux de notre histoire. Pour l’instant, on a un ennemi commun qui nous rassemble, on vit dans notre bulle, mais quand elle va éclater, ça va être terrible. Les fractures de la société vont être exacerbées, l’économie dévastée, la France et le monde dans une situation épouvantable. », rajoute un proche d’.

Selon Daniel Cohn-Bendit, particulièrement proche du chef de l’État, la crainte est effectivement réelle : « Les choix à faire sont inhumains ».

Même si le président de la République semble mettre la pression sur son gouvernement afin que tout le monde puisse tenir les délais, de nombreuses variables ne sont pas entre ses mains, et pourraient bien sérieusement menacer ces prochains mois pour nous tous.

Emmanuel Macron en a marre de la communication de crise désastreuse

Macron
Source : TF1

Comme nous avons pu le relever ces derniers jours, la communication du gouvernement est particulièrement remise en cause en ces temps troublés.

Alors qu’Édouard Philippe a instamment demandé à ses ministres et secrétaires d’État d’éviter de faire des boulettes, en parlant sur des sujets qu’ils ne maîtrisaient pas, Emmanuel Macron lui-même serait très affligé par ce constat, ainsi que par les critiques incessantes des Français et des médias.

  • Pourtant, d’après Gaspard Gantzer, qui fut jadis le conseiller de la communication de François Hollande, cette débâcle pourrait être évitée, si la parole ne revenait qu’à un petit groupe spécifiquement désigné.
  • De plus, il estime que le président de la République lui-même parle trop et intervient lors de trop nombreuses occasions, au lieu de se contenter de ses allocutions et des réseaux sociaux.

Si la stratégie du chef de l’État est surtout de se montrer à l’écoute des Français, il en découle malheureusement une cacophonie très handicapante pour le gouvernement.


Avatar

Ludivine Rivali

Rédactrice web et pigiste pour plusieurs magazines, je suis montée sur roulettes et je roule sur la vie. Autrice à mes heures perdues, je suis passionnée de ciné, séries et littérature.