Édouard Philippe et Jean-Michel Blanquer : la guerre est déclarée entre les deux hommes

Le 21 avril dernier, Jean-Michel Blanquer présentait les grandes lignes de la réouverture progressive des écoles à partir du 11 mai, non sans quelques couacs, puisque cette annonce du président de la République n'était absolument pas prévue par ses ministres.

Édouard Philippe et Jean-Michel Blanquer
Source : La Croix

La situation est particulièrement tendue au sein du , et d’autant plus depuis que le déconfinement se profile, même si les Français restent dubitatifs à ce propos

Au cœur de toutes les attentions, Jean-Michel Blanquer et Édouard Philippe sont en première ligne face à la population, bien plus que le président lui-même, qui se contente de quelques allocutions de temps en temps. Si les problèmes de communication entre le et le chef de l’État sont avérés, il en va de même avec le de l’Éducation, que l’on dit particulièrement remonté depuis que cette décision a été prise dans son dos.

Édouard Philippe et Jean-Michel Blanquer
Source : Paris Match

 

Des tensions entre Édouard Philippe et Jean-Michel Blanquer

Jean-Michel Blanquer
Source : L’Express

De nombreux journalistes se sont emparés de l’affaire, à l’image du journal « Le Monde » qui rappelle que les ministres ont été informé du déconfinement et de la réouverture des écoles le 11 mai, seulement quelques minutes avant l’allocution du 13 avril. Depuis, tous les parents de et professeurs s’interrogent sur la faisabilité de ce projet, qui semble pour beaucoup complètement prématuré. À l’heure d’aujourd’hui, aucun projet concret n’a encore été communiqué sur cette rentrée improvisée, même si le 21 avril dernier, Jean-Michel Blanquer tentait comme il le pouvait de répondre à certaines des questions récurrentes.

Et c’est justement cette intervention du ministre de l’Éducation qui pose aujourd’hui problème, puisqu’il se murmure que ce dernier ne se serait pas concerté avec Matignon avant de dévoiler ses mesures. Un énième problème de communication, dans une crise déjà parsemée de plusieurs non-sens, qui ne doit sans doute pas réjouir Édouard Philippe, lui qui mène une véritable vendetta contre les inepties des représentants du gouvernement.

 

Depuis, la relation entre les deux hommes se serait fortement tendue, et de nombreuses sources gouvernementales communiquent des bruits de couloir peu reluisants. « Blanquer a fait ses annonces alors que les arbitrages n’avaient pas été validés avec Matignon et qu’on lui avait demandé de ne pas communiquer sur ce sujet. », rapporte l’une d’elles. Même s’ils se sont expliqués depuis, et que Jean-Michel Blanquer a tenu à arrondir les angles dans les médias, précisant qu’il ne s’agissait que d’idées, ce nouvel écart pourrait bien entacher un peu plus les relations au sein de la majorité.

Édouard Philippe est éreinté par la crise sanitaire

Il n’y a pas que le président de la République à accuser le coup d’une crise sanitaire sans précédent. En effet, son Premier ministre, bien plus souvent en première ligne que lui, ne semble pas en meilleur état si l’on en croit son entourage.

Edouard Philippe annonce de bonnes nouvelles pour les vacances d'été
Source : capture Twitter
  • D’après ses proches, Édouard Philippe connaît une pression inédite, que peu d’autres hommes politiques ont déjà vécue au sein du gouvernement.
  • Ce stress se traduirait même par un signe physique, puisque sa barbe devenue soudainement blanche pourrait bien être le résultat de son épuisement moral et physique.

 

Alors qu’il semble sur la sellette, malgré sa prise en main remarquable de la situation, le Premier ministre reste droit dans ses bottes, bien que sa relation avec le président de la République pourrait ne jamais être la même une fois l’épidémie terminée.


Avatar

Ludivine Rivali

Rédactrice web et pigiste pour plusieurs magazines, je suis montée sur roulettes et je roule sur la vie. Autrice à mes heures perdues, je suis passionnée de ciné, séries et littérature.