Disney soutient la communauté LGBT par cette action forte !

Le géant Disney sait que pour perdurer, il doit vivre avec son temps. Les histoires de princesses sont désormais surannées, les citoyens réclament du changement et de l’ouverture d’esprit. Et la dernière publicité du parc va dans ce sens.

Disneyland Paris
Source : AFP

Disneyland Paris va enfin rouvrir ses portes. Fermé depuis le mois de mars suite à la crise sanitaire liée à l’épidémie de la COVID-19, le parc va pouvoir accueillir à nouveau son public. Après un casse-tête interne pour savoir comment gérer le flux de visiteurs, les dirigeants du studio ont décidé d’acter la réouverture, et une publicité est là pour annoncer la nouvelle à la télévision. Et rassurez-vous, tout a été mis en oeuvre pour assurer la sécurité de tous, avec notamment le port du masque obligatoire et la distanciation sociale qui sera au mieux respectée.

La publicité qui nous est présenté pour annoncer l’ouverture n’a de prime abord rien de bien révolutionnaire. Elle met en avant le magnifique château rose et bleu, véritable symbole du parc, et se conclut avec les mots suivants : Réouverture le 15 juillet. Mais c’est du côté de la bande sonore qu’il faut se tourner pour remarquer le changement qui est opéré par la firme.

Un jour mon prince viendra interprété par un homme

Un jour mon prince viendra est la première chanson . Elle est interprétée par Blanche Neige, héroïne du dessin animé Blanche Neige et les sept nains. Pour rappel, ce classique du cinéma date de 1937 et est le premier long métrage de Disney. L’avenir, nous le connaissons : il sera suivi par plusieurs dizaines de chef-d’oeuvres, dont certains ont eu un impact considérable sur la culture populaire.

Dans cette adaptation du conte des frères Grimm, Blanche Neige est une jeune femme si belle qu’elle rend folle de jalousie sa belle-mère, décidée à la faire tuer. Recueillie par des nains qui deviendront ses amis, elle trouvera finalement l’amour d’un happy-end connu de tous.

Et Blanche Neige chante Un jour mon prince viendra, une chanson plein d’optimisme et de romantisme où la belle parle de son envie de trouver son âme soeur. C’est cette chanson qui a été choisie pour accompagner la publicité de la réouverture du parc.

Disneyland Paris
Source : AFP

 

Un choix politique fort !

Les petits changements ne sont pas forcément les plus anodins. Disney choisit clairement enfin le camp de l’évolution, plutôt que celui du conservatisme. En effet, c’est un homme qui interprète cette chanson culte, et non plus une femme !

La firme n’a pas hésité à se moquer d’elle-même, notamment dans la suite des Mondes de Ralph. Le personnage principale y rencontrait toutes les princesses Disney, l’occasion pour les scénaristes de se moquer des stéréotypes des princesses.

Cette publicité est sortie en plein mois des fiertés, celui qui met chaque année à l’honneur la communauté LGBTQIA+. 

Les français pourront retourner à Disneyland Paris cet été
Source : capture Twitter

Les fans voulait que la reine des neiges soit lesbienne

La Reine des Neiges a été l’un des plus gros succès de la firme. Le film a connu un succès fou, notamment poussé par la chanson Libéré Délivré que tout le monde connait désormais par coeur. Elsa chante cette chanson au moment où elle peut enfin être elle-même, c’est à dire qu’elle assume enfin avoir des pouvoirs. 

Forcément le parallèle avec le coming-out a rapidement été fait – aux USA, de nombreuses personnes croyantes pensent que le film fait la promotion de l’homosexualité. La chanson a tellement été rapprochée à la communauté LGBTQIA+ que les fans ont explicitement demandé à Disney d’offrir à Elsa une petite-amie. 

Ceux qui ont vu La reine des neiges 2 savent que ce n’est pas (encore) arrivé mais le géant américain avance pas par pas, acceptant même que certains des films produits ne sortent pas sur certains territoires à cause de la présence de personnages homosexuels. 

Un simple baiser entre deux femmes à la fin du dernier Star Wars a empêché le film de sortir dans plusieurs pays du monde, ceux où l’homosexualité est encore considéré comme un crime (oui, il y en a encore).

Mais la firme ne semble pas vouloir s’arrêter là, puisque même les films d’animation mettent en avant des personnages gays ou lesbiens. C’est notamment le cas d’En Avant, des studios Pixar, qui lui aussi n’a évidemment pas pu sortir dans certains territoires car accusé d’étendre la propagande homosexuelle.


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.