Déconfinement : Le Conseil Scientifique, inquiet pour la santé publique ?

La date est tombée : le Gouvernement présentera son plan de déconfinement ce mardi 28 avril, à 15h. A ce sujet, le Conseil Scientifique a rendu son rapport et semble visiblement inquiet.

Jean-François Delfraissy représente le conseil scientifique et donne son avis sur le plan de déconfinement
Source : France Inter

L’instance scientifique qui devait étudier le plan de a rendu son jugement. Le professeur Jean-François Delfraissy, qui préside l’institution, s’est exprimé sur ce qu’il pensait du plan de confinement. Le Conseil s’est notamment penché sur la question du port du masque. 

Port du masque obligatoire : des mesures plus sérieuses

Le Port du masque devient obligatoire
Source : Pexels

L’instance sanitaire a appuyé le fait que le port du masque ne devait pas être pris à la légère et qu’il restait l’un des seuls moyens d’empêcher de contracter la maladie. Les scientifiques conseillent de mettre en place cette mesure de façon « systématique » pendant plusieurs mois suivant la levée du confinement le 11 mai.

En ce sens, ils souhaitent que tous les lieux recevant du public se fournissent en masques pour les proposer à leurs clients. Cela concernera donc tous les établissements recevant du public, qu’ils soient privés ou non : Poste, Mairie, Commerces en tous genres…

Il en va de même pour les écoles où le port du masque deviendrait obligatoire dans les collèges et lycées. « Le Conseil scientifique considère que pour les collégiens/lycéens pour lesquels la compréhension est bonne et l’éducation au port de masque est possible, le port de masque doit être obligatoire » nous explique Jean-François Delfraissy.

On peut donc en déduire que cette mesure va s’étendre à toutes les entreprises qui reprendront le travail au bureau.

Les déplacements et rassemblements toujours limités

Le Conseil Scientifique souhaite que les déplacements soient toujours réduits au maximum pour éviter une propagation plus large du virus du .

Ils préconisent d’autoriser uniquement les déplacements entre régions « dès lors les mesures barrières et règles de distanciation sont respectées ». Les transports en commun (train, avion…) pourraient de nouveau circuler pour des déplacements entre régions mais devront respecter des règles strictes.

Les transports internationaux sont fortement déconseillés jusqu’à l’été. Les frontières de tous les pays ne seront peut-être pas rouvertes après le déconfinement et de nombreuses familles vont devoir annuler leurs vacances.

Les trams, bus et métros devraient quant à eux reprendre peu à peu leur rythme mais les horaires de travail devront être étalées pour éviter une forte concentration de personnes en heure de pointe.

Source : capture Youtube

Enfin, les festivals et autres rassemblements du même type doivent être annulés. Jean-François Delfraissy a indiqué qu’il était « nécessaire de maintenir fermés ou interdits tous les lieux et événements » rassemblant « du public en nombre important, qu’il s’agisse de salles fermées ou de lieux en plein air ». Le festival de Cannes, les Francofolies et les Vieilles Charrues ont déjà pris leurs mesures pour tout annuler.

Le télétravail mis en avant

En plus de l’étalement des horaires, les entreprises et établissements publics doivent continuer à maintenir le télétravail selon les scientifiques. Le Conseil scientifique insiste pour qu’elles instaurent le télétravail « sur la totalité ou plus de la moitié du temps de travail ».

« L’objectif est de reprendre progressivement une activité présentielle ne concernant si possible que la moitié des travailleurs » a déclaré Jean-François Delfraissy. Cela concerne évidemment seulement les sociétés pouvant fonctionner en travail à distance.

Les artisans et commerçants ont accusé un coup dur à cause du COVID-19. L’institution scientifique estime qu’ils peuvent redémarrer leurs activités mais devront respecter à la lettre toutes les règles de distanciation sociale.


Marion Keller

Marion Keller

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé lire et écrire. J’ai commencé un nombre incalculable de romans mais j’avais constamment besoin de renouveau. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers la rédaction web pour produire des contenus courts et éducatifs. En ce sens, les actualités sont parfaites pour moi et j’aime les rédiger pour vous !