Dealers armés à Grenoble : réalité ou un simple clip vidéo ? Voici la réponse !

En France, cette affaire fait un grand bruit puisque les internautes ont été choqués par ces images de dealers armés.

Dealers
Source : capture YouTube

À Grenoble, certains ont été choqués de découvrir des images sur lesquelles vous pouvez découvrir des dealers armés. Ces derniers ont donc un vrai attirail, mais les questions demeurent. Réalité ou clip ? Il y a parfois des images qui peuvent filtrer, cela permet notamment de créer un certain buzz et lorsque le clip est dévoilé sur , les vues s’enchaînent. Toutefois, dans cette affaire, le flou est toujours au rendez-vous. Même le ministre de l’Intérieur a décidé de se focaliser sur cette affaire pour connaître le vrai du faux.

Une opération de police dans le quartier visé

Grâce aux photos, les lieux auraient pu être identifiés assez rapidement. Le préfet de l’Isère ainsi que le nouveau ministre de l’Intérieur qui remplace Castaner ont décidé d’organiser une opération de police. Les officiers avaient donc rendez-vous dans le quartier du Mistral à Grenoble pour tenter de retrouver les individus ainsi que le matériel utilisé. D’autres estiment qu’il s’agit d’une simple manoeuvre de communication comme peut le rappeler HuffPost.

  • Les faits remontent au 26 août dernier, les images se propagent rapidement et elles dévoilent des dealers.
  • Ils étaient équipés de plusieurs armes et les photos ont rapidement été relayées dans la presse, Facebook, Twitter…
  • Le 31 août dernier, une vidéo a été diffusée sur la plateforme de Google et vous pouvez découvrir le fruit du travail de Corbak Hood.

Le rappeur de Grenoble propose son titre Chicagre et des images attirent l’attention. Il réalise même un parallèle entre Chicago et Grenoble, d’où le nom. Le maire avait estimé qu’il s’agissait d’une campagne de communication et la réalité pourrait être celle-ci. En effet, le clip est assez flagrant, vous pouvez découvrir des dealers qui se retrouvent dans les mêmes lieux, mais au lieu de réaliser du trafic, ils distribuent des bonbons ainsi que des jus de fruits. D’autres en parallèle réalisent quelques cascades avec leur deux-roues. Il pointe alors du doigt tous les articles réalisés sur les fameuses images avec les dealers armés, car cette affaire a fait un certain grand bruit. Cela montre aussi qu’il faut souvent se méfier des vidéos ou des images.

Les friandises étaient réelles

Pour éviter une autre polémique sur le sujet, un texte s’affiche à la fin du clip vidéo du rappeur de Grenoble. Vous pouvez alors apprendre que les friandises étaient réelles, les produits n’étaient que du CBD et par contre les armes étaient factices. Lorsque le dealer supposé vide son chargeur, vous pouvez découvrir de simples billes en plastique, ce ne sont donc pas de vraies balles. Il y a toujours un certain flou pour cette histoire, car les images servaient-elles à communiquer autour du clip ? Le rappeur utilise-t-il cette vidéo pour démontrer que les dealers utilisent des armes factices ?

Les réponses sont apportées à la fin de la vidéo puisque le rappeur remercie toutes les personnes qui ont participé à cet engouement médiatique, les médias ont été nombreux à partager cette affaire qui n’était finalement qu’une campagne de publicité comme l’élu avait pu le préciser. Cela montre qu’il faut réellement être vigilant avec les images qui tournent sur le web. Un dealer armé peut être en réalité un figurant avec un jouet dans les mains pour les besoins d’un clip et cela semble être le cas pour ces photos. Comme le mentionne le site, l’opération de police menée par le ministre n’a rien donné.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.