Coronavirus : Perte de l’odorat enfin expliquée et c’est inquiétant

Le coronavirus provoque de nombreux symptômes et certains sont problématiques comme la perte de l’odorat. Cette dernière bénéficie enfin d’une explication.

Coronavirus
Source : capture Pixabay

Au vu des témoignages par les personnes atteintes du , l’un des symptômes les plus perturbants reste la perte de l’odorat. La difficulté pour respirer et l’extrême fatigue sont également des critères cités par les patients. Si certains n’ont pas forcément été malades, d’autres par contre ont été confrontés à des difficultés majeures. La perte du goût et de l’odorat est tout à fait possible et une explication a pu être apportée. Vous saurez enfin pourquoi cette glace que vous tentez de manger pour vous rafraîchir n’a plus du tout de goût.

Coronavirus
Source : capture Pixabay

La fente olfactive est impactée par le coronavirus

Le Covid 19 entraîne une multitude de symptômes que ce soit chez les femmes, les hommes, les seniors, les jeunes… C’est le site The Conversation qui permet notamment d’expliquer ce symptôme particulièrement désagréable puisqu’il peut également perdurer. Si certains n’ont plus de goût et/ou d’odorat les premiers jours, d’autres peuvent batailler avec cet effet secondaire pendant plusieurs semaines. Les spécialistes affirment toutefois que vous retrouverez toutes les sensations, mais cela peut être plus ou moins long en fonction des situations.

  • C’est donc la fente olfactive qui semble être pointée du doigt, mais le site révèle qu’il y a un gonflement des tissus mous.
  • En effet, le mucus a tendance à apparaître, ce qui aggrave également la situation au même titre que le gonflement des différents tissus décrits comme mous.
  • C’est la partie du nez qui est responsable de cette perte assez handicapante et elle peut être mise en valeur grâce à des scanners.
  • Les résultats sont tout de même inquiétants, car en parallèle de cette perte de l’odorat, vous avez un oedème au niveau des cellules sustentaculaires.

Contrairement à certaines idées reçues ou des rumeurs qui peuvent circuler, le coronavirus n’a pas tendance à détruire les cellules de votre nez. C’est pour cette raison qu’il est possible de retrouver l’odorat et le goût quelques jours ou semaines après la contamination. Le site révèle que les cellules sont anesthésiées et non détruites, cela explique ainsi le caractère éphémère de ce symptôme. Cela est tout de même préoccupant puisque l’étude montre que le coronavirus peut clairement causer quelques dégâts au niveau de l’organisme même si l’effet n’est pas définitif.

Masque
Source : capture Pixabay

Que faire en cas d’anosmie ?

Malheureusement, lorsque le goût et l’odorat ne sont plus au rendez-vous, vous devez prendre votre mal en patience. En effet, les effets ne sont pas définitifs, mais cela peut être dérangeant puisque vous n’aurez pas forcément l’envie de manger puisque vous n’avez pas de goût. C’est assez déstabilisant et certains patients ont assez mal vécu cette période puisqu’il ne sentait absolument plus rien. L’anosmie en soi ne semble pas grave, mais si la situation perdure alors que les autres symptômes du coronavirus ont disparu, n’hésitez pas à contacter au plus vite un médecin qui pourra vous prendre en charge.

Le coronavirus
Source : capture Pixabay

Il s’agit aussi d’un symptôme beaucoup plus facile à repérer par rapport aux autres qui ressemblent fortement à ceux de la grippe. De ce fait, si vous n’arrivez pas à dissocier la grippe et le coronavirus alors que vous avez une perte de goût et d’odorat, vous savez immédiatement que votre organisme a été touché par le Covid. Par contre, il est important de rappeler que ce symptôme ne concerne pas tous les patients, certains ne sont pas très malades alors que d’autres ont des déficiences respiratoires très graves.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.