Coronavirus en France : la seconde vague pourrait être là avant la fin de l’été

Les dernières déclarations d’un épidémiologiste ne sont pas rassurantes, car une seconde vague est tout à fait possible, elle pourrait même se produire cet été.

Masque
Source : capture Pixabay

Du côté de Inter, un épidémiologiste a été questionné sur ce sujet, car les Français qui envisagent des vacances d’été sont quelque peu inquiets. En effet, de nombreuses informations circulent sur le Web qu’elles soient positives ou négatives. Ils cherchent désespérément des réponses pour tenter d’envisager la suite avec un peu moins de pessimisme. En effet, les mois de juillet et août sont toujours agréables et le signe du repos. Avec le Covid-19 qui a perturbé notre économie et provoqué un confinement, nous sommes clairement moins sereins.

Arnaud Fontanet s’exprime sur la situation

Il suffit de regarder finalement d’autres pays pour comprendre que le peut tout à fait revenir. Des nations qui semblaient avoir mis de côté la crise sanitaire afin de se focaliser sur la crise économique ont été à nouveau frappées de plein fouet. Par exemple, l’Allemagne ou l’Espagne sont deux pays en Europe qui ont opté pour un second confinement qui est certes local. Jean Castex a d’ailleurs précisé face à Bourdin sur BFM TV / RMC que le confinement absolu ne serait pas au rendez-vous, car les conséquences pour la France seraient dramatiques.

  • L’épidémiologiste estime que le cas de l’Espagne ne doit pas être pris à la légère puisqu’il s’agit finalement d’un signal d’alerte.
  • Selon lui, la seconde vague peut aussi arriver au cours de l’été, ce qui serait alors problématique pour les vacances.
  • Pour lui, les grands rassemblements sont problématiques, le Conseil d’État a d’ailleurs précisé que ceux de plus de 5000 personnes étaient toujours interdits.

Dans des rassemblements, il estime que de nombreux cas peuvent être identifiés, c’est finalement ce qui s’est produit il y a quelques mois avec le rassemblement religieux à Mulhouse. Ils étaient plusieurs centaines et en quelques jours seulement, une grande partie de la France a été contaminée par ce coronavirus. Il ne faut pas oublier que cette maladie est méconnue, il n’y a pas un traitement spécifique qui permet de l’éradiquer et le vaccin n’est toujours pas disponible.

Eric Caumes est aussi du même avis

Dans le journal le Parisien, le chef du service des maladies infectieuses à Paris et plus précisément à la Pitié-Salpêtrière estime que la seconde vague pourrait bien se produire pendant les vacances d’été. Il estime qu’il faudrait un meilleur contrôle notamment pour les voyageurs qui viennent de l’étranger. Il précise que nous avons tendance à traiter le Covid-19 avec un certain mépris et nous aurons tendance à nous faire attraper. Pour Arnaud Fontanet, il faut alors se ressaisir face à cette situation qui est toujours problématique et qui peut aussi devenir cauchemardesque. N’oublions pas de porter un masque, de désinfecter les mains et de suivre les conditions sanitaires.

Le journal Sud-Ouest reprend aussi les propos d’un professeur de médecine d’urgence à la Pitié-Salpêtrière, selon lui, une hypothèse a été mise en place. Apparemment, les zones qui ont été lourdement frappées notamment pendant la première vague et le confinement pourraient être épargnées. Il y a bien sûr des suppositions face au coronavirus et comme a pu le préciser Emmanuel Macron, il ne faut rien exclure. Jérôme Salomon et Jean Castex préparent donc la France à tous les scénarios et un plan de reconfinement est même prêt au cas où la situation le demanderait. Il faut donc être vigilant, respecter les règles sanitaires.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.