Coronavirus et l’enseignement supérieur : attention, une multiplication des clusters en France

Nous avons tendance à évoquer les écoles qui peuvent fermer leurs portes à cause du coronavirus, mais l’enseignement supérieur n’est pas mis de côté.

Université
Source : capture Pixabay

Sommes-nous de retour à la case départ ? Lorsque vous regardez l’évolution quotidienne du en grâce aux données transmises par Google, vous constatez que la courbe repart à la hausse. L’augmentation des dépistages, les vacances d’été ainsi que le relâchement des Français vis-à-vis des gestes barrières expliquent en partie cette situation problématique. Si vous regardez l’actualité, vous découvrirez également des fêtes, des rassemblements, des manifestations. Il n’est donc pas surprenant que des milliers de cas soient identifiés tous les jours dans différentes zones. Les clusters sont donc très problématiques.

Le ministre de l’Enseignement donne quelques nouvelles

Frédérique Vidal est la ministre de l’Enseignement supérieur et il a révélé cette information concernant la découverte de plusieurs clusters. Il est important de préciser que tous les étudiants n’ont pas encore retrouvé le chemin de leur école, il y a donc de grandes chances pour que la situation prenne de l’ampleur dans les prochains jours. Bien sûr, les conséquences sont d’ores et déjà connues, car, avec une hausse des contaminations, la fermeture sera forcément envisagée.

  • Avec une dizaine de clusters, l’enseignement supérieur n’est pas épargné par l’épidémie du coronavirus.
  • La ministre a donc voulu interpeller les étudiants notamment pour les inviter à respecter toutes les consignes sanitaires.
  • Depuis le collège, le port du masque est obligatoire pour le personnel, mais également les étudiants ainsi que les enseignants.
  • La ministre dresse toutefois un bilan assez inquiétant avec une multiplication des contaminations.

Frédérique Vidal souhaite donc interpeller tout le monde et elle appelle aussi à la responsabilité de chacun. L’enseignement supérieur n’est pas le seul secteur touché par le Covid-19 puisque de nombreuses écoles sont frappées de plein fouet. Depuis la rentrée des classes, des dizaines d’établissements ont été contraints de fermer leurs portes à cause des cas positifs. Avec la réduction du délai d’isolement de 14 à 7 jours, les écoles pourraient être moins bloquées, mais la situation reste toutefois très préoccupantes. Du côté de Rennes 1, ce sont près de 43 cas qui ont été identifiés et un nombre similaire a aussi été retenu en Alsace pour Illkirch.

Les filières en médecine ne sont pas épargnées

Pour Rennes 1, 43 cas de coronavirus ont été observés, mais ce sont surtout les étudiants en médecine qui sont ciblés par cette augmentation des cas. Alors que l’enseignement supérieur reprend un quotidien classique, les journées d’intégration sont forcément au rendez-vous. Ces dernières pourraient faciliter la transmission du Covid-19 et donc aggraver la situation. C’est aussi pour cette raison que l’Université de Rennes 1 a décidé de les interdire. Cela devrait limiter les problèmes, les soirées dans les débits de boissons ne sont donc pas à prendre à la légère.

Les étudiants se rassemblent souvent le week-end dans ces établissements sans, forcément, prendre les précautions nécessaires. Il est important de rappeler que les gestes barrières doivent être respectés. Porter un masque dès que vous sortez de chez vous pour être certain de ne pas être contaminé. Changez-le toutes les 4 heures ou avant s’il est humide. Avec la vague de chaleur, les précautions sont de mise. Pensez à désinfecter la table et les différents appareils touchés dans votre université par exemple et utilisez du gel hydroalcoolique pour vos mains. Ce sont des gestes intégrés par certains Français, mais d’autres n’ont pas encore les bons réflexes, ce qui explique aussi cette hausse considérable.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.