Piste du confinement en Moselle : Olivier Véran a pris une décision assez surprenante au vu de la situation

Lors d’une conférence de presse, le jeudi 11 février, Olivier Véran faisait part de ses inquiétudes par rapport aux variants notamment pour le département de la Moselle. Plusieurs solutions étaient alors envisagées avec notamment un reconfinement local, un déplacement des dates pour les congés ou encore des restrictions conséquentes pour les déplacements. La réalité est toutefois différente puisque le gouvernement n’a pas souhaité donner raison à ces pistes. Olivier Véran souhaite patienter avant de prendre une telle décision.

Pas de fermeture ou de confinement pour la Moselle

Les élus locaux avaient demandé notamment un confinement pour éviter la propagation des variants dans le département. Malheureusement, leurs besoins n’ont pas été écoutés par les autorités compétentes qui préfèrent se donner un peu de temps. Finalement, le concept est identique à celui proposé avec le confinement généralisé. Emmanuel Macron a souhaité jouer une dernière carte avec les vacances scolaires avant d’envisager des restrictions beaucoup plus massives.

  • La Moselle n’écope donc pas d’un confinement local et les écoles ne seront pas non plus fermées.
  • Certaines spéculations annonçaient par exemple le changement des dates des vacances scolaires pour que la zone B soit en congé au plus vite.
  • Le préfet selon le HuffPost estime que les mesures déployées ne sont pas suffisantes alors que la situation est inquiétante.
  • Le maire de Thionville a pu s’exprimer sur France Info et il demandait la fermeture de tous les établissements scolaires.

De son côté, le sénateur de gauche à savoir Jean-Marc Todeschini a critiqué la décision prise par Olivier Véran. Comme ce fut le cas pour le confinement, tout le monde s’attendait à une telle mesure en ce début du mois de février et le président de la R2publique a envisagé une autre voie. D’ailleurs, Gabriel Attal avait spécifié lors d’une conférence de presse qu’il existait bien pour la France un autre chemin que celui du confinement.

Toutefois, les critiques fusent sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter puisque le gouvernement est pointé du doigt pour son absence de courage. Jean Castex a révélé au début de ce mois de février que la situation ne nécessitait pas un confinement puisque le taux d’incidence est plus faible que celui du mois d’octobre. Toutefois, en Moselle, les contaminations avec les variants sont nombreuses, mais Olivier Véran n’a pas jugé favorable l’idée d’un confinement local ou d’une fermeture précoce des écoles, des lycées et des collèges à quelques jours des vacances scolaires d’hiver.

Le département de la Moselle reste sous surveillance

Même si Olivier Véran n’a pas révélé une décision assez drastique pour le département, il est tout de même surveillé de très près puisque la situation pourrait prendre de l’ampleur dans les prochaines heures. Le journal révèle que ce sont près de 300 cas qui ont été identifiés sur les derniers jours dans ce département. Alors que Jean Castex estimait que le taux d’incidence était une donnée importante, il est assez surprenant que la Moselle ne soit pas confinée par exemple. En effet, le taux est beaucoup plus élevé par rapport à la moyenne.

Le ministre de la Santé qui a pu s’exprimer précise qu’il faut tester, alerter et protéger les concitoyens de la Moselle. Les prochains jours pourraient alors être décisifs, car si la situation prend de l’ampleur, le confinement pourrait-il être localisé ? Dans tous les cas, les classes seront fermées dans quelques jours avec les vacances scolaires et le gouvernement mise sur ces congés pour mettre un coup d’arrêt à la propagation du virus qui semble présent dans l’ensemble des régions.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » France » Piste du confinement en Moselle : Olivier Véran a pris une décision assez surprenante au vu de la situation