Confinement à la rentrée ? Les Français sont très inquiets et pessimistes

Le confinement a été très mal vécu par de nombreux Français, il est toujours difficile de s’enfermer chez soi.

Confinement
Source : capture Pixabay

Le sera-t-il de retour à la rentrée ? Il suffit de réaliser un petit état des lieux pour comprendre l’intérêt de cette actualité. Jean Castex et Emmanuel Macron ont précisé au début du mois de juillet qu’il ne fallait pas exclure un seul scénario, mais d’autres solutions sont envisagées si la situation venait à dégénérer. Nous ne serons donc pas immédiatement plongés dans un confinement strict, car il pourrait être localisé en fonction des clusters. Si cela a déjà été mis en place pour certains pays, ce n’est pas le cas pour la France alors que le nombre de contaminations ne cesse d’augmenter.

Sondage
Source : capture Le Point

Pour 43 % des sondés, le confinement sera de retour

Si vous vous rendez sur le site du Point, vous pourrez obtenir un sondage assez explicite au vu des résultats. À l’heure où j’écris cet article, ce sont 6730 personnes qui ont été en faveur d’un confinement à la rentrée, cela représente près de 56.4 % des votants contre 43.6 %, cela représente 5211 personnes. Par conséquent, les Français estiment que majoritairement le confinement ne devrait pas être de retour à la rentrée, mais d’autres se questionnent sur les réseaux.

Coronavirus
Source : capture Santé Publique France
  • Pourquoi certains pays ont opté pour un confinement local à cause des clusters alors que la France n’a pas déployé une telle mesure ?
  • La France se sort-elle réellement de cette situation un peu mieux que ses voisins ?
  • Pourquoi le confinement local n’est pas envisagé alors que 3000 contaminations ont été identifiées ces 24 dernières heures en France ?
  • Ce sont donc des questions qui reviennent sans cesse sur le web, les Français ont de véritables incompréhensions par rapport à ce sujet.

Pourtant, la reprise épidémique n’est plus à prouver en France, car avec un taux de positivité en hausse depuis la fin du confinement, la seconde vague semble se dessiner, mais la situation est apparemment sous contrôle. Les autorités compétentes ont décidé de rendre le masque obligatoire dans de nombreuses villes que ce soit pour le centre, les marchés, lors des rassemblements ou dans la rue. Pourrons-nous réellement échapper à une seconde vague et à un confinement ?

Les chiffres clés du 16 août

Les autorités compétentes notamment l’Agence Santé Publique France propose sur son site toutes les données que vous devez connaître. Nous avons donc 218 536 cas confirmés de en France, cela représente en 24 heures, une hausse de 3015 cas. Le taux de positivité des tests est de 2.8 % et nous avons 263 clusters qui sont en cours d’investigation selon le site, il s’agit d’une hausse de 17 zones en 24 heures. À l’hôpital, 30 410 personnes ont perdu la vie depuis le début du confinement, en une journée, une seule personne est décédée.

Il y a toujours 4860 personnes qui sont hospitalisées pour le coronavirus, 376 sont encore en réanimation. En ce qui concerne la vulnérabilité modérée ou élevée, elle concerne 23 départements qui sont donc sous surveillance. Les vacances d’été ont-elles été problématiques ? Il est difficile d’avoir une réponse précise, mais certains Français estiment que les frontières auraient dû être fermées, cela aurait évité une hausse des contaminations.

Il faudra désormais attendre les prochains jours pour savoir si la situation dégénère ou si elle est clairement contrôlée. La rentrée des classes de 2020 sera aussi étudiée sous toutes les coutures, car trois scénarios sont envisagés et l’un est assez désastreux avec la fermeture à nouveau des écoles.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.