Bouches-du-Rhône : violente hausse des contaminations, le pire est envisagé ?

Dans les Bouches-du-Rhône, l’inquiétude ne cesse de grandir, car les cas se multiplient au fil des journées.

Marseille
Source : capture Pixabay

Alors que les vacances d’été se terminent, le tourisme devrait lui aussi prendre moins d’ampleur avec le retour ce week-end, le reconfinement pourrait alors être envisagé. Certains estiment que le gouvernement n’a pas procédé au des zones à risque uniquement pour sauvegarder l’économie liée au tourisme. De ce fait, en septembre, tout pourrait changer puisque le calme a tendance à revenir. Ce sont bien sûr des spéculations, mais la situation s’avère être inquiétante.

Un plan de reconfinement à l’étude pour les Bouches-du-Rhône

Jean Castex et Emmanuel Macron l’avaient notamment précisé il y a quelques semaines, si la situation le demandait, le confinement pourrait être au rendez-vous. Toutefois, il serait localisé et non généralisé, les autres régions n’auront alors pas ces restrictions. Le plan est à l’étude notamment pour savoir s’il est réellement nécessaire et efficace. Certains ont tendance à préciser que les limitations au niveau des déplacements ne sont pas aussi réjouissantes que cela pour contenir le virus.

  • Plusieurs mesures sont à l’étude notamment pour éviter que le contexte ne dérape un peu plus.
  • Les autorités sanitaires enregistrent plusieurs de milliers de nouvelles contaminations tous les jours.
  • La seconde vague est-elle en train de se préparer dans la plus grande discrétion ? Des spécialistes annonçaient une nouvelle contamination à l’automne.
  • A Marseille, le taux d’incidence est de 145 pour 100 000 habitants contre 110 pour les Bouches-du-Rhône.
  • La moyenne nationale est beaucoup plus faible puisqu’elle est de 33.

Toutefois, les signaux d’alerte ne sont pas récents, car déjà lorsque les vacances d’été ont commencé, nous avons pu identifier des signes inquiétants. À Marseille et à Paris, le tourisme semblait redonner vie au coronavirus et il est finalement peu surprenant de découvrir que la situation est toujours aussi inquiétante, voire un peu plus. De ce fait, le plan du confinement pourrait être instauré si les autorités compétentes estiment qu’il est indispensable. D’autres mesures sont à envisager avec notamment une interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes, et même une fermeture des bars, à une certaine heure.

La mairie de Marseille ne semble pas d’accord avec le reconfinement

Bien sûr, le reconfinement est problématique et les Français ont déjà traversé une période difficile en mars dernier. Il fallait limiter le plus possible les déplacements et surtout posséder une attestation pour effectuer quelques courses. Cette situation est à la fois angoissante et stressante, voire déprimante. Les Français n’avaient pas forcément apprécié le confinement, il y a de grandes chances pour que les habitants des Bouches-du-Rhône ne soient pas en mesure de valider ce plan. C’est aussi le cas pour la maire adjointe à Marseille, Samia Ghali. Celle qui a pris ses fonctions il y a peu estime que le reconfinement n’est pas envisageable.

Bien sûr, il ne faut pas oublier que ce sont des hypothèses qui sont proposées, il faudra alors attendre pour savoir si l’État, les régions et les départements concernés sont en mesure de procéder à un reconfinement localisé. Ils pourraient aussi prendre pour exemple la Mayerne, qui se débrouille assez bien alors que la hausse des contaminations a été fulgurante il y a quelques semaines. En effet, aujourd’hui, la situation semble s’améliorer nettement. Avec la rentrée des classes qui se profile à l’horizon, les autorités compétentes voudront peut-être envisager d’autres solutions, mais sachez que le reconfinement n’est pas forcément relégué aux oubliettes.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.