Vénus : la Nasa euphorique après cette découverte, il y aurait des signes de vie dans les nuages !

Des spécialistes tentent absolument de trouver des traces de vie sur une autre planète, car la Terre est-elle la seule à l’abriter ?

Vénus
Source : capture Pixabay

La a pu envoyer de nombreux robots notamment sur Mars avec Curiosity. Il a eu la lourde tâche de tenter de trouver des traces de vie et les découvertes ont été incroyables pour tous les scientifiques. Certains ont des difficultés à penser que la Terre peut être la seule planète à abriter la vie. Des recherches sont alors menées et, cette fois, c’est Vénus qui se retrouve au coeur de toutes les attentions. Les dernières découvertes montrent que de la phosphine a été retrouvée dans l’atmosphère. Cela laisse supposer que des traces de vie sont possibles.

Une découverte majeure pour la Nasa

Alors que SpaceX tente de trouver des moyens pour proposer des bols habités en direction de Mars dans les prochaines décennies, la Nasa souhaite trouver des traces de vie sur d’autres planètes. Elles sont alors observées sous toutes les coutures et ce sont les nuages de Vénus qui sont au coeur des attentions. En effet, les spécialistes estiment qu’ils pourraient mettre en avant des traces de vie, mais la découverte doit forcément être prise avec des pincettes puisque ce sont des suppositions.

  • Dans la revue Nature Astronomy, vous pouvez notamment retrouver toutes les informations concernant cette découverte.
  • C’est un astronome de l’Université de Cardiff au Royaume-Uni qui est au centre de celle-ci et il aurait identifié des composés sur Vénus.
  • Mis à part la Terre, c’est la première fois qu’un tel composé est retrouvé et cela est valable pour les quatre planètes telluriques.
  • La phosphine n’est donc pas anodine puisqu’elle serait issue d’un processus bien déterminé et il a été comparé à la Terre.

L’hypothèse est donc simple : l’atmosphère de Vénus pourrait révéler des signes de vie. De plus, ce composé est très intrigant puisqu’il est d’origine biologique, ce qui n’est pas le cas pour d’autres planètes dites gazeuses. Pour la Terre, les traces de phosphine sont issues d’un processus bien déterminé et il résulte également d’une activité microbienne ou humaine. C’est pour cette raison que la Nasa est enthousiasme puisqu’elle pourrait découvrir des traces de vie sur Vénus.

La recherche de la vie reprend de plus belle

Aujourd’hui, la recherche pour savoir si la vie est présente en dehors de la Terre existe surtout sur Mars. Il ne faut pas oublier que Curiosity n’est pas le seul robot puisque de nombreux exemplaires sont présents. Si certains ont porté leurs fruits, d’autres sont par contre défectueux et n’ont jamais pu commencer leur mission. De ce fait, la recherche pourrait se détourner quelque peu de cette planète qui aurait pu ressembler à la Terre avant un changement considérable. Les scientifiques pourraient donc se focaliser sur Vénus surtout si les pistes concernant la vie se multiplient.

Il y a toutefois des conditions de vie assez problématiques et elles ne sont pas semblables à celles de la Terre. En effet, sur Vénus, la température peut atteindre 470 degrés et elle est la deuxième plus proche du soleil. Par rapport à la Terre, la pression est 90 fois plus forte. Si les signes de vie comme nous les connaissons ne sont pas forcément envisageables sur Vénus, cela peut être possible dans les nuages. En effet, les spécialistes révèlent que ces derniers sont tempérés, la température est donc plus faible, elle oscillerait autour de 30 degrés.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.