Rendez-vous avec la première de la bande-annonce de Cinéma français 2020: voici la programmation complète de l'événement de cette année

0
119

Quand on regarde le cinéma international au cours de l'année dernière, il n'y a pas beaucoup de pays qui peuvent rivaliser avec la France sur le nombre de films de qualité. Et heureusement, il y a des événements tels que Rendez-vous avec le cinéma français à Film au Lincoln Center qui aident à promouvoir certains des meilleurs films internationaux que l’année dernière ait pu offrir. Et en l'honneur du Rendez-Vous de cette année qui annonce sa programmation complète pour 2020, nous sommes ravis d'offrir à nos lecteurs un aperçu exclusif de la nouvelle bande-annonce de l'événement, présentant certains des films qui seront présentés cette année.

LIRE LA SUITE: Catherine Deneuve est une joie dans les débuts ludiques de Hirokazu Kore-eda en anglais, et c'est «la vérité» (Revue de Venise)

Cette année, Rendez-vous avec le cinéma français pourrait être le meilleur qu'il ait jamais été, avec des films d'auteurs tels que Hirokazu Kore-eda, Bruno Dumont, Alice Winocour, Quentin Dupieux, et Claude Lelouch, parmi bien d'autres. Et non seulement ces films incroyables, tels que "La vérité"(Le film de la soirée d'ouverture du festival),"Peau de cerf," et "Jeanne d'Arc», Obtenez des projections spéciales, mais il y aura de nombreux événements spéciaux, y compris des discussions avec Juliette Binoche, Ethan Hawke, et plus.

LIRE LA SUITE: «Deerskin»: le dernier film de Quentin Dupieux avec Jean Dujardin et Adèle Haenel est hilare surréaliste (Cannes Review)

«C'est un grand honneur d'ouvrir notre 25e édition de Rendez-vous avec le cinéma français avec le nouveau film d'Hirokazu Kore-eda« La vérité »en présence des icônes du cinéma français et américain Juliette Binoche et Ethan Hawke», a déclaré la nouvelle directrice générale. d'UniFrance, Daniela Elstner. «Leur présence met en évidence ce que le cinéma français représente pour le public américain d'aujourd'hui: une voix et une vision alternatives sur les enjeux mondiaux et la conscience collective, qui se reflètent tout au long de la sélection de cette année. Comme toujours, nous sommes ravis de faire découvrir au public américain de nouvelles voix françaises audacieuses, Mounia Meddour, Stéphane Batut, Sarah Suco, Nicolas Pariser, et Mehdi Idir, et de présenter les dernières œuvres de cinéastes de retour, y compris Christophe Honoré, Rebecca Zlotowski, Bruno Dumont, Alice Winocour et Claude Lelouch. »

EN SAVOIR PLUS: "Je ne peux pas croire que nous ne sommes pas encore en train de le modifier": Steven Soderbergh parle de "The Limey" (Film au Lincoln Center Screening)

Pour la première fois, le festival présente un Prix du Public, parrainé par Air France, permettant aux cinéphiles de décerner un prix à leur film préféré.

"Nous sommes ravis de célébrer 25 ans de partenariat avec UniFrance, marquant un quart de siècle pour offrir le meilleur du cinéma français au public new-yorkais", a déclaré Film au Lincoln Center Directeur associé de la programmation Florence Almozini. «L'édition de Rendez-Vous de cette année apporte une perspective globale au cinéma français, avec le premier film de langue française du maître japonais Hirokazu Kore-eda aux côtés de films qui explorent les traumatismes de la guerre civile algérienne, les différences culturelles et les intégrations en banlieue française, ou l’environnementalisme jusqu’au cercle arctique. Rendez-Vous présente la force du cinéma français aujourd'hui et demain, avec de nouveaux travaux passionnants de cinéastes de retour comme Pascal Bonitzer, Rebecca Zlotowski, Quentin Dupieux et Christophe Honoré; des premiers films remarquables de Stéphane Batut, Sarah Suco, Mounia Meddour et Maïmouna Doucouré; et de superbes performances de certaines des plus grandes actrices de France, dont Juliette Binoche, Catherine Deneuve, Chiara Mastroianni, et Eva Green. "

Le Rendez-Vous 2020 avec le cinéma français débutera le 5 mars et se poursuivra jusqu'au 15 mars. Vous pouvez trouver plus d'informations sur le site Web du Film au Lincoln Center. La bande-annonce, ainsi que la programmation complète de l'événement sont ci-dessous.

FILMS ET DESCRIPTIONS

Toutes les projections ont lieu au Walter Reade Theatre (165 W 65th St), sauf indication contraire.

Soirée d'ouverture The Truth / La véritéHirokazu Kore-eda, France / Japon, 2019, 106mFrançais et anglais avec sous-titres anglaisNew York PremiereDans son suivi des voleurs à l'étalage lauréats de la Palme d'Or, Hirokazu Kore-eda jette deux titans du cinéma français, Catherine Deneuve et Juliette Binoche, dans un film structuré autour des tensions ondoyantes sous-jacentes à une réunion de famille. Avec une intensité contrôlée, Deneuve interprète Fabienne, une icône d'écran s'apprêtant à publier ses mémoires. La version de sa vie telle que présentée sur la page est cependant critiquée par sa fille Lumir (Binoche), visitant la maison isolée de Fabienne avec son mari acteur de télévision américain (Ethan Hawke) et leur jeune fille. Des ressentiments s'infiltrent – et finissent par exploser – alors que Fabienne et Lumir confrontent la réalité de leur dynamique; Pendant ce temps, leur drame commence à affecter le prochain projet de Fabienne, dans lequel elle partage mal à l'aise l'écran avec une jeune actrice montante (Manon Clavel). Kore-eda lutte habilement avec le vieillissement, la mémoire et la culpabilité, tout en localisant une tendresse qui peut dégeler même les conflits les plus profonds. Une sortie d'IFC Films le jeudi 5 mars à 18h30 (Présenté par Juliette Binoche et Ethan Hawke) le jeudi 5 mars à 21h15.

Alice et le maire / Alice et le maireNicolas Pariser, France / Belgique, 2019, 103mFrançais avec sous-titres anglaisNew York PremiereAlice (Anaïs Demoustier) quitte sa chaire de philosophie d'Oxford pour un nouveau poste de communication au bureau du maire de sa ville natale de Lyon. Mais lorsque le maire (Fabrice Luchini) lui confie qu'il a du mal à générer des idées pour améliorer la ville, Alice se rend compte que sa véritable tâche est de réveiller l'esprit progressiste qui a inspiré sa première candidature. Réalisé par Nicolas Pariser (2016 Rendez-Vous highlight The Great Game) et mettant en vedette des tours de soutien de Nora Hamzawi (Non-Fiction) et Antoine Reinartz (BPM), Alice et le maire trouvent une urgence non sentimentale dans l'idéalisme, se déroulant de manière sincère et réfléchie – provoquer des conversations qui inspirent une action politique significative sur une rhétorique vide. Une sélection de la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2019. Samedi 7 mars, 13h00 (Q&A avec Nicolas Pariser) Mercredi 11 mars, 21h30

Les meilleures années d'une vie / Les plus belles années d'une vieClaude Lelouch, France, 2019, 90mFrançais et italien avec sous-titres anglaisNew York PremiereDans cette suite émouvante du classique de Claude Lelouch, Palme d'Or 1966, lauréat Un homme et une femme, Jean -Louis Trintignant et Anouk Aimée reprennent leurs rôles. Jean-Louis (Trintignant) souffre maintenant de démence dans une maison de soins infirmiers, incapable de se rappeler ses jours de gloire en tant que pilote de voiture de course; son ancienne amante Anne (Aimée) s'est retirée de la production de films pour maintenir une boutique de tissus dans une Normandie endormie. Mais le fils de Jean-Louis (Antoine Sire) cherche Anne pour rappeler à son père maintenant épineux et impitoyable l’affaire qui lui a jadis apporté tant de joie. Avec un scénario réfléchi et ruminatif de Lelouch et Valérie Perrin, The Best Years of a Life tisse une tapisserie couvrant toute la carrière de Trintignant, Aimée et Lelouch, et retrace l'arc de vie indélébile tel qu'il est vécu. Samedi 7 mars 3: 45h (Q&A avec Claude Lelouch et Valérie Perrin)

Burning Ghost / Vif-argentStéphane Batut, France, 2019, 104mFrançais avec sous-titres anglais Gagnant du prestigieux Prix Jean Vigo, ce premier long métrage fumant de Stéphane Batut – un directeur de casting renommé dont les crédits incluent Let the Sunshine In et Stranger by the Lake – est une histoire envoûtante d'amour et de perte. Juste (Thimotée Robart) dérive à travers un Paris liminal: capable de voir les esprits des morts, il les guide dans l'au-delà, tout en étant instable dans son propre purgatoire. Entièrement par hasard, il tombe sur une connaissance perdue depuis longtemps Agathe (Judith Chemla de A Woman’s Life) et tombe dans un enchevêtrement qui n'est pas tout à fait compatible avec son monde éthéré. Burning Ghost localise un romantisme douloureux qui existe de façon précaire au bord du précipice entre la vie et la mort. Mardi 10 mars, 13 h 45 Vendredi 13 mars, 18 h 30 (Q&A avec Stéphane Batut)

Cuties / MignonnesMaïmouna Doucouré, France, 2020, 95mFrançais avec sous-titres anglaisNew York PremiereShy Amy (11 ans) (Fathia Youssouf Abdillahi) devient fascinée par sa voisine auto-possédée Anjelica lorsqu'elle aperçoit sa danse dans la buanderie de leur immeuble. Alors, quand Amy découvre qu'Anjelica fait partie d'une troupe de danse hip-hop, les «Cuties», elle fait de son mieux pour s'intégrer au groupe, déjà profondément entraînée pour une compétition locale. Amy maîtrise la routine, mais ses nouveaux talents entrent en conflit avec les attentes traditionnelles de sa famille pour la femme qu'elle devrait devenir; pendant ce temps, sa mère attend avec impatience le retour de son père du Sénégal avec sa deuxième épouse. Le premier long métrage animé de Maïmouna Doucouré, qui a été projeté à Sundance et au Festival du film de Berlin, est exceptionnellement à l'écoute des aspirations internes et des pressions externes de l'adolescence. Une sortie Netflix, mardi 10 mars, 18h30 (Q&R avec Maïmouna Doucouré) jeudi 12 mars, 14h00

The Dazzled / Les éblouisSarah Suco, France, 2019, 99mFrançais avec sous-titres anglaisNew York PremiereLe premier long métrage de Sarah Suco, actrice devenue réalisatrice, est une gravure lente envoûtante dans une communauté catholique insulaire. Lorsque l'acrobate prometteuse de 12 ans, Camille (une évasion de Céleste Brunnquell) joue dans un croquis qui semble faire la lumière de la prière, le chef de l'église – connu uniquement sous le nom de «Le berger» (Jean-Pierre Darroussin du Havre) – lui demande les parents de la retirer de la formation de cirque. Sa mère (Camille Cottin) est devenue émotionnellement dépendante de la paroisse, tandis que son père (Éric Caravaca, Amant d'un jour) semble avoir subi un lavage de cerveau; au milieu de cela, Camille secrètement séculière et ses jeunes frères doivent prendre leur place. Dimanche 8 mars, 18h30 (Q&A avec Sarah Suco) Vendredi 13 mars, 16h15

Deerskin / Le daimQuentin Dupieux, France, 2019, 77mFrançais avec sous-titres anglaisNew York PremiereOscar-gagnant Jean Dujardin (The Artist) stars dans ce regard exubérant, absurde et légèrement surréaliste sur le film de crise de la quarantaine, réalisé par le pilier de Rendez-Vous Quentin Dupieux ( Réalité, gardez l'œil ouvert!). Georges (Dujardin) dépose plusieurs milliers d'euros sur une veste 100% peau de daim style Easy Rider, puis s'enfuit dans une auberge de campagne dans une ville endormie loin de sa femme. Là, il commence à expérimenter avec un caméscope mini-DV, en faisant appel à une aspirante monteuse de films (Portrait de Lady on Fire d'Adèle Haenel) pour assembler une docufiction la plus inhabituelle – pour laquelle un certain vêtement vient agir comme une muse non conventionnelle. Le défilé de Dupieux – dans lequel le retrait du GAB se bloque, des confiscations de parka et un ventilateur de plafond réutilisé jouent tous des rôles inoubliables – a ouvert l'année dernière la Quinzaine des réalisateurs à Cannes. Une sortie de Greenwich Entertainment, dimanche 8 mars, 21 h 15, samedi 14 mars, 21 h 00.

An Easy Girl / Une fille facileRebecca Zlotowski, France, 2019, 92mFrançais avec sous-titres anglaisPremière nord-américainePendant un été étouffant sur les plages de Cannes, Naïma (Mina Farid), 16 ans, passe des journées langoureuses à travailler dans un restaurant et à se préparer à des auditions d'acteur avec son ami proche Dodo (Lakdhar Dridi). Lorsque sa cousine glamour Sofia (Zahia Dehar) arrive pour un séjour prolongé, Naima commence à assombrir son style de vie apparemment passionnant, qui se complique lorsque Sofia se retrouve empêtrée dans deux marchands d'art (Nuno Lopes et Benoît Magimel du Professeur de piano). Aéré mais somptueux, le quatrième long métrage de Rebecca Zlotowski (son précédent, Planetarium, joué aux Rendez-Vous en 2017) puise dans la faim universelle de l'adolescence et imprègne une histoire empathique de la maturité d'une critique de classe pointue. Une version Netflix, samedi 7 mars, 21 h 00 (Q&R avec Rebecca Zlotowski) jeudi 12 mars, 16 h 00

Joyeux anniversaire / Fête de familleCédric Kahn, France / Belgique, 2019, 101mFrançais avec sous-titres anglaisNew York PremiereBoth flottant et doux-amer, cette pièce d'ensemble perspicace réalisée par Cédric Kahn (dont Wild Life a joué dans Rendez-Vous 2015) et titrée par Catherine Deneuve teste le liens qui lient une famille. Deneuve est la matriarche Andréa, dont la famille se réunit pour célébrer son 70e anniversaire. Tout semble être en ordre avec son fils à lacets étroits (Kahn) et sa famille, ainsi qu'avec son fils plus libre d'esprit (Vincent Macaigne de Non-Fiction), qui prévoit de documenter le rassemblement sur vidéo. Mais lorsque sa fille mentalement instable Claire (Emmanuelle Bercot, gagnante de la meilleure actrice de Cannes pour My King) réapparaît après trois ans, de vieux ressentiments font surface, notamment de la part de l'adolescente (Portrait d'une dame en feu Luàna Bajrami) que Claire a abandonnée. Kahn cajole les sautes d'humeur de chaleur et de vitriol de son casting dans un film qui se déroule au cours d'une journée mouvementée.Jeudi 12 mars, 21 h 15 Dimanche 15 mars, 18 h 15

Isadora’s Children / Les enfants d’IsadoraDamien Manivel, France / Corée du Sud, 2019, 84mFrançais sous-titré en anglaisLa légende de la première de la danse nord-américaine Isadora Duncan a réagi à la mort tragique de ses enfants en chorégraphiant une pièce en trois parties intitulée Mother. Dans Isadora’s Children, Damien Manivel dépeint un trio de personnages se livrant à l’œuvre de Duncan: une chorégraphe introspective (Agathe Bonitzer) se frayant un chemin à travers les mouvements de la pièce; un professeur de danse et son élève répétant la danse pour un récital; et un membre du public (joué par la danseuse et chorégraphe renommée Elsa Wolliaston), qui porte le souvenir de la performance à travers une soirée solitaire. Manivel, qui a remporté le prix du meilleur réalisateur au Festival du film de Locarno, fait quelque chose d'hypnotique à partir de gestes précisément chronométrés et explore comment infuser une routine chorégraphiée avec une humanité partagée et intime. Vendredi 3 mars, 16 h 00 Samedi 14 mars 2: 00pm

Jeanne d'Arc / JeanneBruno Dumont, France, 2019, 137mFrançais avec sous-titres anglais Lise Leplat Prudhomme, âgée de dix ans, commande au centre de Bruno Dumont la réinvention inventive de l'histoire de Jeanne d'Arc, une suite de la comédie musicale de Dumont Jeannette: L'enfance de Jeanne d'Arc (2017) qui est singulière et envoûtante pour se suffire à elle-même. . Jeanne, contrainte par des visions de Dieu, mène l'accusation française contre l'invasion des forces anglaises, et est plus tard capturée et jugée pour hérésie. Bien que ce chapitre soit cinématographiquement bien foulé, Dumont le transforme en une pièce d'humeur étrange et absurde, filmée de manière saisissante au milieu de collines et de cathédrales voûtées. Alors que les synthétiseurs du légendaire auteur-compositeur-interprète Christophe sillonnent l'immobilité drole, Joan prend tout son sens, gagnant une gravité qui fait d'elle une force avec laquelle il faut compter. Comme toujours, Dumont prouve sa maîtrise avec ce travail passionnant, plein d'esprit et profondément gratifiant. Un communiqué de KimStim. Mercredi 11 mars, 18 h 15 (Q&R avec Bruno Dumont) Vendredi 13 mars, 13 h 30

On a Magical Night / Chambre 212Christophe Honoré, France / Belgique / Luxembourg, 2019, 87mFrançais avec sous-titres anglaisNew York PremiereChiara Mastroianni a remporté le prix de la meilleure actrice dans la section Un Certain Regard du Festival de Cannes pour sa performance féroce dans cette tournure ludique et fantastique sur une morale rohmerienne conte, le dernier de Christophe Honoré (Désolé Angel, NYFF56). Mastroianni est le professeur de droit Maria, dont le mariage de 25 ans avec Richard (l'auteur-compositeur-interprète Benjamin Biolay) est rompu lorsqu'il découvre des textes du plus jeune amant de Maria sur son téléphone. Après son arrivée dans un hôtel de l'autre côté de la rue, elle ne se retrouve pas exactement seule avec ses pensées: au cours d'une soirée hallucinante, elle est visitée par une série d'invités impossibles, y compris le vingt-et-un ans de Richard (Vincent Lacoste) et le incarnation de son libre arbitre (Stéphane Roger). L'esthétique élégante et sensuelle d'Honoré permet une réflexion évanouissante sur l'amour et la mémoire qui devient encore plus déchirante grâce à la distribution brillante. A Strand Releasing release.Vendredi 6 mars, 20 h 45 (Q&R avec Chiara Mastroianni) Lundi 9 mars, 16 h 15

PapichaMounia Meddour, France / Algérie / Belgique / Qatar, 2019, 106mFrançais et arabe avec sous-titres anglaisNew York PremiereNedjma (Lyna Khoudri) est étudiante à l'université pendant la guerre civile algérienne. Bien qu'elle étudie le français, sa passion est le design de mode: défiant le conservatisme religieux, elle confectionne pour ses pairs des robes qui sont des exemples d'expression individuelle. Les attaques contre les civils se multiplient des sectes islamistes fondamentalistes, et un incident choquant pousse Nedjma à organiser une manifestation unique: un défilé de mode centré sur la réaffectation du haïk, un voile traditionnel, en vêtements séculiers. Ancrée par un naturalisme et une camaraderie remarquables parmi ses actrices principales (en particulier de Khoudri et Shirine Boutella), Papicha – un moment fort de la section Un Certain Regard de Cannes – raconte une histoire sans faille de résistance et de résilience, et marque un début inspiré, parfois déchirant pour Mounia Meddour. Sortie de Distrib Films, vendredi 6 mars, 13 h 45, jeudi 12 mars, 18 h 15 (Q&R avec Mounia Meddour)

Perfect Nanny / Chanson douceLucie Borleteau, France, 2019, 100mFrançais avec sous-titres anglaisNew York PremiereRecherche d'une nounou, les jeunes parents Myriam (LeïlaBekhti) et Paul (Antoine Reinartz) pensent avoir trouvé la solution parfaite à Louise (Karin Viard). Elle vient avec des références éclatantes de plusieurs familles, et elle prend immédiatement un éclat à leurs deux jeunes enfants. Mais au fur et à mesure que Myriam se réimmerge dans son travail juridique, Louise s'enracine de plus en plus profondément dans leur vie de famille, son comportement devenant de plus en plus étrange. Sous l'œil attentif de la réalisatrice Lucie Borleteau (Fidelio: Odyssey d'Alice, Rendez-Vous 2015), cette adaptation du best-seller de Leïla Slimani devient un thriller troublant et détaillé qui sonde nos tendances à faire confiance à ceux que nous connaissons à peine. Une sortie de Distrib Films. Lundi 9 mars, 18 h 15 (Q&R avec Lucie Borleteau) Mercredi 11 mars, 13 h 45

ProximaAlice Winocour, France / Allemagne, 2019, 107mAnglais, français, russe et allemand avec sous-titres anglaisNew York PremiereSarah (Eva Green), une astronaute vivant à Cologne, est sélectionnée pour un vol spatial d'un an afin d'ouvrir la voie à de futurs voyages vers Mars. Avant le décollage, elle doit passer une année exténuante dans un centre de formation à Moscou, qui la sépare de sa jeune fille (Zélie Boulant), confiée aux soins de son ex-mari (Clouds of Sils Maria’s Lars Eidinger). Très consciente qu'elle est la seule femme impliquée dans la mission, Sarah essaie de rester concentrée et stoïque, supprimant toutes les faiblesses que son capitaine condescendant (Matt Dillon) pourrait remarquer et essayant d'apaiser de loin la solitude retrouvée de sa fille. Sur une partition atmosphérique de Ryuichi Sakamoto, le troisième long métrage d'Alice Winocour (Disorder, Rendez-Vous 2016) lutte de manière poignante avec les extrémités terrestres et les pressions internes du voyage dans l'espace. Une version de Vertical Entertainment, samedi 7 mars, 18 h 15 (Q&R avec Alice Winocour), mardi 10 mars, 21 h 15.

School Life / La vie scolaireGrand Corps Malade and Mehdi Idir, France, 2019, 111mFrançais et arabe avec sous-titres anglaisPremière nord-américaineLe nouveau directeur adjoint d'un collège de la banlieue parisienne Saint Denis, Samia (Zita Hanrot, de Paul Sanchez est de retour!) Est averti par ses collègues enseignants que les élèves sont démotivés et difficiles à discipliner. Elle voit les choses différemment, cependant, lorsqu'elle apprend à connaître les élèves, en particulier Yanis (Liam Pierron), qui est vif et motivé mais désillusionné par un monde qui semble lui avoir tourné le dos et à sa famille. La deuxième collaboration du poète Slam Grand Corps Malade et de Mehdi Idir après Step by Step de 2016 est à la fois une critique institutionnelle vive et une pièce d'ensemble animée – un regard enthousiasmant sur l'importance d'encourager un potentiel inexploité malgré les obstacles institutionnels. Une version de Netflix, dimanche 8 mars, 13 h 00 (Q&R avec Mehdi Idir) mardi 10 mars, 16 h 00

Someone, Somewhere / Deux moiCédric Klapisch, France / Belgium, 2019, 110mFrançais avec sous-titres anglaisNew York PremiereDans cette quasi-romance de Cédric Klapisch (Paris, Rendez-Vous 2008), Rémy (François Civil), employé de l'entrepôt et Mélanie (Ana Girardot, assistante de recherche Mélanie (Ana Girardot) ) ne se sont jamais rencontrés, mais ils vivent des vies parallèles: ils résident dans des immeubles d'habitation voisins, empruntent le même trajet de métro et sont troublés par des épisodes d'insomnie et de dépression. Leurs journées rythmées par des emplois insatisfaisants, ils recherchent une connexion romantique et platonique significative. Alors qu'ils trébuchent sur la psychothérapie, les applications de rencontres, les évanouissements et les visites en famille, le duo apparemment étoilé tourne autour les uns des autres mais reste juste hors de portée. Klapisch tire un délicat «what-if» de leur compartimentation, explorant notre vie urbaine moderne de plus en plus hermétique. Une sortie de Distrib Films. Lundi 9 mars, 21h00 (Q&R avec Cédric Klapisch) Samedi 14 mars, 18h30

Terminal Sud / Terminal SudRabah Ameur-Zaïmeche, France, 2019, 96m Français et arabe avec sous-titres anglais États-Unis. La dernière obsédante et expérientielle de Rabah Ameur Zaïmeche (Histoire de Judas, Rendez-Vous 2016) se concentre sur un médecin (Ramzy Bedia) dans les années 90 en Algérie, qui devient rapidement une zone de guerre. Il passe ses journées à soigner les blessés et à réconforter les souffrances, tout en conservant une neutralité stoïque envers le conflit ambigu, décidant que son travail consiste simplement à aider ceux qui souffrent. Mais une fois qu'il commence à recevoir des menaces de mort et que les horreurs commencent à empiéter sur sa propre vie, sa position morale est ébranlée. Au fur et à mesure que le travail de chaque jour pèse sur le médecin, l'inhumanité de la violence transforme sa vie en purgatoire, le poussant à se demander si des actions plus drastiques pourraient être demandées.Mercredi 11 mars, 16 h 00 Dimanche 15 mars 4: 00pm

The Specials / Hors normesOlivier Nakache et Éric Toledano, France, 2019, 114m français avec sous-titres anglais. Ce drame comique sincère du duo de réalisateurs derrière Les Intouchables (Rendez-Vous 2012) cible la négligence structurelle dans le système médical français. Bruno (Vincent Cassel) gère un refuge pour jeunes autistes refoulés par les hôpitaux, tandis que son ami Malik (Reda Kateb) encadre des jeunes défavorisés à la recherche d'un emploi. Les deux hommes, basés sur des personnes réelles, sont constamment frustrés par le manque de financement cohérent et de soutien institutionnel – ce qui les conduit finalement à affronter le gouvernement de front. Avec l'aide d'un ensemble plein d'entrain, The Specials – la sélection de la soirée de clôture du Festival de Cannes 2019 – grésille d'un engagement ardent alors que Bruno et Malik défendent ceux qui vivent en marge.samedi 14 mars, 16 h 00 dimanche, 15 mars, 20 h 45 pm

Spellbound / Les envoûtésPascal Bonitzer, France, 2019, 90m Français avec sous-titres anglais Première nord-américaine Un triangle étrange émerge dans cette mise à jour de la nouvelle d'Henry James "The Way It Came", réalisé par Pascal Bonitzer (Right Here Right Now, Rendez-Vous 2017). La critique de livres Coline (Sara Giraudeau) se voit attribuer le profil d’un peintre reclus et maussade (Let the Sunshine In de Nicolas Duvauchelle), qui prétend avoir vu l’esprit de sa mère juste avant sa mort. Curieusement, l’amie proche de Coline (Anabel Lopez), également artiste, dit qu’elle a également assisté à une apparition de son père au bord de son décès soudain. Un brin éthéré de luxure, de chagrin et de jalousie propulse cette histoire fascinante de fréquences invisibles et de faim mortelle. Dimanche 8 mars, 16h00 (Q&R avec Pascal Bonitzer) Vendredi 13 mars, 21h15

Spread Your Wings / Donne moi des ailesNicolas Vanier, France / Norvège, 2019, 113mAnglais, français et norvégien avec sous-titres anglais. L'adolescent de PremiereSulky Thomas (Louis Vazquez) redoute de passer l'été avec son père (Jean-Paul Rouve), écologiste dans un hameau rural sans wifi. À sa grande surprise, il s’attache au nouveau projet de son père: un plan ambitieux pour former un troupeau d’oies en voie de disparition à suivre une nouvelle voie migratoire, en évitant la pollution et les menaces anthropiques. Le duo se lance dans un voyage dans le cercle arctique avec un planeur ultra-léger, qu'ils piloteront pour guider les oies le long de leur nouvelle route. Le scénariste-réalisateur Nicolas Vanier (Loup) transmet sa passion pour la nature dans ce récit de notre responsabilité civique de la protéger, une aventure en roue libre à la fois suspense et action citoyenne éclairante. Dimanche 15 mars, 13h30

Who You Think I Am / Celle que vous croyezSafy Nebbou, France / Belgique, 2019, 101mFrançais avec sous-titres anglais Première Juliette Binoche équilibre l'impulsivité, la détermination et la vulnérabilité comme elle seule peut le faire dans Who You Think I Am, le suivi de Safy Nebbou de son drame de survie dans la forêt de Sibérie (Rendez-Vous, 2017). Le cœur brisé après une rupture avec son petit ami d'une vingtaine d'années, la professeure de philosophie Claire (Binoche) aspire à rester près de lui. Sur Facebook, elle ajoute le bon ami de son ex Alex (François Civil) afin qu'elle puisse parcourir ses photos taguées; mais pour cacher son identité, elle utilise le profil d'une alter ego de 24 ans nommée Clara. Quand Alex lui envoie un message – et elle commence à répondre en tant que Clara – les plans de Claire tournent en terrain inconnu. Dans cette ingénieuse adaptation du best-seller de Camille Laurens, Nebbou transforme une prémisse de comédie romantique en un jeu de miroirs vertigineux et dangereux entre le réel et le virtuel. Un communiqué de Cohen Media, vendredi 6 mars, 18 h 00 (Q&R avec Safy Nebbou et Juliette Binoche), lundi 9 mars, 14 h 00

ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX

La vérité avec Juliette Binoche et Ethan Hawke Au cours des trente dernières années, Juliette Binoche et Ethan Hawke ont été des icônes du cinéma français et américain, respectivement. Ils ont collaboré pour la première fois sur The Truth, le suivi de Hirokazu Kore-eda de ses Shoplifters lauréats de la Palme d’Or, et la sélection Opening Night des Rendez-vous du cinéma français de cette année. Dans cette conversation intime et approfondie entre pairs professionnels, Binoche et Hawke discuteront de l'expérience de travail avec Kore-eda sur son premier film en français et du processus de sondage de la dynamique de la vie conjugale et du drame familial intergénérationnel dans le contexte de la vie hyperconnectée du 21e siècle. Jeudi 5 mars, 17h00

À l'heure où nous nous tournons de plus en plus vers les étoiles pour une vision d'un avenir et une voie à suivre, les cinéastes du monde entier ont réagi en transposant des thèmes intemporels de l'amour, de la perte, des liens familiaux et de la transcendance spirituelle de la terre à le domaine de l'espace extra-atmosphérique. Le résultat a été une abondance de films sur le devenir de l'humanité une fois que nous aurons quitté notre planète. Dans cette conférence, Alice Winocour, directrice du drame astronaute Proxima, explorera la variété des approches que les artistes ont adoptées pour créer de telles histoires, et comment ces perspectives diffèrent selon les pays, les genres, les genres et les contextes de production. 17h00

Serge Toubiana sur Helen ScottL'auteur célébré Serge Toubiana, président d'Unifrance et ancien directeur de la Cinémathèque française, discutera de la vie et de l'oeuvre d'Helen Scott, sujet de son dernier livre, L'Amie américaine. Figure légendaire des cinéphiles des deux côtés de l'Atlantique, Helen Scott est peut-être mieux connue pour son travail passionné et son amitié avec François Truffaut, mais elle a mené une vie fascinante et mystérieuse toute propre. Une séance de dédicaces avec Toubiana suivra la conférence. Présenté en collaboration avec Albertine Books.Dimanche 8 mars, 15 h 00

Du livre au film, le cinéma et la littérature sont des formes d'art profondément interconnectées qui continuent de s'inspirer mutuellement. Quels sont les défis et les implications de l'adaptation d'un livre à l'écran et comment la littérature nourrit-elle le cinéma? Comment les films permettent-ils aux créateurs et au public non seulement de revisiter mais aussi de réinventer des récits familiers? Quelles sont les étapes concrètes à suivre pour adapter un livre? Et comment le pouvoir de la littérature et des mots peut-il influencer l'écriture de scénarios et le cinéma? Une sélection de cinéastes et écrivains français et américains se joindra à eux pour discuter de ces sujets. Présenté en partenariat avec French in Motion et IFP.Lundi 9 mars, 17h00