Les films d’horreur préservent de la crainte du coronavirus d’après une étude

Les fans de films d’épouvante seraient-ils moins à même d’être anxieux quant à l’épidémie de la COVID-19 ? C’est ce qu’annonce une étude.

covid 19 film d'horreur
Source : Instagram

L’année 2020 marque l’Histoire de l’humanité avec l’une des plus grosses pandémies contemporaines. La gravité de la situation a poussé les Gouvernements de plusieurs pays a opté pour un confinement strict des citoyens – jusqu’à un tiers de l’humanité a de ce fait était confinée au même moment.

Depuis quelques semaines, la vie retrouve peu à peu son cours normal, bien que le virus circule toujours (mais se montre moins virulent). Mais outre les pertes économiques terribles (on parle de récession), le virus a eu un impact psychologique certain sur les citoyens du monde entier.

Coronavirus
Source : capture Pixabay

En France, des psychologues proposent des rende-vous en ligne gratuits

Le caractère exceptionnel du confinement a mis à rude épreuve les nerfs de certaines personnes, qui se sont retrouvées fragilisées par la situation. Certains citoyens étaient dans l’obligation de passer le confinement seuls, et parfois dans des petits appartements, renforçant leur anxiété.

Plusieurs psychologues, soucieux de la santé mentale des français, ont ainsi proposé des rendez-vous en ligne gratuits et anonymes, afin que certaines personnes puissent librement parler des angoisses qu’elles ressentent depuis le début de la crise sanitaire.

Il était notamment conseillé aux personnes anxieuses de ne pas regarder les informations car cela renforcerait considérablement leur stress. Conserver une alimentation variée et une activité sportive malgré les évènements restaient au contraire amplement conseillés par les médecins.

Le coronavirus
Source : capture Pixabay

Les films d’ aident à gérer le stress ?

C’est une drôle d’étude qu’ont mené un groupe de chercheurs de Chicago et de Pennsylvanie. Ils ont déduits à la suite de leurs recherches que les amateurs de films d’horreur sont mieux armés contre les effets psychologiques délétères liés aux pandémies. 

Ils ont interrogé 300 cinéphiles et parmi cet échantillon, ceux qui se sont déclarés fans de film d’horreur se sont montrés bien moins impactés par le coronavirus et le confinement. L’explication avancée réside dans le fait qu’à force de voir ces films, ils ont modélisé des mondes possibles dans lesquelles ils connaissent les actions efficaces et les comportements à avoir. 

« Le plus important dans le récit n’est pas la similitude littérale avec la vie réelle, mais le sens qui peut en être extrait et appliqué à des situations dans le monde réel.” De ce fait, une pandémie mondiale n’est guère étrangère pour tous les amateurs de films d’horreur, dont plusieurs sous-genre abordent le thème. La situation paraît donc connue et les amateurs savent que des solutions existent et sont envisageables.

Source :

Contagion : le film en tête des ventes pendant le confinement

On sait que le cinéma peut agir comme catharsis, et les citoyens du monde entier l’ont bien compris puisque, pendant le confinement, le film le plus téléchargé légalement était Contagion de David Soderbergh qui tourne autour d’un virus inconnu venu de Chine et dont les évènements sont très proches de ceux que nous avons connu (en plus graves, cela dit).

Malgré les angoisses qui peuvent être provoquées par la COVID-19, les cinéphiles se sont malgré tout tournés vers un film qui ne leur permettrait pas de penser à autre chose, puisque traitant du même sujet que les informations quotidiennes.

Les cinémas ont enfin ouvert leurs portes

Les cinéphiles peuvent en tout cas se réjouir de l’ouverture des cinémas depuis le 22 juin. Les français sont d’ailleurs le peuple d’Europe qui se rend le plus dans les salles obscures depuis leur réouverture. Bien que les chiffres soient en moyenne divisés par trois voire quatre comparés aux années précédentes, les français se sont tout de même rendus par centaines de milliers dans les cinémas.

Les gros studios restent cependant frileux et préfèrent attendre quelques semaines encore avant de sortir des films, en espérant que la situation sanitaire ce sera encore davantage améliorée. La plupart des gros blockbusters ont ainsi vu leur sortie décalée, à l’image de Wonder Woman 1984, Tenet ou encore .

Les cinémas espèrent donc faire salles combles à la rentrée avec cette offre de films qui devraient largement satisfaire les cinéphiles. Réponse dans quelques semaines. En attendant, c’est le film français Tout simplement noir qui arrive en tête du box-office, avec plus de 255 000 tickets vendus.

 

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.