Forêts : la France aurait besoin de 70 millions d’arbres par an pendant 30 ans pour les sauver ! C’est énorme !

Depuis quelques années, les forêts en France sont ciblées par de nombreux maux. Pour tenter de lutter contre les désagréments, les besoins sont conséquents.

Forêt
Source : capture Pixabay

Lorsque vous regardez la météo avec les températures dans le nord au cours du mois de septembre et les dégâts dans le sud, vous ne pouvez clairement pas mettre de côté la thèse du réchauffement climatique. Même les spécialistes ont précisé que les épisodes de ce genre pourraient s’accentuer dans les prochaines années. La Terre souffre, et plus précisément les forêts françaises qui sont particulièrement importantes pour notre quotidien. Leur intérêt est souvent mis de côté alors qu’il est indispensable de les respecter et de ne pas se lancer dans une déforestation massive. Notre futur dépend aussi de la faune et de la flore.

Sauver les forêts grâce à 70 millions d’arbres

La quantité est très élevée, mais il faudra planter ces arbres pendant près de 30 ans pour envisager le sauvetage des forêts françaises. De ce fait, les Français pourraient être mis à contribution puisqu’il faudrait que chacun d’entre nous plante tous les jours un arbre pendant 30 ans. Cela permettrait notamment aux zones boisées de survivre face au réchauffement climatique et à tous les dégâts qu’il peut engendrer.

  • Le 17 septembre dernier, un rapport a été proposé au gouvernement, il cible donc la santé des forêts françaises.
  • Elles doivent lutter contre les maladies, la sécheresse, mais également le réchauffement climatique.
  • Pour planter autant d’arbres sur une période aussi longue, il serait nécessaire d’avoir un budget de 8 milliards d’euros.
  • Le rapport a été transmis par la députée Anne-Laure Cattelot et c’est le ministre Julien Denormandie qui a pu le réceptionner.

Il faut toutefois se concentrer sur ce problème puisque les forêts françaises pourraient clairement disparaître dans les prochaines décennies si aucun plan de sauvetage n’est mis en place. Un plan dédié au reboisement est proposé avec un budget de 150 millions d’euros. Cela ne semble toutefois pas suffisant au vu des chiffres annoncés par le rapport. Il faut savoir que les sécheresses ont été particulièrement difficiles ces dernières années, celles de 2018, 2019 et 2020 ont forcément laissé des traces.

Une augmentation des maladies à cause de la sécheresse

Certains se questionnent sans doute sur le lien qu’il peut subsister entre les maladies et la sécheresse. Cette dernière assèche les arbres qui se brisent puisqu’ils ne sont plus alimentés en sève. Les parasites peuvent alors s’installer dans ces portions mortes et la prolifération entraîne une augmentation considérable des maladies. Depuis quelques années, les spécialistes constatent une hausse des maladies avec des champignons comme la Chalarose. Si vous vous rendez dans les Vosges, vous pourrez constater qu’une partie de la forêt est rouge et rythmée par des arbres morts. C’est le fruit de ce champignon particulièrement agressif.

Avec les forêts qui meurent, il y a aussi un risque conséquent pour les incendies qui pourraient être beaucoup plus nombreux dans les prochaines années. La France doit donc se mobiliser pour le réchauffement climatique afin de l’atténuer et pour reboiser les forêts. Certains maires écologistes ont notamment réfléchi à une éventualité pour Noël. Du côté de Bordeaux, le sapin ne sera pas au rendez-vous comme les années précédentes, car l’élu ne souhaite pas un arbre mort au centre de la ville. Des mesures similaires pourraient donc voir le jour, mais ce ne sont pas les seules. Pour éviter ces désagréments, l’usage unique des sacs pourrait aussi être mis de côté.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.