L'actu Live

HelloWork souhaite bousculer les codes du recrutement

Consulter Masquer le sommaire

Début mai, HelloWork, majeur du marché de l’emploi, a fusionné ses sites emploi en une seule et unique plateforme : hellowork.com

Principalement connu pour ses sites régionaux, comme OuestJob, PacaJob, ParisJob, ou encore NordJob, HelloWork Group est le leader français de l’emploi, du recrutement et de la formation sur le web. Historiquement RegionsJob, cette filiale du groupe Télégramme, a décidé de prendre un virage à 180° et de rassembler 11 de ses 15 services en un seul site unique : hellowork.com.

Porté par l’innovation et l’acquisition de services, le groupe rennais propose des services dédiés aux candidats et aux demandeurs d’emploi ainsi qu’aux professionnels du recrutement et RH. HelloWork a, depuis toujours, l’ambition de se positionner sur l’ensemble du processus de recrutement, et ce des deux côtés. En avril 2022, la strat-up Basile, expert du recrutement par cooptation, est venu agrandir la famille HelloWork Group. Une stratégie globale qui semble payante : le nouveau site fraichement lancé a déjà battu le record d’audience et de candidatures sur 24h établi précédemment par les sites régionaux agrégés.

Pourquoi ce changement ?

Depuis plus de 20 ans, HelloWork Group innove pour offrir la meilleure expérience de recrutement aux candidats. Au fil du temps, l’entreprise a enrichi ses sites et ses offres d’emploi pour permettre à chacun de se projeter dans sa potentielle future entreprise. « Les dernières années ont été riches en innovation sur le front du recrutement », souligne François Leverger, Directeur Général d’HelloWork Group. Mais la firme en est consciente, il reste du chemin à parcourir.

© Laurent Guizard 2022

RegionsJob et ses déclinaisons régionales ont permis au groupe de couvrir l’ensemble du territoire français, tout en se positionnant comme un service de proximité. Un attachement fort des utilisateurs aux services HelloWork est né de l’identité locale des sites. Grâce à cette proximité, les sites régionaux « nous ont permis de devenir le 1er français en termes d’audience », indique fièrement David Beaurepaire, Directeur Délégué d’HelloWork Group. Cependant, les nombreuses identités ont commencé à devenir un frein aux ambitions de la société et certains leviers d’acquisition se retrouvaient limités par la fragmentation géographique des utilisateurs des services sur hellowork.com. À ce titre, le groupe estime « avoir fait le tour des optimisations que nous pouvions mettre en place sous nos différents noms », d’après David Beaurepaire.

C’est pourquoi, ces deux facteurs additionnés, l’idée d’une fusion des déclinaisons régionales au profit d’une seule et même marque emploi a germé dans l’esprit des dirigeants du groupe.

Le double enjeu du site hellowork.com

Le nouveau site hellowork.com s’inscrit dans un nouveau territoire de marque, porté par une devise moderne : « notre job, vous aider à choisir le vôtre ». En abandonnant ses noms historiques, tels que RegionsJob, HelloWork Group souhaite offrir une expérience unifiée à ses utilisateurs. « Nous avions besoin d’une notoriété de marque plus forte pour aller encore plus loin », indique David Beaurepaire. Aux grands mots, les grands moyens : une campagne de communication inédite aux budgets impressionnants viendra appuyer la naissance du site unique. Rivalisant ainsi avec ses concurrents américains, le logo HelloWork sera présent partout ! TV, réseaux sociaux, YouTube, affichages publicitaires, rien ne sera laissé au hasard. Le plan média « vise à transférer la notoriété de RegionsJob vers HelloWork et faire en sorte que HelloWork devienne plus connu que nos anciennes marques, puisque l’effort de notoriété est désormais concentré sur une seule entité », souligne David Beaurepaire. La marque HelloWork n’est pas nouvelle, il s’agissait jusqu’à lors de l’identité corporate du groupe.

Mais au-delà ce positionnement marketing, hellowork.com a l’ambition de bousculer les codes du recrutement français. Dans sa tribune, François Leverger, directeur général d’HelloWork Group, confie : « Nos usages numériques ont profondément évolué lors de la dernière décennie. Prendre rendez-vous chez le médecin se fait désormais en deux clics. (…) Les services en ligne ont su s’adapter aux nouveaux besoins, aux nouveaux équilibres de vie ». Mais le secteur du recrutement est loin derrière et ne s’accorde aujourd’hui pas avec les nouveaux modes de consommation et de services. Faire évoluer les pratiques de recrutement, apporter plus de transparence au marché de l’emploi, (re)mettre le candidat au centre du processus de recrutement, offrir une expérience candidat la plus simple et la plus efficace possible, voilà le credo du site hellowork.com.

Le changement de nom s’accompagne donc de nouvelles fonctionnalités : des informations sur le salaire, le process de recrutement, la localité, le contrat, l’entreprise, l’environnement de travail… L’objectif visé est de donner un maximum d’éléments aux utilisateurs pour qu’ils puissent réaliser un choix éclairé, en toute transparence. Transparence bénéfique côté entreprise aussi, les entreprises pourront bénéficier de candidatures encore plus qualifiées, venant de candidats mieux informés.

HelloWork Group, à travers l’ensemble de ses services, souhaite agir pour un recrutement plus transparent. En attendant une refonte graphique dans quelques mois, hellowork.com est déjà disponible.

 

crédits photo à la une : © Laurent Guizard 2022
Vous êtes ici : Accueil » Business » HelloWork souhaite bousculer les codes du recrutement

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour profiter du meilleur de l'actualité people & télé-réalité au quotidien !

Sera utilisé conformément à notre politique de confidentialité