De la musique en streaming dans le cerveau ? Selon Elon Musk, ce sera faisable d’ici 5 ou 6 ans !

La société Neuralink, qui fait partie des entreprises qui appartiennent à Elon Musk, va permettre au cerveau de communiquer avec les ordinateurs !

Elon Musk
Source : Tervene

Bienvenue dans la quatrième dimension. Bientôt nous pourrons communiquer par la pensée ou écouter de la dans notre tête. On devrait aussi pouvoir faire fonctionner des machines par la simple force de notre pensée. Nous ne sommes pas dans la science-fiction. Nous sommes tout simplement chez . En fait, nous sommes plus précisément chez Neuralink. L’homme qui est aujourd’hui dans le top 4 des fortunes mondiales est un spécialiste de la . En effet, entre les véhicules électriques Tesla, la société SpaceX qui propose des voyages dans l’espace, et l’entreprise Neuralink, spécialisée dans les neurosciences, il y a de quoi faire. L’ingénieur de génie a eu l’idée folle de vouloir relier l’homme et la machine. Ce qui peut sembler un projet fou a vu un début de concrétisation lors de la présentation de la puce imaginée et élaborée par l’entreprise. Une découverte révolutionnaire mise au point par la société Neuralink qui va permettre une fois qu’elle sera totalement au point, de relier l’humain et l’ordinateur.

View this post on Instagram

LINK V0.9 chip, which now has the shape of a thicker coin, has been able to be compacted into a single unit 23 mm x 8 mm that includes battery, sensors, chip, and transmitter. LINK would be implanted surgically by a robot – also developed by Neuralink – that uses real time detection to locate and avoid blood vessels on the surface of the brain when inserting the wires. When implanted LINK ends up within the skull and flush with the bone, covered by the skin, and connected via bluetooth to the user's phone. Just like many other wearables, the device would be charged by induction overnight for an all-day battery life. “…it’s a fitbit in your skull with tiny wires” said Elon while showing a physical sample of the implant. According to Neuralink team, getting a LINK implanted would be relatively easy. The robot is able to perform the surgery in less than an hour and without general anesthesia, meaning that the patients would be able to leave the hospital on the same day. Regarding availability, Musk expects LINK implantation to be similar to a procedure like LASIK – quick and relatively low-cost. ____________________________________ #elonmusk #28aug #neuralink #elon #28augneuralink #ai #brainmachineinterface #spaceX #solarcity #hyperloop #engineering #bmi #boringcompany #braincomputerinterface #theboringcompany #bci #openai #starlink #brain #falcon #matrix #falconheavy #tesla #science #robotic #artificialintelligence #implant

A post shared by Neuralink (@neura.link) on

Une implantation robotisée

Ce sera relié par des filaments microscopiques. Pour des raisons de sécurité, comme la défaillance humaine ou le tremblement de la main du chirurgien, ces électrodes seront implantées par des robots. Le robot restera constamment sous la surveillance d’une équipe humaine lors de l’implantation. D’ailleurs une démonstration des premiers résultats de l’implantation de cette puce a eu lieu en août dans les locaux de l’entreprise californienne. En fait les chercheurs avaient présenté trois porcs. Le premier ne comportait pas de puce. Le second animal avait connu une implantation du dispositif mais le dispositif avait été retiré. Il s’agissait de démontrer que le système était totalement réversible. Le troisième cochon était lui, équipé d’une puce. Il faut admettre que les résultats de l’expérience étaient époustouflants. En effet l’animal équipé d’une des micro-puces de Neuralink avait un comportement prédictible par ordinateur.

View this post on Instagram

Neuralink’s N1 chip can control a host’s emotions and mode by emitting waves that are outside of natural frequency and amplitude. The original function of the chip was to help people with severed spinal cords restore mobility, but can now alleviate stress and anxiety by balancing hormone levels in the brain. More light will be shed on the topic at an event scheduled for August 28. __________________________________________ #elonmusk #neuralink #elon #quotes #teslamotors #spaceX #solarcity #hyperloop #engineering #occupymars #gigafactory #boringcompany #teslaroadster #theboringcompany #bci #openai #starlink #brain #falcon #falcon9 #falconheavy #elonmuskmemes #elonmuskquotes #science #astronomy #ironman #tesla #scientist #space #nasa

A post shared by Neuralink (@neura.link) on

Une démonstration impressionnante

En fait, ceux qui ont procédé à l’élaboration de ce dispositif ont réussi à démontrer qu’il y avait effectivement une relation entre les neurones de l’animal et l’ordinateur qui était capable de lire ses pensées. Bien entendu cela va dans les deux directions. En effet à partir du moment où il y a une puce, la communication peut se faire dans les deux sens. C’est-à-dire homme-ordinateur mais encore ordinateur-homme. Et c’est à cela que faisait référence le génial milliardaire. En effet à partir du moment où cette puce pourra communiquer avec le smartphone ou avec encore l’ordinateur, il sera possible de tout commander par la pensée. En fait, dès lors que le cerveau est connecté il suffira de penser pour que l’ordinateur passe son air préféré. À partir du moment où cela se transmet directement par wifi de la machine au cerveau, personne d’autre n’entendra la musique.

View this post on Instagram

⚡️Without electricity, you wouldn’t be reading this article right now. And it’s not because your phone wouldn’t work. It’s because your brain wouldn’t work. 🧠 _______ Neuralink’s N1 electrodes relay detected neural pulses to a processor placed on the surface of the skull that’s able to read information from up to 1,536 channels, roughly 15 times better than current systems embedded in humans. ____________________________________ #elonmusk #neuralink #elon #quotes #teslamotors #spaceX #solarcity #hyperloop #engineering #occupymars #gigafactory #boringcompany #teslaroadster #theboringcompany #bci #openai #starlink #brain #falcon #falcon9 #falconheavy #elonmuskmemes #elonmuskquotes #science #astronomy #ironman #tesla #scientist #space #nasa

A post shared by Neuralink (@neura.link) on

Des possibilités extraordinaires

Il sera dès lors impossible pour un tiers de savoir que la personne est en train d’écouter de la musique. La même chose pourrait fonctionner pour téléphoner tout simplement sans qu’il y ait le moindre bruit. Cela permettrait à l’être humain de devenir télépathe d’une certaine façon. En fait, en théorie ce n’est pas très sorcier. Tout ce que nous pensons, tout ce que nous ressentons n’est ni plus ni moins qu’un signal électrique. À partir du moment où on dispose d’un relai ou d’un appareil capable de décoder les signaux électriques, le cerveau pourra parfaitement interagir avec un autre appareil. Et si l’ambition de la société est bel et bien de permettre de rétablir certains signaux électriques à l’intérieur du corps et donc permettre à des malades de retrouver l’usage de certains de leurs membres, cette invention géniale peut aussi permettre exemple l’écoute de la musique. Selon Elon Musk c’est pour dans 5 ou 6 ans. Affaire à suivre